Majdouline Cherni justifie son refus d’aller chez le juge

Majdouline Cherni justifie son refus d’aller chez le juge

par -

La ministre de la Jeunesse et des Sports, Majdouline Cherni, a expliqué ce mardi 23 octobre 2018 les dessous du mandat d’amener émis à son encontre par le juge d’instruction du Tribunal de première instance de Tunis, pour une affaire de diffamation. D’emblée elle coupe l’herbe sous le pied des supputations en affirmant qu’elle n’a pas disparu dans la nature, mais qu’aucune convocation ne lui est parvenue, ce qui est une violation de la procédure dit-elle…

«Il y a un vice de forme et des infractions procédurales dans cette affaire car aucune convocation ne m’a été adressée nommément. Vu ces violations, nous avons, depuis deux semaines, introduit une demande pour que cette affaire soit retirée et confiée à un autre tribunal, et nous attendons encore. Je me suis comportée avec la justice comme une citoyenne lambda et non en tant que ministre et ce, par respect pour l’institution judiciaire. Nous tenons à ce que la loi soit appliquée et que la justice dise son mot de manière indépendante», a déclaré Majdouline Cherni sur Shems FM.

Rappelons que le juge d’instruction a émis un mandat d’amener, hier, suite au refus de la ministre de se présenter devant lui pour répondre de la plainte pour diffamation déposée par l’avocate Leïla Haddad. A noter que ce dossier remonte à 2015, quand Majdouline Cherni était secrétaire d’Etat en charge du dossier des martyrs et blessés de la Révolution.

AUCUN COMMENTAIRE

Laisser un commentaire