AccueilLa UNEMalte et l'UE fourbissent leurs armes pour la «guerre du Lampuki» contre...

Malte et l’UE fourbissent leurs armes pour la «guerre du Lampuki» contre les pêcheurs tunisiens

Un patrouilleur européen  est prêt à appareiller  pour « mettre fin  au braconnage du Lampuki ( Lambouka) par les pêcheurs tunisiens » , comme le prétendent les autorités maltaises  relayées sans broncher par les médias de l’île.

Il s’agit du « Lundy Sentinel », missionné  pour patrouiller en Méditerranée afin de lutter contre la pêche illégale en haute mer.

Les patrouilles seront effectuées dans le cadre d’un projet pilote mené par l’Agence européenne de contrôle des pêches (EFCA) sous les auspices de la Commission générale des pêches pour la Méditerranée (CGPM).

L’accord entre le gouvernement maltais et les organismes de réglementation de la pêche pour qu’un patrouilleur inspecte les lieux de pêche intervient après que MaltaToday a commencé à relater comment les pêcheurs maltais de lamparo ont « vu leurs prises pillées par leurs homologues tunisiens dans ce qui était une véritable guerre en haute mer ». Les Maltais disent avoir été menacés par des Tunisiens brandissant des machettes et menaçant d’incendier leurs bateaux avec des cocktails Molotov.

Le navire de surveillance effectuera des inspections jusqu’à la fin du mois de septembre. La saison de pêche au lamparo commence le 15 août et se termine fin décembre.

Selon même version de Malta Today,   un groupe de pêcheurs tunisiens a été intercepté, à la fin de l’année dernière,  en train de braconner le lampuki dans les eaux maltaises. Les deux capitaines de navire ont été condamnés à une amende de 10 000 € chacun, accusés de ne pas avoir informé les autorités maltaises des quantités et des descriptions des poissons à bord du navire avant de pénétrer dans les eaux  maltaises  de pêche et de ne pas avoir prévenu trois jours à l’avance de leur intention d’entrer à Malte.

L’UE entre en lice

En juin, le ministère maltais de  la Pêche a déclaré que l’Union européenne avait reconnu le problème concernant les pêcheurs tunisiens lors de la réunion de la Commission générale des pêches pour la Méditerranée (CGPM) de 2019, et avait donné ses recommandations en ce qui concerne les filets lampistes (kannizzati).

Le gouvernement maltais a depuis envoyé, d’après la même source,  des rapports détaillés  fournis par les pêcheurs, et a demandé que la pêche au lampuki fasse partie du programme d’inspection conjointe de l’Agence européenne de contrôle des pêches (EFCA).

La  secrétaire parlementaire maltaise  chargée de la pêche, , Alicia Bugeja a déclaré que le navire assurera la surveillance de tous les pêcheurs d’Afrique du Nord et d’Europe du Sud.

« Nous avons vu la situation entre les pêcheurs maltais et tunisiens s’aggraver au fil des ans », a-t-elle déclaré. « Le gouvernement maltais s’est efforcé d’obtenir que le Lundy Sentinel patrouille dans et près des eaux maltaises afin de s’assurer que les mesures d’application appropriées sont prises. »

Bugeja Said a précisé que le navire relève de l’EFCA, et qu’il est habilté à  effectuer des inspections dans les eaux internationales.

« Lorsqu’il bat pavillon de la CGPM, il peut inspecter tous les bateaux en Méditerranée, même les navires tunisiens », a-t-elle affirmé aux pêcheurs.

- Publicité-

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

108,654FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
5,002SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -