AccueilActualitésL’INLUCC saisit la justice sur des soupçons de corruption dans une institution...

L’INLUCC saisit la justice sur des soupçons de corruption dans une institution relevant du ministère des technologies de la communication

L’Instance Nationale de Lutte contre la Corruption (INLUCC) a remis à la justice un dossier portant sur « des soupçons de corruption économique, financière et administrative complexe » dans une institution publique relevant du ministère des technologies de la communication.

- Publicité-

Plusieurs fraudes et infractions ont été relevées suite aux plaintes parvenues à l’INLUCC sur des dépassements et des fautes de gestion en 2019 et 2020 dans l’institution en question, précise-t-elle dans son bulletin du mois d’avril.

Les plaintes dénonçaient notamment des soupçons de corruption pesant sur le président directeur général et des hauts cadres de l’établissement, indique l’INLUCC, ajoutant que d’autre fraudes ont été découvertes lors de l’enquête, dont l’acquisition d’un bien objet de litige qui risque d’infliger à l’institution des pertes de l’ordre de 9.2 millions de dinars.

Des dépassements relatifs aux dossier marketing et publicité ont également été découverts, concernant notamment la budgétisation, l’octroi de primes et de financements suspects et le non-respect de la réglementation en vigueur en matière de concurrence.

1 COMMENTAIRE

  1. Ce n’est pas nouveau, depuis que Anouar Maarouf était à la tête de ce ministèr avec la complicité de son chef de cabinet, la corruption a pris place dans cette institution y compris son ancien ministre Anouar Maarouf qui excellé en utilisant la voiture Q5 de l’adminstration pour ses intérêts personnel jusqu’à l’accident de sa fille et le dédomagement de la voiture que tout le monde connait. Cette corruption en partie est visible à travers le sponsoring de ses participations à des événements et salons touchant les TIC et en particulier le salon international des TIC à Hammamet. Certains responsables de cette institution ont été corrompus et même touché de l’argent sous forme de sponsor. Ces responsables incitaient Tunisie Télécom pour sponsorer certaines participations tout en mettant en poche une partie des sponsors. La justice pourrait enquêter sur ces dépassements illégaux et qui font honte à la Tunisie.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

108,654FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
4,857SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -

Derniers Articles