25 C
Tunisie
mardi 20 octobre 2020
Accueil Actualités Les agriculteurs brident leur colère, mais ne décolèrent pas

Les agriculteurs brident leur colère, mais ne décolèrent pas

Le Bureau Exécutif élargi de l’Union Tunisienne de l’Agriculture et de la Pêche (UTAP), a décidé de suspendre l’organisation de la journée de la colère qui était programmée pour le 14 octobre, en attendant la concrétisation des décisions adoptées par la commission mixte (5+5) avec le Gouvernement, dans les plus brefs délais.
Cette décision intervient en marge d’une session extraordinaire tenue, jeudi, qui a permis de passer en revue la situation générale de l’agriculture et d’évaluation des résultats de la réunion de la commission mixte (5+5) entre le Gouvernement et l’UTAP et celle avec la ministre de l’agriculture, de la pêche et des ressources hydraulique.
Le Bureau de l’UTAP loué la réaction positive du gouvernement vis-à-vis des demandes des agriculteurs et les décisions annoncées de la commission mixte (5+5), appelant le bureau exécutif national à assurer le suivi du processus de concrétisation, a-t-on appris d’un communiqué de l’UTAP, publié jeudi.
Il a appelé à la réactivation des commissions mixtes avec le ministère de l’agriculture chargées du suivi et de l’exécution des décisions annoncées.
Le bureau a, cependant, a exprimé sa solidarité avec tous les agriculteurs et pêcheurs dans leurs mouvements de protestations pacifiques dans les régions, annonçant son appui à leurs demandes légitimes.
La réunion de la commission mixte (5+5) entre le Gouvernement et l’UTAP tenue, le 1er octobre 2020, a permis de décider la révision des décrets régissant le Fonds des Catastrophes Naturelles, le renforcement du stockage des dattes, l’octroi des crédits saisonniers aux producteurs et la fixation d’un prix de référence des dattes avec les exportateurs.
Elle a convenu d’accélérer l’octroi des certificats de catastrophes afin de permettre aux agriculteurs d’obtenir leurs montants dues, favoriser le rééchelonnement des dettes et décaisser une tranche des dédommagements subis par les agriculteurs à cause des catastrophes, avant l’intervention du Fonds.
Il s’agit, également, de résoudre les problèmes de la filière des dattes, notamment, au niveau du stockage et du transport, ainsi que sa commercialisation sur les marchés intérieur et extérieur.
Il a été convenu de renforcer le stockage et la valorisation de l’huile d’olive avec l’engagement de l’Office de l’Huile d’Olive (ONH) d’accepter l’huile de colza, en lui donnant une formule avantageuse par rapport aux huiles importées.
Les deux parties ont décidé aussi de garantir la réussite du démarrage de la saison des grandes cultures via le renforcement des semences sélectionnées et la mise à disposition des agriculteurs, les engrais de phosphate diammonium (DAP), pour répondre aux besoins de la saison, tout en assurant le contrôle des circuits de distribution.
La mise en œuvre de tous les procès-verbaux des réunions du secteur de la pêche, notamment en ce qui concerne le système de surveillance par satellite (VMS), les taxes portuaires, la subvention des carburants et la concrétisation du pacte de partenariat du secteur, figurent aussi parmi les décisions.

- Publicité-

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

104,725FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
4,328SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -

Derniers Articles