Les touristes sont de retour, mais ça vole pas haut pour les...

Les touristes sont de retour, mais ça vole pas haut pour les recettes

par -

Pas de doute, les touristes sont bien de retour. Plus de six millions de visiteurs ont séjourné en Tunisie en 2018, c’est plus qu’en 2014, avant que la dynamique ne soit stoppée net par les attaques terroristes de 2015 (au Bardo et à Sousse). Mais pour autant est-ce que les recettes suivent la courbe de la fréquentation touristique ? Pas du tout, à en croire l’AFP.

Le tourisme a rapporté plus en euros sur un an, +28% ; du 1er janvier au 20 septembre, 1 milliard d’euros ont été comptabilisés, pour 6,2 millions de touristes, d’après le gouvernement tunisien. Cela fait un paquet de visiteurs plus gros que durant toute l’année 2014 (6,07 millions), mais ça fait aussi moins des deux tiers des revenus de cette année-là (1,59 milliard d’euros).

Ça repart en nombre de visiteurs, mais en “cash flow”, on est loin du compte“, confie un haut responsable de la STB, l’un des ténors de la place, justement plombé par le volume de la dette des hôteliers.
L’ardoise des hôteliers à la STB est montée à 1,7 milliard de dinars. Au total ces derniers doivent 4,4 milliards de dinars (1,4 milliard d’euros) aux banques du pays. Conséquence immédiate de cette dette colossale : les hôtels endettés n’ont plus accès aux prêts pour se refaire une beauté.

Un tiers de l’offre touristique n’est pas viable économiquement, il faut épurer le secteur“, a indiqué la même source, qui a ajouté que le revenu moyen par chambre est trois fois plus bas en Tunisie qu’au Maroc.

AUCUN COMMENTAIRE

Laisser un commentaire