Tags Posts tagged with "chiffre d’affaires"

chiffre d’affaires

par -

Les indicateurs d’activité trimestriels arrêtés au 30 septembre 2017 font apparaitre un chiffre d’affaires en quasi-stagnation (+0,4%) par rapport aux neuf premiers mois de 2016, pour s’établir à 34 millions de dinars.
Le chiffre d’affaires local a atteint 33,9 millions de dinars (+0,4%), tandis que la valeur des exportations s’élève à seulement 71 mille dinars (+0,2%). Les charges d’exploitations, hors dotations aux amortissements et aux provisions, affichent à fin septembre une baisse de 3,9% en glissement annuel, ce qui a permis de dégager un EBITDA de 4,18 millions de dinars à fin septembre 2017, soit une augmentation de 48% par rapport à 2016.

par -

La société Aetech a vu son chiffre d’affaires (CA) diminuer de 14%, durant les 9 premiers mois de l’année en cours, par rapport à la même période en 2016 pour s’établir à 10 MD.
L’activité distribution est en baisse de 21% par rapport à 2016 et a contribué à hauteur de 77,1% du chiffre d’affaires global des neuf premiers mois. L’activité solution réalise une importante hausse de 24% par rapport à la même période en 2016 et représente 22,8% du chiffre d’affaires global. Les charges d’exploitation (hors amortissements et provisions) enregistrent une légère diminution de 1% pour se situer à 11,7 MD.
Les charges du personnel ont enregistré une hausse de 15% sur un an pour atteindre 1,54 million de dinars au cours des neuf premiers mois de l’exercice. La marge d’EBITDA s’établit à -16% à fin septembre contre -1% une année auparavant tandis que les charges financières nettes ont progressé de 48% à 433.915 dinars.

par -

Le chiffre d’affaires de la société “AMS” a enregistré, à fin septembre 2017, une légère hausse de 3% pour atteindre 16,6 millions de dinars(MD) .
A la clôture du troisième trimestre 2017, la société a réalisé un chiffre d’affaires à l’export de 101 mille dinars, en baisse de 79% par rapport à la même période en 2016. Toutefois, la valeur des commandes confirmées, au cours du mois de septembre 2017, s’élève à 250 mille dinars et la valeur des commandes en cours de confirmation (avant la clôture du quatrième trimestre 2017), s’élève à 250 mille dinars.
La valeur de la production finie a enregistré, au cours de la même période, une augmentation de 19% par rapport à 2016, pour atteindre 19,7 MD . Par ailleurs, les investissements cumulés (incorporels &corporels) ont atteint 314 mille dinars, à la clôture du troisième trimestre 2017, contre 307 mille dinars pour la même période de l’année 2016, soit une légère hausse de 2%.
La valeur de l’endettement s’élève, au 30 septembre 2017, à 40,053 MD, contre 34,452 MD, au cours de la même période de l’année 2016, soit une augmentation de 16%.

par -

Microsoft a publié jeudi des résultats trimestriels meilleurs qu‘attendu, à la faveur d‘une forte demande pour ses services d‘informatique dématérialisée (cloud) et d‘une stabilisation des ventes de sa division de PC.

Le titre progressait de 3,1% à 81,20 dollars dans les échanges d‘après-Bourse.

Le géant technologique a fait état d‘un bénéfice net de 6,58 milliards de dollars (5,65 milliards d‘euros) pour son premier trimestre clos le 30 septembre, soit 84 cents par action, contre 5,67 milliards (72 cents) un an plus tôt.

Le chiffre d‘affaires a progressé de 12% à 24,54 milliards de dollars.

Dans le cloud, le chiffre d‘affaires a augmenté de 14% à 6,92 milliards, supérieur au consensus FactSet qui le donnait à 6,70 milliards. La seule plate-forme Azure a enregistré une croissance de 90% de ses ventes, inférieure cependant au bond de 97% du trimestre précédent.

En rythme annualisé, le chiffre d‘affaires des activités de cloud a atteint 20,4 milliards de dollars, a noté Microsoft. En 2015, le nouveau directeur général Satya Nadella avait établi un objectif de 20 milliards de dollars pour ce segment à l‘horizon de 2018.

par -

Selon les indicateurs d’activités relatifs au troisième trimestre 2017, l’activité de Tunis Re a été marquée par une évolution de 3,8% du chiffre d’affaires, par rapport au 30 septembre 2016. Cette progression est réalisée pour la quasi-totalité des branches, suivant le développement du portefeuille aussi bien sur le marché Tunisien qu’étranger.

Par rapport aux objectifs fixés pour 2017, le taux de réalisation du chiffre d’affaires au 30 septembre 2017 a atteint 73%. L’activité Retakaful a enregistré une progression du chiffre d’affaires de 16,8%, passant de 6,534 MDT au 30.09.2016 à 7,631 MDT au 30.09.2017.

L’activité de Tunis Re a été également marquée par une hausse de la charge de sinistre brute de 31%, expliquée par la survenance de quelques sinistres importants courant ce troisième trimestre, conjuguée à l’impact du taux de change sur les acceptations étrangères, (dépréciation du dinar vis-à-vis des monnaies étrangères).

Au titre du troisième trimestre 2017, Tunis Ré enregistre aussi une participation de la rétrocession à 41% de la charge sinistre brute totale.
Les produits financiers ont évolué à un rythme stable, pour atteindre 12,072 MDT. Ces produits englobent les intérêts courus et non échus (pour les deux exercices 2016 et 2017).

par -

Au cours du 3ème trimestre 2017, le chiffre d’affaires de la société Assad poursuit son évolution et affiche une importante augmentation de 50,6% comparé à la même période de l’année 2016 passant de 16.0 millions de dinars (MD) à 24.1 MD, selon le site de la bourse de Tunis.
A la fin de mois de septembre 2017, le chiffre d’affaires a augmenté de 28% comparé à la même période de 2016, passant de 46.4 MDT à 59.4 MDT.
Sur le marché local, le chiffre d’affaires a augmenté de 23% par rapport à la même période de l’année dernière, passant de 16.2 MD à 19.9 MD. Sur le marché export, le chiffre d’affaires a augmenté de 30,7% passant de 30.2 MD à 39.5 MD.
La production durant la même période a augmenté de 6,4% par rapport à la même période de l’année 2016 alors que les investissements de la période ont été de l’ordre de 2.1 MD.
Quant à l’endettement total de la société, il a diminué par rapport à la même période de 2016 de 2.3 MD soit de -3,9% et se situe désormais à 55.5 MD dont 25 MDT d’obligations convertibles en actions.

par -

La société Electrostar a réalisé durant les neuf premiers mois de 2017 un chiffre d’affaires de 45,9 MD, en baisse de 27% par rapport à 2016. Cette baisse s’explique par la stratégie adoptée par la société consistant à sécuriser ses ventes et maîtriser son risque client.
Les engagements bancaires de la société se sont élevés à 96,5 MD, au terme du troisième trimestre 2017, soit une baisse de 20%, par rapport à 2016. Sur le plan des investissements, la société a réalisé des investissements de maintien durant les neuf mois de l’année 2017 pour la somme de 218. 276 dinars.

par -

Le chiffre d’affaires de la société Artes a cru de 42,87%, pour s’établir à 170,7 MD, contre 119,5 MD, un an plus tôt. La marque RENAULT s’est adjugée la position de leader sur le marché de Véhicules Particuliers au 30/09/2017 avec 4.303 immatriculations et une part de marché de 12,57%.
Avec ces trois marques Renault, Dacia et Nissan, le groupe ARTES s’est adjugé aussi la position de leader sur le marché de Véhicules particuliers jusqu’à la fin du troisième trimestre 2017, avec 6.009 immatriculations et une part de marché de 17,55%.
Par ailleurs, les indicateurs d’activité de la société arrêtés à fin septembre dernier affichent une augmentation des produits de placement de 6,59% pour atteindre les 7,084 MD.

par -

L’Union Internationale de Banques affiche une bonne performance commerciale avec notamment un encours de dépôts de 3 939,3 MDT au 30 Septembre 2017 contre 3 466,2 MDT une année auparavant. Cette hausse des dépôts de +13,6% – correspondant à +473,1 MDT, résulte de la bonne tenue des dépôts à vue (+92,7 MDT), des dépôts d’épargne (+94,7 MDT), des dépôts à terme et certificats de dépôt (+272,5 MDT) et des autres dépôts et avoirs de la clientèle (+13,2 MDT). „ L’encours net des crédits à la clientèle affiche, également, une augmentation de +13,7% au 30 Septembre 2017 correspondant à un additionnel de +534,9 MDT, pour atteindre un encours de 4 446,2 MDT contre 3 911,3 MDT au terme du 3ème trimestre 2017.

L’encours des emprunts et ressources spéciales atteint 390,4 MDT au 30 Septembre 2017 contre 285,4 MDT à fin Septembre 2016. L’additionnel de 105 MDT est expliqué par, l’émission d’un emprunt obligataire subordonné d’un montant de 75 MDT clôturé en février 2017 et la contraction d’un emprunt auprès de La BERD de 40 MEUR débloqué à hauteur de 50% (montant en CV de 58 MDT) en date du 30 septembre 2017, ainsi que par  des remboursements d’emprunts obligataires et l’amortissement de la dernière échéance de l’emprunt en dollar auprès de la Société Générale totalisant 31,4 MDT, sans oublier  la baisse de 0,4 MTND des ressources spéciales et enfin  l’augmentation de l’encours des dettes rattachées de 3,8 MDT.

Avec cette croissance dynamique et équilibrée des dépôts et des crédits et le renforcement de son refinancement à long terme, l’UIB continue à consolider la structure de son bilan et à afficher des ratios de liquidité conformes aux exigences règlementaires, tout en veillant à la maîtrise du coût des ressources et à la préservation de la marge d’intermédiation. „ Les produits d’exploitation bancaire, présentés nets des agios réservés, affichent une progression de +18,8% pour atteindre 327,2 MDT au 30 septembre 2017 contre 275,4 MDT à fin septembre 2016.

La marge d’intérêt a atteint 114,5 MDT au 30 septembre 2017 contre 104,2 MDT à fin septembre 2016, soit une progression de + 9,9%. La marge sur les commissions enregistre une progression de +5,5% pour atteindre 62,3 MDT au 30 septembre 2017 contre 59,1 MDT à fin septembre 2016. La progression de la marge sur les commissions est de +17,2% compte non tenu de la contribution au Fonds de Garantie des Dépôts prévue par le décret gouvernemental numéro 2017-268 du 1er février 2017. Les revenus du portefeuille-titres commercial et d’investissement enregistrent une progression de 55,8% pour atteindre 29,1 MDT au 30 septembre 2017 contre 18,7 MDT à fin septembre 2016.

Le Produit Net Bancaire progresse de +13,1% pour atteindre 205,9 MDT au 30 septembre 2017 contre 182 MTND à fin septembre 2016. La progression du Produit Net Bancaire est de +17% compte non tenu de la contribution au Fonds de Garantie des Dépôts prévue par le décret gouvernemental numéro 2017-268 du 1er février 2017. Les frais de personnel augmentent de +12,6% au 30 septembre 2017 contre septembre 2016 pour atteindre 73,8 MDT contre 65,5 MDT au 30 septembre 2016. Le Résultat Brut d’Exploitation est en hausse de +13,9% pour atteindre 105,5 MDT au 30 septembre en 2017 contre 92,6 MDT à fin septembre 2016. La progression du Résultat Brut d’Exploitation est de 21,4% compte non tenu de la contribution au Fonds de Garantie des Dépôts.

La bonne dynamique des revenus et la maîtrise du coût du risque (CNR de 14,3 MDT au 30 septembre 2017 contre 18,1 MDT à fin septembre 2016) ont permis à l’UIB d’afficher au 30 septembre 2017 un résultat d’exploitation, avant impôts, de 91 MTND en croissance de +22,3%.

par -

Au cours du 3ème trimestre 2017, la société Hexabyte de Naceur Hidoussi a réalisé une progression à deux chiffres de son chiffre d’affaires, soit 22% par rapport à celui de la même période de l’année 2016. Sur les neufs premiers mois de l’année 2017, le chiffre d’affaires cumulé s’est établi à 4,9 millions de dinars, contre 4,8 millions de dinars au 30 septembre 2016, soit une évolution globale de 2%, réalisée en raison notamment d’une progression de 4% des revenus ADSL résidentiel, qui sont passées de 2,838 MDT au 30/09/2016 à 2,958 MDT au 30/09/2017 et d’une croissance de 20% des revenus XDSL Entreprises, qui se sont établis à 0,796 MDT au 30/09/2017 contre 0,663 MDT au 30/09/2016.

L’EBITDA de la société Hexabyte au 30/09/2017 s’élève à 1,494 MTD contre 1,527 MTD au titre de l’année 2016, soit une légère baisse de 2%. Toutefois, le taux de la marge d’EBITDA de la société Hexabyte au 30 septembre 2017, bien qu’il se soit situé au même niveau presque que celui de la même période de l’exercice précèdent, s’est nettement apprécie par rapport à celui enregistré en 2016 en passant de 23% à 31%. La société continue le financement de ses actions stratégiques avec ses propres fonds et son niveau global d’endettement au 30 septembre 2017 s’est maintenu nul.

par -

Le chiffre d’affaires Total du troisième trimestre 2017 chez la société Sotemail du groupe Abdennadher a enregistré une croissance de (32%) par rapport à la même période de 2016 pour atteindre les 10 991 071 dinars. Le chiffre d’affaire Global cumulé au 3ème  trimestre 2017 totalise 33 912 348 dinars, en progression de (14%) comparé à la même période de 2016 (29 721 457dinars). Le chiffre d’affaire local des trois premiers trimestres 2017 a atteint 30 926 638 dinars contre 27 654 585 dinars à fin septembre 2016, soit un accroissement de (12%). Le troisième trimestre 2017 vient encore confirmer la relance des ventes locales avec un taux de croissance de (30%). Le chiffre d’affaires Export des trois premiers trimestres 2017 a enregistré une hausse importante de (44%), passant de 2 066 872 dinars au 30 septembre 2016 à 2 985 710 dinars pour la même période en 2017. Les engagements bancaires au 30 septembre 2017 de Sotemail totalisent 44 316 041 dinars. Comparés au 30/09/2016, les engagements bancaires ont connu une hausse de 16%, avec notamment 28 des 44 MDT en court terme.

par -

La société NBL (New Body Line) a enregistré, courant le 3ème trimestre 2017, une augmentation de 29.47% de son chiffre d’affaires trimestriel, en comparaison avec le même trimestre de 2016 et une augmentation du chiffre d’affaires au 30 septembre 2017 de 1.52% par rapport à la même période de 2016. Cette augmentation est expliquée essentiellement par la forte évolution des ventes des produits basiques du 3ème trimestre et des neufs mois de l’année 2017, respectivement de +183.41% et de +55.7%. Elle est aussi la résultante de la mise en œuvre de la stratégie commerciale qui met l’accent sur une adaptation aux exigences du marché à travers l’intégration de la production, la réactivité, l’innovation, l’adaptation aux besoins des petites commandes et la focalisation sur le marché allemand et le fait de dénicher de nouveaux clients locaux et étrangers grâce aux efforts commerciaux entrepris aussi bien en Tunisie qu’ailleurs. La société NBL maintient toujours son niveau d’endettement à LMT à zéro et dispose d’une trésorerie largement excédentaire…

par -

Le chiffre d’affaires total, chez la société MPBS (Manufacture de Panneaux Bois du Sud) à la fin du troisième trimestre 2017 a progressé de 15,4% comparé à la même période de l’année 2016. Il est prévisible que l’évolution du chiffre d’affaires sur toute l’année 2017 sera du même ordre. Le chiffre d’affaires local a enregistré une croissance de l’ordre de 9% passant ainsi de 26 007 md au 30 septembre 2016 à 28 358 md au 30 septembre 2017. Les réalisations à l’export sont en progression de 123% comparées à la même période de l’année 2016, les chiffres réalisés ont dépassé 3 400 md. La part du chiffre d’affaires à l’export a passé ainsi de 5,6% au 30 septembre 2016 à 10,7% au 30 septembre 2017.

Le niveau des investissements corporels et incorporels était de 2 020 md au 30 septembre 2017. En cumul des 9 premiers mois de 2017 comparé à celui de 2016 cependant, c’est plutôt une baisse de 57,3 % des investissements. La société MPBS continue la réalisation de son plan d’investissement en cours. Au courant de ce troisième trimestre l’investissement a servi surtout à un renforcement des services usinage de panneaux par l’acquisition de nouvelles techniques.

Côté endettement, le niveau global au 30 septembre 2017 s’est maintenu quasiment au niveau des dettes au 30 juin 2016. L’augmentation enregistrée était de 5,6%. En cumul des 9 premiers mois de 2017 comparé à celui de 2016 cependant, c’est plutôt une baisse de 29 % de la dette long terme et une hausse de 200,2 % de la dette à moins d’un an ou court terme. Cela ne figure pas dans le commentaire des indicateurs, fait par le management de l’entreprise.

par -

Selon des données rapportées par le site Zone Bourse, les ventes du e-commerce en France ont poursuivi leur hausse à deux chiffres au premier semestre 2017, portées par l’essor des transactions opérées sur des téléphones mobiles et des places de marché.

Le chiffre d’affaires du commerce en ligne a totalisé 39,5 milliards d’euros au cours des six premiers mois de l’année, enregistrant une progression de 13% après une hausse identique au cours de la même période de 2016.

Sur le seul deuxième trimestre, la croissance est ressortie à 11%, une forte hausse (+15%) du nombre des transactions ayant permis de compenser une nouvelle baisse du panier moyen, qui a perdu 3% en un an à 68,00 euros.

La performance du secteur, qui contraste avec le recul de la consommation en France (-3,5% hors automobile au deuxième trimestre, selon les données de la Banque de France), s’explique par une offre très dynamique, marquée par une hausse continue du nombre de sites.

Le marché français comptait 208.000 sites marchands actifs à la fin juin, soit 10% de plus qu’en 2016 et dix fois plus qu’il y a dix ans, détaille la même source.

par -

Les revenus du groupe UADH au titre du 2ème trimestre 2017 ont connu une hausse de 11,5% par rapport à la même période de l’année 2016, en passant de 90 258 596 DT à 100 624 783 DT. Les revenus du groupe à fin juin 2017 se sont établis à 191 516 663 DT, enregistrant ainsi une hausse 10,3% par rapport au 30 juin 2016. Les revenus de la concession automobile ont augmenté de 17 556 013 DT, soit 10,5% entre les deux périodes, provenant principalement de la hausse des ventes des véhicules industriels Renault Trucks qui ont enregistré 34 véhicules industriels de plus.

Le groupe UADH maintient sa position de Leader sur le segment des véhicules industriels dont le PTAC > 16 tonnes. Les revenus de la branche d’activité de fabrication des filtres ont augmenté de 4,4% suite à la hausse des ventes sur le marché local de 5,4% et à l’export de 3,9%. Les charges financières nettes à fin juin 2017 ont augmenté par rapport à la période analogue de l’année dernière en raison de la forte dévaluation du Dinar Tunisien par rapport aux monnaies étrangères, étant donné que les importations du groupe sont libellées en Euro et en Yen. Face à cette forte dévaluation du Dinar, les sociétés du groupe UADH ont procédé à plusieurs reprises et autant que nécessaire à des révisions des prix de vente dans le seul objectif de maintenir des niveaux de marges bénéficiaires satisfaisantes.

par -

A en croire les chiffres de la Société Nouvelle Maison de le Ville de Tunis (SNMVT), la grande distribution (GD) ne connait décidément pas la crise. En effet Monoprix a bouclé le premier semestre 2017 avec un bénéfice net de 2,185 millions de dinars (MD), dépassant, déjà, le résultat net de toute l’année 2016. Il est vrai que l’enseigne était mal embarquée l’an dernier, avec une perte nette de 1,2 MD au premier semestre 2016.

Le bilan financier intermédiaire, arrêté au 30 juin dernier, fait état de recettes globales de 274,8 MD contre 261,3 MD à la même période l’an dernier, soit une progression de 5,2%.

Les charges d’exploitations affichent un total de 272,1 MD contre 262,6 MD, soit une hausse de 3,6%.

Tout cela donne un résultat d’exploitation positif de 2,6 MD contre un repli de -1,3 million au premier semestre 2016.

par -

Le secteur des assurances, l’un des éléments clés de l’économie tunisienne, ne répond pas encore convenablement aux attentes de financements des acteurs économiques, et ce malgré le potentiel énorme dont il dispose. C’est à partir de ce constat là que plusieurs experts financiers ont déjà appelé au renforcement du rôle des compagnies d’assurances dans la bourse de Tunis, et ce dans l’objectif de garantir une meilleure contribution à l’économie nationale. “Le secteur des assurances s’est caractérisé par une évolution positive des indicateurs en 2016 par rapport à 2015. Avec un PER 2016 de 11,8 en-dessous du PER marché, ce secteur peut présenter des opportunités d’investissement, sachant qu’il offre des  rendements en dividende au-dessus de 3%”. C’est ce qui ressort d’une analyse faite par l’intermédiaire en bourse BH Invest.

Côté chiffres, les primes émises du secteur coté ont atteint 643,003 MD en 2016, soit une progression de 7,93% par rapport à 2015. Avec 51,48% de primes encaissées, Star accapare en 2016 la part de marché la plus élevée, suivie par Astree, qui a réalisé 20,28% du chiffre d’affaires du secteur.
Deux compagnies ont vu leurs parts de marché augmenter, à savoir Assurances Salim et  Tunis Re, respectivement avec +99 points de base et 5 points de base par rapport à 2015.

Comme d’habitude, la branche «Non Vie» accapare la part la plus élevée avec plus que 87% des primes émises du secteur coté en 2016. STAR est leader sur cette branche avec un volume de 318 MD, soit 57% du chiffre d’affaires du secteur coté en 2016. La branche «Vie»  accapare seulement 11,6% des primes émises du secteur coté, soit une amélioration de 192 points de base par rapport à 2015. Assurances Salim est leader sur cette branche avec un volume de 28,08 MD, soit 37,5% du chiffre d’affaires du secteur coté en 2016.

La branche «Retakaful» reste toutefois relativement faible par rapport aux autres branches et elle est assurée exclusivement par Tunis Re.

S’agissant des primes cédées, elles ont atteint 125,142 MD en 2016, soit une diminution de 15% par rapport à 2015. Avec 34,4%  des primes cédées, Tunis RE accapare en 2016 la part  de marché la plus élevée, suivie par Star avec 28%  des cessions. Une seule société a vu sa part de marché dans la cession des primes  diminuer à  savoir Astree avec 936 points  de  base par rapport à 2015.

La branche «Non Vie» accapare plus de 85,3% des primes cédées du secteur coté en 2016. Par nature d’activité, Tunis Re a réalisé un volume cédé de 41,4 MD, soit 38,8 % des cessions du secteur coté en 2016. Les 15% restants des primes cédées concernent  globalement la branche vie et sont réalisées  presque en totalité par Assurances Salim avec un volume de 16,3 MD, soit 96,8% des ventes du secteur coté en 2016.

Les commissions payées par le secteur coté totalisent 64,7MD en 2016, soit une augmentation de 13,6% par rapport 2015.

Les sinistres du secteur coté ont atteint 140,3 MD en 2016, soit une diminution de 19,4% par rapport à 2015.
Avec 60,6% des  sinistres en charge, STAR accapare en 2016 la part de marché la plus   élevée, suivie par Astree, qui a indemnisé 19,8 % des sinistres payés par le secteur. Astree est la seule société qui a vu son volume de remboursement diminuer de 38,9% de ses  charges de  sinistres en 2016 par rapport à 2015. La branche  «Non Vie»  accapare  plus   que 94% des charges de sinistres du secteur coté en 2016. Star a subi un volume de charges de 213,2 MD, soit 63,5% des sinistres du secteur coté en 2016.
La branche «Vie» accapare 5,1% des charges de sinistres du secteur coté. Assurances Salim a supporté un volume de 7,6 MD, soit 41,5% des sinistres du secteur coté en 2016.

Les produits financiers du secteur coté totalisent 92,7 MD en 2016, soit une augmentation de 10% par rapport 2015. Le secteur coté a connu en 2016 une amélioration de son ratio  S/P (1) passant d’un taux de sinistralité de 59,4% à 55,4%. L’activité en 2016 est qualifiée plus rentable. Cependant, le calcul de ce ratio, qui permet d’apprécier l’efficacité technique d’un assureur, montre que cette baisse au niveau du secteur est due à la chute significative  de ce ratio de la société Astree. Tous les autres assureurs ont connu une augmentation de leurs taux de sinistralité.

BH Invest

par -

La société Cellcom a réalisé une légère augmentation de 4,2% des revenus durant le quatrième trimestre de l’année 2016. En revanche, le chiffre d’affaires global de 2016 est en régression, de -16,3%, pour s’établir à 45,3 millions de dinars (MD) contre 54,1 MD un an plus tôt.

La marge brute de 2016 s’est établie à 9,8 MD contre 12,5 MD en 2015, soit un taux de marge brute de 22% pour l’année 2016. Cellcom a procédé à l’ouverture de deux nouveaux Brand shop situés à El Manar et à la Route de la Soukra, ce qui fait au total 11 points de vente à fin décembre dernier.

Par ailleurs, au cours de l’année 2016, les charges financières de Cellcom ont atteint 1,2 MD contre 0,9 MD en 2015.

par -

Le chiffre d’affaires de la Société Tunisienne d’Entreprises de Télécommunications (Sotetel) a progressé de 22% et s’est élève à 48 millions de dinars (MD) fin décembre 2016 contre 39.3 MD en 2015. Quant aux charges d’exploitation, elles n’ont évolué que de 3%, permettant ainsi de dégager un EBITDA de 4.987 MTND.

L’évolution positive des performances traduit le nouveau départ pris par la Sotetel suite aux diverses actions de restructuration engagées tout au long de l’année 2016.

Le meilleur des RS

Dans un récent statut sur sa page officielle, l’économiste Ezzeddine Saidane dit «Non, ce n’est pas vrai, il n’y a pas de reprise économique»....

INTERVIEW

Le président de la Conect (Confédération des Entreprises Citoyennes de Tunisie), Tarek Cherif, a accordé à Africanmanager une interview exclusive dans laquelle il a...

AFRIQUE

Au moins 50 personnes ont été tuées ce mardi dans un attentat suicide attribué au groupe djihadiste Boko Haram qui a frappé une mosquée...

Reseaux Sociaux

SPORT