17 C
Tunisie
mercredi 2 décembre 2020
Accueil Actualités Levée de la séance plénière de l'ARP et son report à mercredi,...

Levée de la séance plénière de l’ARP et son report à mercredi, à la demande du ministre des affaires étrangères

La séance plénière de l’Assemblée des Représentants du Peuple (ARP) tenue, mardi, a été levée et reportée à mercredi, en réponse à la demande du ministre des affaires étrangères, de la migration et des tunisiens à l’étranger et pour respecter le couvre-feu décrété, au Grand Tunis, à partir de 21h.

- Publicité-

Cette séance a été levée, vers 20h, par la première vice-présidente de l’ARP, Samira Chaouachi à la demande du ministre des affaires étrangères, Othman Jerandi, afin de permettre à son département de discuter avec les présidents des blocs parlementaires concernant deux projets de lois soumis à l’examen de la séance plénière.

L’ordre du jour de la séance comporte l’annonce de la nouvelle composition du parlement, l’examen d’un projet de loi organique portant approbation de deux amendements apportés à la charte de l’Organisation de la Conférence Islamique (OCI), relatifs au changement du nom de l’organisation et à la périodicité du sommet islamique et d’un projet de loi organique relatif à l’approbation de la convention portant sur l’établissement d’un partenariat entre la République Tunisienne, le Royaume-Uni et l’Irlande du Nord et ses annexes.

Il a été également prévu d’examiner une proposition de loi qui concerne l’amendement de certains articles du décret-loi n°2011-116, du 2 novembre 2011, relatif à la liberté de la communication audiovisuelle.

La séance de l’après-midi a permis l’examen d’un projet de loi organique portant approbation de deux amendements apportés à la charte de l’OCI relatifs au changement du nom de l’organisation et à la périodicité du sommet islamique
Les députés ont adopté le titre de ce projet de loi avec 112 voix, après son changement par le ministre des affaires étrangères.

La séance plénière a été marquée par de vives tensions, les députés de certains blocs parlementaires ont exprimé leur refus d’adopter le projet d’amendement du décret-loi 116, notamment les blocs démocratique et de la réforme.
Il s’agit également des accusations de fraude lors du vote de l’adoption le projet de décision sur les mesures exceptionnelles de l’action parlementaire, au cours de la séance plénière, du 7 octobre.

Les députés ont pointé du doigt cette séance qui a été marquée par plusieurs lacunes, notamment la non publication de la liste des députés ayant voté pour ledit projet de décision ou encore l’ajout de noms de députés absents, outre l’annonce ce mardi 20 octobre, des résultats du vote concernant la séance du 7 octobre, de manière à empêcher toute opposition à la décision du bureau de l’ARP.
A noter la séance de mardi a été levée plusieurs fois pour consultations à cause des tensions entre les députés.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

105,502FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
4,381SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -

Derniers Articles