AccueilActualitésLes médecins des migrants comme les autres, à qui on refuse le...

Les médecins des migrants comme les autres, à qui on refuse le visa !

Une réputation de migrants potentiels qui colle à la peau et en face des craintes d’être envahi par les étrangers, même européens, ce qui d’ailleurs a en partie causé le Brexit. Des médecins tunisiens viennent d’en faire l’amère expérience, avec le refus de l’ambassade du Royaume-Uni à Tunis, d’après le statut Facebook du docteur Mounir Naïja, d’accorder des visas à des médecins universitaires tunisiens qui devaient aller à Glasgow pour prendre part au congrès européen de médecine d’urgence, programmé du 8 au 12 septembre 2018.

- Publicité-

Visiblement très remonté, Dr Naïja écrit ceci sur sa page Facebook, vendredi 17 août 2018 : «Chacun d’eux n’avait pas moins de 6 travaux de recherche acceptés qu’ils devaient présenter au congrès. La cause, exprimée par l’ambassade, est le risque de non-retour vers le pays d’origine. C’est l’injustice même c’est indignant, c’est révoltant et même raciste. Sachant que ces universitaires ont une situation professionnelle et familiale stable prouvée par la multitude de papiers exigés pour l’obtention du visa (…). Le Royaume-Uni est souverain dans le traitement et l’octroi des visas. Mais si c’est ça la nouvelle politique des Affaires étrangères du royaume, de bloquer l’élite universitaire, alors Monsieur le ministre de l’Enseignement supérieur, Monsieur le ministre de la Santé, Monsieur le Premier ministre, veuillez nous organiser la coopération avec d’autres pays qui nous respectent (…). Messieurs les ambassadeurs des pays européens (…) sachez que nous ne cherchons pas à quitter notre pays au contraire on est si fier d’être Tunisien et de rester travailler en Tunisie« …

L’ambassade du Royaume-Uni a certainement pensé que ces médecins voulaient le même destin que ces centaines de praticiens qui filent vers la France ou l’Allemagne, chassés par moult problèmes locaux ou simplement pour avoir une existence plus confortable, une tendance que nos « amis » européens encouragent d’ailleurs sans la moindre gêne

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

106,721FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
4,570SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -

Derniers Articles