AccueilActualitésMéchichi: Le rejet d'articles de la LF 2021 est "le point de...

Méchichi: Le rejet d’articles de la LF 2021 est « le point de départ d’un dialogue dans l’intérêt de la Tunisie »

Le chef du gouvernement, Hichem Méchichi a commenté dimanche, le rejet par la commission des finances, de la planification et du développement de l’ARP, de 11 articles de la loi de finances 2021, affirmant que « les positions différent, mais la solution réside dans le dialogue ».

- Publicité-

Il a assuré que « l’intérêt de la Tunisie nous unit tous, députés et gouvernement et qu’il va prévaloir », tout en considérant que le rejet de ces articles ne constitue pas « une pression sur le gouvernement, mais plutôt un point de départ d’un dialogue pour l’intérêt du pays ».

Présidant ce matin, à l’école nationale des douanes, la célèbration du 64ème anniversaire de la tunisification de la Douane, Méchichi a estimé « normal que les opinions divergent dans une démocratie..Mais nous oeuvrons à gérer les conflits de manière rationnelle pour arriver à un résultat acceptable pour le citoyen tunisien ».
La commission parlementaire des finances avait approuvé le vendredi 4 décembre courant, le projet de loi de finances 2021, tout en rejetant les articles de 1 à 11, concernant les dispositions du budget, ce qui est une première, a déclaré à l’Agence TAP, Hichem El Ajbouni, membre de la commission.

Le chef du gouvernement a indiqué par ailleurs, que la célèbration du 64ème anniversaire de la tunisification de la Douane, est une occasion pour rendre hommage à cette institution prestigieuse, qui est aux premiers rangs dans la défense de la patrie, avec les institutions sécuritaire et militaire. Elle constitue aujourd’hui « le bouclier de l’économie nationale ».

Et d’assurer que « malgré les critiques touchant la douane tunisienne , ce corps résiste et lutte pour améliorer ses capacités « , réaffirmant le soutien du gouvernement à cette institution.

Inaugurant le nouveau stand de tir, de l’école nationale des douanes, réalisé pour un coût de 6,5 millions de dinars, le chef du gouvernement a considéré que l’institution de la douane a une expérience qui lui permet d’exporter ses compétences .

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

106,723FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
4,475SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -

Derniers Articles