Tags Posts tagged with "chiffre d’affaires"

chiffre d’affaires

par -

Selon des données rapportées par le site Zone Bourse, les ventes du e-commerce en France ont poursuivi leur hausse à deux chiffres au premier semestre 2017, portées par l’essor des transactions opérées sur des téléphones mobiles et des places de marché.

Le chiffre d’affaires du commerce en ligne a totalisé 39,5 milliards d’euros au cours des six premiers mois de l’année, enregistrant une progression de 13% après une hausse identique au cours de la même période de 2016.

Sur le seul deuxième trimestre, la croissance est ressortie à 11%, une forte hausse (+15%) du nombre des transactions ayant permis de compenser une nouvelle baisse du panier moyen, qui a perdu 3% en un an à 68,00 euros.

La performance du secteur, qui contraste avec le recul de la consommation en France (-3,5% hors automobile au deuxième trimestre, selon les données de la Banque de France), s’explique par une offre très dynamique, marquée par une hausse continue du nombre de sites.

Le marché français comptait 208.000 sites marchands actifs à la fin juin, soit 10% de plus qu’en 2016 et dix fois plus qu’il y a dix ans, détaille la même source.

par -

Les revenus du groupe UADH au titre du 2ème trimestre 2017 ont connu une hausse de 11,5% par rapport à la même période de l’année 2016, en passant de 90 258 596 DT à 100 624 783 DT. Les revenus du groupe à fin juin 2017 se sont établis à 191 516 663 DT, enregistrant ainsi une hausse 10,3% par rapport au 30 juin 2016. Les revenus de la concession automobile ont augmenté de 17 556 013 DT, soit 10,5% entre les deux périodes, provenant principalement de la hausse des ventes des véhicules industriels Renault Trucks qui ont enregistré 34 véhicules industriels de plus.

Le groupe UADH maintient sa position de Leader sur le segment des véhicules industriels dont le PTAC > 16 tonnes. Les revenus de la branche d’activité de fabrication des filtres ont augmenté de 4,4% suite à la hausse des ventes sur le marché local de 5,4% et à l’export de 3,9%. Les charges financières nettes à fin juin 2017 ont augmenté par rapport à la période analogue de l’année dernière en raison de la forte dévaluation du Dinar Tunisien par rapport aux monnaies étrangères, étant donné que les importations du groupe sont libellées en Euro et en Yen. Face à cette forte dévaluation du Dinar, les sociétés du groupe UADH ont procédé à plusieurs reprises et autant que nécessaire à des révisions des prix de vente dans le seul objectif de maintenir des niveaux de marges bénéficiaires satisfaisantes.

par -

A en croire les chiffres de la Société Nouvelle Maison de le Ville de Tunis (SNMVT), la grande distribution (GD) ne connait décidément pas la crise. En effet Monoprix a bouclé le premier semestre 2017 avec un bénéfice net de 2,185 millions de dinars (MD), dépassant, déjà, le résultat net de toute l’année 2016. Il est vrai que l’enseigne était mal embarquée l’an dernier, avec une perte nette de 1,2 MD au premier semestre 2016.

Le bilan financier intermédiaire, arrêté au 30 juin dernier, fait état de recettes globales de 274,8 MD contre 261,3 MD à la même période l’an dernier, soit une progression de 5,2%.

Les charges d’exploitations affichent un total de 272,1 MD contre 262,6 MD, soit une hausse de 3,6%.

Tout cela donne un résultat d’exploitation positif de 2,6 MD contre un repli de -1,3 million au premier semestre 2016.

par -

Le secteur des assurances, l’un des éléments clés de l’économie tunisienne, ne répond pas encore convenablement aux attentes de financements des acteurs économiques, et ce malgré le potentiel énorme dont il dispose. C’est à partir de ce constat là que plusieurs experts financiers ont déjà appelé au renforcement du rôle des compagnies d’assurances dans la bourse de Tunis, et ce dans l’objectif de garantir une meilleure contribution à l’économie nationale. “Le secteur des assurances s’est caractérisé par une évolution positive des indicateurs en 2016 par rapport à 2015. Avec un PER 2016 de 11,8 en-dessous du PER marché, ce secteur peut présenter des opportunités d’investissement, sachant qu’il offre des  rendements en dividende au-dessus de 3%”. C’est ce qui ressort d’une analyse faite par l’intermédiaire en bourse BH Invest.

Côté chiffres, les primes émises du secteur coté ont atteint 643,003 MD en 2016, soit une progression de 7,93% par rapport à 2015. Avec 51,48% de primes encaissées, Star accapare en 2016 la part de marché la plus élevée, suivie par Astree, qui a réalisé 20,28% du chiffre d’affaires du secteur.
Deux compagnies ont vu leurs parts de marché augmenter, à savoir Assurances Salim et  Tunis Re, respectivement avec +99 points de base et 5 points de base par rapport à 2015.

Comme d’habitude, la branche «Non Vie» accapare la part la plus élevée avec plus que 87% des primes émises du secteur coté en 2016. STAR est leader sur cette branche avec un volume de 318 MD, soit 57% du chiffre d’affaires du secteur coté en 2016. La branche «Vie»  accapare seulement 11,6% des primes émises du secteur coté, soit une amélioration de 192 points de base par rapport à 2015. Assurances Salim est leader sur cette branche avec un volume de 28,08 MD, soit 37,5% du chiffre d’affaires du secteur coté en 2016.

La branche «Retakaful» reste toutefois relativement faible par rapport aux autres branches et elle est assurée exclusivement par Tunis Re.

S’agissant des primes cédées, elles ont atteint 125,142 MD en 2016, soit une diminution de 15% par rapport à 2015. Avec 34,4%  des primes cédées, Tunis RE accapare en 2016 la part  de marché la plus élevée, suivie par Star avec 28%  des cessions. Une seule société a vu sa part de marché dans la cession des primes  diminuer à  savoir Astree avec 936 points  de  base par rapport à 2015.

La branche «Non Vie» accapare plus de 85,3% des primes cédées du secteur coté en 2016. Par nature d’activité, Tunis Re a réalisé un volume cédé de 41,4 MD, soit 38,8 % des cessions du secteur coté en 2016. Les 15% restants des primes cédées concernent  globalement la branche vie et sont réalisées  presque en totalité par Assurances Salim avec un volume de 16,3 MD, soit 96,8% des ventes du secteur coté en 2016.

Les commissions payées par le secteur coté totalisent 64,7MD en 2016, soit une augmentation de 13,6% par rapport 2015.

Les sinistres du secteur coté ont atteint 140,3 MD en 2016, soit une diminution de 19,4% par rapport à 2015.
Avec 60,6% des  sinistres en charge, STAR accapare en 2016 la part de marché la plus   élevée, suivie par Astree, qui a indemnisé 19,8 % des sinistres payés par le secteur. Astree est la seule société qui a vu son volume de remboursement diminuer de 38,9% de ses  charges de  sinistres en 2016 par rapport à 2015. La branche  «Non Vie»  accapare  plus   que 94% des charges de sinistres du secteur coté en 2016. Star a subi un volume de charges de 213,2 MD, soit 63,5% des sinistres du secteur coté en 2016.
La branche «Vie» accapare 5,1% des charges de sinistres du secteur coté. Assurances Salim a supporté un volume de 7,6 MD, soit 41,5% des sinistres du secteur coté en 2016.

Les produits financiers du secteur coté totalisent 92,7 MD en 2016, soit une augmentation de 10% par rapport 2015. Le secteur coté a connu en 2016 une amélioration de son ratio  S/P (1) passant d’un taux de sinistralité de 59,4% à 55,4%. L’activité en 2016 est qualifiée plus rentable. Cependant, le calcul de ce ratio, qui permet d’apprécier l’efficacité technique d’un assureur, montre que cette baisse au niveau du secteur est due à la chute significative  de ce ratio de la société Astree. Tous les autres assureurs ont connu une augmentation de leurs taux de sinistralité.

BH Invest

par -

La société Cellcom a réalisé une légère augmentation de 4,2% des revenus durant le quatrième trimestre de l’année 2016. En revanche, le chiffre d’affaires global de 2016 est en régression, de -16,3%, pour s’établir à 45,3 millions de dinars (MD) contre 54,1 MD un an plus tôt.

La marge brute de 2016 s’est établie à 9,8 MD contre 12,5 MD en 2015, soit un taux de marge brute de 22% pour l’année 2016. Cellcom a procédé à l’ouverture de deux nouveaux Brand shop situés à El Manar et à la Route de la Soukra, ce qui fait au total 11 points de vente à fin décembre dernier.

Par ailleurs, au cours de l’année 2016, les charges financières de Cellcom ont atteint 1,2 MD contre 0,9 MD en 2015.

par -

Le chiffre d’affaires de la Société Tunisienne d’Entreprises de Télécommunications (Sotetel) a progressé de 22% et s’est élève à 48 millions de dinars (MD) fin décembre 2016 contre 39.3 MD en 2015. Quant aux charges d’exploitation, elles n’ont évolué que de 3%, permettant ainsi de dégager un EBITDA de 4.987 MTND.

L’évolution positive des performances traduit le nouveau départ pris par la Sotetel suite aux diverses actions de restructuration engagées tout au long de l’année 2016.

par -

Les produits d’exploitation du Groupe TELNET HOLDING sont passés de 38 618 257 dinars au 31 décembre 2015 à 39 742 275 dinars au 31 décembre 2016 enregistrant une évolution globale de 2,91%.

Les indicateurs au 31 décembre 2016 se rapportant aux différentes activités du Groupe TELNET HOLDING peuvent se résumer par pôle d’activités comme suit:

Le pôle recherche et développement en ingénierie produit (représente 79,44% des produits d’exploitation au 31 décembre 2016) : Au 31 Décembre 2016, l’activité de ce pôle a connu une évolution de 8,68 % par rapport au 31 Décembre 2015 particulièrement au niveau des activités « Automobile » (+39%) suite à la concrétisation de nouveaux projets en plus d’une évolution de (+30%) bien constatée au niveau de l’activité « Télécom ».

Le pôle télécoms et intégration réseaux (représente 9,35 % des produits d’exploitation au 31 décembre 2016) : Au 31 décembre 2016, l’activité de ce pôle a connu une régression de <42,31%> par rapport au 31 décembre 2015 qui s’explique, essentiellement, par le non reconduction du marché Algérie Télécom courant l’exercice 2016.

Le pôle services PLM (représente 11,21 % des produits d’exploitation au 31 décembre 2016) : Les produits d’exploitation de ce pôle ont connu une évolution de 42,48 % par rapport au 31 décembre 2015. Cette évolution est due essentiellement à la consolidation de l’activité R&D Mécanique dans les domaines de l’automobile (Ingénierie Produit) et de l’aéronautique (Ingénierie Process).

Au 31 décembre 2016, l’EBTIDA du Groupe TELNET HOLDNG s’élève à 4 425 899 dinars.

 Au 31 décembre 2016, L’EBTIDA de la société TELNET HOLDING S.A s’élève à 1 320 014 dinars

Au 31 décembre 2016, la marge d’EBTIDA du Groupe TELNET HOLDING s’élève à 11,14 %;

 Au 31 décembre 2016, la marge d’EBTIDA de la société TELNET HOLDING S.A s’élève à 28,85 %

par -

Tawasol Groupe Holding clôture l’année 2016 avec un chiffre d’affaires consolidé de l’ordre de 141 960 938 DT et ce, contre 84 787 605 DT réalisé au 31/12/2015, soit une croissance de l’ordre de 67%. Par ailleurs, le quatrième trimestre a été marqué par une accentuation du rythme de croissance par rapport au quatrième trimestre 2015 avec un chiffre d’affaires consolidé de 46 725 080 DT contre 28 595 297 DT réalisé au cours du quatrième trimestre 2015, soit une augmentation de 63%.

L’année 2016 a constitué pour le groupe le début de concrétisation de son carnet de commandes pour les pôles Travaux d’Infrastructure. Une croissance qui s’est accompagnée par la continuation de l’effort d’investissement corporel pour consolider les moyens de production, et ce contre une augmentation de la dette à Long et Moyen Terme au titre de l’année de 8 297 307 DT.

L’année 2016 pour le groupe Tawasol de la famille Chabchoub, c’est aussi l’accroissement de 50 % de l’endettement global, provenant essentiellement des dettes d’exploitation à court terme et qui ont doublé, passant de 20,173 MDT à 40,845 MDT, soit une augmentation de 120 % du court terme  contre une augmentation du Chiffres d’Affaires de 67%.

par -

Au  31 décembre 2016,  la  société  les Ateliers  Mécaniques  du  Sahel  a  réalisé  un  chiffre d’affaires Net de 22183 413 DT contre 25 360 705
DT pour la même période de l’année 2015, soit une baisse de 12,5%. Cette baisse globale s’explique par le repli de la  demande du marché qui est
influencée par la  situation économique défavorable du pays et particulièrement le secteur de l’immobilier, la forte reprise du marché parallèle des produits en provenance de la Turquie et de la Chine et un chiffre d’affaires manquant sur le 4ème trimestre 2016  provenant  des  marchés publics (essentiellement de la SONEDE) suite au retard de notification d’attribution à  la  société  les  AMS  desdits  marchés  et  dont  le  montant  s’élève  à  7  MDT (renouvelable  sur  3  ans). En  comparaison  à  la  même  période  de  l’année précédente,  la  société  les  AMS  a  réalisé  un chiffre  d’affaires provenant  des marchés publics de 3
144 441 DT.

En dépit de la baisse globale du chiffre d’affaires en 2016 par rapport à 2015, le chiffre d’affaires à l’export a  été triplé  à  fin  2016  comparé  à  2015, et  ce  en  passant  de 558 891DT à 1458305DT. Cela étant le résultat d’importants efforts de prospection et  de développement commercial de plusieurs marchés étrangers principalement en Afrique Subsaharienne et en Algérie.

A fin 2016,  la  valeur  de  la  production finie (valorisée  au  prix  de  vente) a  atteint 22 557 129DT contre  une  valeur  de 32326762 DT à  fin 2015, enregistrant  ainsi  une baisse de 30,2% liée principalement à l’absence des marchés publics (marchés SONEDE) et la baisse de la demande en produits sanitaires.

La valeur de l’endettement de la société à la fin de l’année 2016 s’élève à 29 732 679 DT contre 39 940 284 DT à la fin de l’année 2015, enregistrant ainsi une importante diminution de 25,6%.

par -

Au  31/12/2016,  AeTECH a vu son chiffre d’affaires augmenter de 14% par rapport à l’année  2015  pour s’établir à 15.414 MTND.
L’activité “Distribution” a enregistré une importante hausse de 29% par rapport à 2015 et a contribué à hauteur de 82% du chiffre d’affaires global de 2016 pour un chiffre d’affaires de 12.693 M TND.

L’activité “Solutions” quant à elle a atteint 2.701 M TND de chiffre d’affaires en 2016 réalisant ainsi une baisse de 25% par rapport à l’année dernière.

Les  charges  d’exploitation (hors  amortissements et provisions) d’AeTECH sont passées de 13.710  MTND fin 2015 à 15.848 MTND au 31/12/2016, soit une hausse de 16%. Les charges de  personnel ont été maîtrisées à 0.471  MTND au  cours du T4  2016,  pour atteindre 1.814 M TND sur toute l’année 2016, soit une baisse de 10% par rapport à 2015.

Au  31/12/2016,  l’EBITDA  s’est établie à  -0.434 M TND avec une marge d’EBITDA de -2.8% contre -1.5% une année auparavant. Les charges financières d’AeTECH ont baissé de 19% au T4 2016. Elles passent de 0.086 MTND en 2015 à 0.070 MTND en 2016.

par -

Le  chiffre  d’affaire  global  du  quatrième  trimestre  de la société SOMOCER a  connu  une  progression  de  13,69%  par  rapport  à  la  même  période  de  2015,  provenant   essentiellement  de l’augmentation  du  chiffre d’affaire à l’export de 666,38% reflétant ainsi la stratégie tracée par la société visant a développer le marché export.
Le  Chiffre  d’Affaires Total  de  l’année  2016  s’établit  à  66,806  millions  TND,  enregistrant  ainsi une légère augmentation de (+0,46%) par rapport à la même période de l’année 2015, arrêté à 66,499 millions TND.
Le  Chiffre  d’Affaires  Local est  passé  de  63,985  millions  TND  au  31  décembre  2015  à  60,359 millions TND pour la même période en 2016, soit une baisse de (-5,67 %).

Le Chiffre d’Affaires Export au 31 décembre 2016 a augmenté de (+156,44 %) passant de 2,514 millions TND au 31 décembre 2015 à 6,448 millions TND pour la même période en 2016  ce  qui  confirme  la  stratégie  retracée  par  la Direction  Générale  en  ce  qui  concerne  le  développement de l’activité export. Nous prévoyons la continuité de cette tendance haussière du chiffre à l’export durant l’année 2017.

La  production a  enregistré  au  31  décembre  2016  une  légère  augmentation  de  (+0,80  %)  par rapport à la même période de l’année 2015.
Les investissements au 31 décembre 2016 totalisent 5,610 millions de dinars contre 12,193 millions de dinars au 31 décembre 2015.

Les  engagements  bancaires (engagements  bilan)  au  31  décembre  2016  s’établissent  à  61,840  millions  de  TND  contre  un  total  de  63,
253  millions  de  TND  à  la  même  période  de  2015. Les dettes à long et moyens termes représentent (33,1%) du total engagement au 31
décembre 2016 (y compris l’engagement hors bilan).

par -

Le chiffre d’affaires de la Société Tunisienne de Verreries (SOTUVER), enregistré au 31 Décembre 2016, a atteint 54,590 millions de dinars contre 50,498 millions de dinars en 2015, soit une amélioration de +8,1%.
Le chiffre d’affaires local a progressé de 5 %, passant de 22,840 millions de dinars en 2015 à 23,975 millions de dinars en 2016 et ce, malgré une baisse dans la filière bière de 32,44% due au recours à l’importation massive d’environ 11 millions de bouteilles.
Les filières vins, huiles et pots ont enregistré de leur côté une forte progression globale de l’ordre de 51,78%.
Sur le marché export, le chiffre d’affaires a évolué de 10,7%, il est passé de 27,658 millions de dinars en 2015 à 30,615 millions de dinars en 2016, grâce à une croissance qui se consolide d’année en année sur les marchés européen et africain et aussi grâce au maintien d’une position de leadership sur le marché algérien.
Ainsi la part des ventes à l’export continue de progresser pour atteindre 56% du chiffre d’affaires global en 2016 contre 54% l’année dernière.
Il est à noter que 2.5 MDT des ventes assimilées à l’export, soit 4,6% du chiffre d’affaires global, ont été considérées comme des ventes locales.

par -

Le chiffre d’affaires de la société Ennakl au 31 décembre 2016 a atteint 359,911 MDT contre 316,777 MDT à fin 2015, soit une augmentation de 13,6%. La hausse des produits financiers est justifiée par une meilleure rentabilité des placements à court terme. La trésorerie nette de la société s’est élevée à 69,072 MD au 31 décembre 2016 contre un montant de 71,533 MD au 31/12/2015, soit une régression de 3.4%.

La société Ennakl Automobiles «a réalisé d’excellentes performances » au terme de l’année 2016 et conforte sa position de leader des importateurs du secteur automobile avec 15.5% de parts de marché soit 9 370 unités immatriculées enregistrant ainsi une progression de 10% par rapport à l’année 2015.

par -

Le chiffre d’affaires total de la société ADWYA s’établit à 84,75 MDT pour l’année 2016 contre 89,02 MDT en 2015, soit une variation négative de 4,81% l’équivalent de 4,28  MDT

Cette  baisse  provient  essentiellement  des  ventes  des  produits  sous licence, du marché  hospitalier et des ventes à l’export. Le chiffre d’affaires de la gamme sous licence a enregistré une diminution de 5,65% à fin décembre 2016. Le chiffre d’affaires à l’export a enregistré une baisse de 52,9% par rapport à celui réalisé en 2015.  Le chiffre d’affaires du marché hospitalier a enregistré une baisse de 15,21% par rapport à celui réalisé en 2015.

La production en unités en 2016 a augmenté de 4,56% par rapport à l’année 2015. Cette hausse de production provient essentiellement de la gamme générique, soit 20%, l’équivalent de 1,030 M Boites en plus que 2015.

Au niveau des investissements, la société a dépensé courant l’année 2016 la somme de 6,16 MDT utilisé essentiellement pour le renouvellement du Matériel et Outillage industriel, et des travaux d’extension pour le nouveau projet.

Courant le quatrième trimestre 2016, la société a contracté un crédit leasing de 132Mdt qui a servi pour le renouvellement du matériel
roulant, soit un total sur l’exercice 2016 de 500 Mdt. L’effectif total au 31/12/2016 est de 560 employés.

par -
Les états financiers relatifs pour  l'année 2012 de la  société Euro-Cycles  

La société Euro-Cycles a réalisé au 31 Décembre 2016 un chiffre d’affaires de 80 219 DT, soit une augmentation de 7% par rapport au 31/12/2015. Le 4ème trimestre avait pourtant vu le chiffre d’affaires de cette entreprise cotée et spécialisée dans la fabrication des vélos pour l’export baisser, passant de 15,9 MDT à 12,6 MDT en comparaison avec 2015.

La production au 31 Décembre 2016 a augmenté de 1% par rapport à la même période de 2015.

Les investissements au 31 Décembre 2016 ont été de l’ordre de 3 929 239 DT, des investissements corporels destinés exclusivement à renforcer la capacité de stockage et de production (construction d’une nouvelle unité de production des vélos enfants ),l’achèvement d’un bloc social pour les personnels et le renforcement du parc de transport. Les engagements bancaires de la Société EURO-CYCLES se sont élevés à 13 420 TND au 31/12/2016, soit une augmentation de 44% par rapport au 31/12/2015. L’augmentation de l’engagement financier correspond à la concrétisation d’un crédit d’investissement à Long et Moyen terme pour financer les investissements Corporels

par -

Le rapport de synthèse de l’Observatoire de l’Instance Nationale des Télécommunications (INT) a jeté un éclairage sur la santé du secteur des télécommunications en 2015. D’après le document, le chiffre d’affaires global du secteur a enregistré +33 millions de dinars (MD) au cours de l’année 2015, soit un bond en avant de 1,3%.

L’Observatoire de l’INT explique cette embellie par les recettes du marché de gros, 37 MD, soit une évolution de 6,2%, alors que les revenus du marché de détail ont légèrement fondu, -4 MD.

Pourtant dans le détail, seul le chiffre d’affaires total d’Orange Tunisie parmi les trois ORPT (opérateur des réseaux publics des télécommunications) a enregistré une poussée des recettes en 2015. Le chiffre d’affaires est monté à 121 MD, soit un taux de croissance de 31,4%, pour s’établir à 507 MD. Par contre Ooredoo Tunisie et Tunisie Télécom font grise mine, avec des revenus en repli, respectivement, de 46 MD à 968 MD (-4,6%) et de 43 MD à 1.075 MD (-3,8%).

En termes de parts de marché, l’opérateur historique (Tunisie Télécom) garde son statut de numéro 1, avec 41.1%, talonné par Ooredoo Tunisie avec 37%. Orange Tunisie s’est bonifié en 2015 avec ses 4,5 points de plus, mais reste encore loin derrière avec une part de 19,4%, indique l’analyse de l’Observatoire de l’INT.

par -

L’indice phare de la place tunisienne débute la séance boursière de ce jeudi, 22 décembre 2016, dans le rouge avec une perte de 0,15%, à 5 416,53 points, le volume d’affaires totalisé est de 1,317 MD, selon MCP.
Côté variations, CELLCOM se distingue avec la plus forte hausse du marché. Elle se bonifie de 2,88%, à 6,41 D. L’action POULINA GROUP HOLDING gagne, quant à elle, 2,01% à 6,58 D, suivie par HANNIBAL LEASE qui enregistre une performance de 1,94%, à 8,40 D.
A l’inverse, HEXABYTE recule de 2,91%, à 4,66 D. ELECTROSTAR et SOTETEL lâchent aux premiers échanges respectivement 2,90% et 2,77%, à 3,01 D et 2,45 D.

par -

“En 2017, la situation de l’UADH sera certes meilleure qu’en 2016. On a encore de la marge pour s’améliorer et ce malgré les mauvaises surprises de cette année”. C’est ce qu’a indiqué Bassem Loukil, PDG du groupe, lors de la communication financière de la société qui s’est tenue hier mercredi 7 décembre 2016, au siège de la bourse de Tunis.

En effet, l’UADH a réalisé jusqu’à fin juin 2016 un résultat net consolidé en baisse de 109% par rapport à la même période de l’année dernière. Les revenus de la société ont également baissé de 3%. Il a, à ce propos, évoqué deux causes principales : la première est en rapport avec la nouvelle formule des quotas d’importation imposée par le gouvernement. Cette nouvelle formule consiste à répartir, à parts égales, le quota d’importation annuel de chaque concessionnaire automobile sur les quatre trimestres. En conséquence, la part sur le quota d’importation à fin juin ne peut pas dépasser les 50% alors que l’ancienne formule n’était pas contraignante dans l’utilisation du quota d’importation. Les concessionnaires automobiles appartenant au groupe UADH ont été pénalisés par cette nouvelle formule puisqu’ils avaient auparavant la possibilité d’importer jusqu’à 80% de leurs quotas à fin juin. Bassem Loukil a, à ce propos, indiqué que ce quota d’importation a fortement impacté le groupe, soulignant toutefois que des négociations sont en cours avec des responsables du ministère du Commerce pour garantir un minimum de stocks en véhicules.

Bassem Loukil s’est dit, par ailleurs, optimiste quant à l’annulation de ce quota au cours de la période prochaine. ” Je ne sais pas pour quelles raisons cela a été inventé!”, s’est exclamé Loukil.

La deuxième cause est relative à la chute vertigineuse du cours du Dinar Tunisien. Loukil a déclaré que le taux de change (EUR/TND) et (JPY/TND) a subit d’importantes hausses depuis le début de l’année 2016.

Les principales rubriques de l’état de résultat estimé pour l’année 2016 en comparaison avec celles du Business Plan initial d’introduction se présentent comme suit : Les revenus de la société UADH pour l’année 2016 qui correspondant aux dividendes reçus auprès de ses filiales s’élèvent à 13 millions de dinars tunisiens (MDT) ; ils sont supérieurs à ce qui a été prévu dans le BP d’introduction en bourse, soit 9,5 MDT. En conséquence, le résultat net estimé à fin décembre sera de l’ordre de 12 MDT, dépassant de 2,7 MDT le résultat net affiché par le BP initial. C’est à la lumière de ce résultat qu’il a été décidé que l’UADH est en mesure de procéder à une distribution des dividendes minimale de 70%.

Toujours pour l’année 2016, le nombre de VN légers prévus est 7 400 unités, contre 7 607 dans le Business Plan initial. Le nombre de VN industriels prévus pour l’année 2016 est 276 unités, contre 389 dans le BP initial. Le programme général d’importation des véhicules légers pour l’année 2016 est de 50 000 VN, en-dessous de ce qui a été programmé par le BP, soit 54 975 unités.

S’agissant du plan d’investissement de l’UADH pour la période prochaine, Bassem Loukil a indiqué que plusieurs nouvelles succursales ouvriront leurs portes vers la fin de cette année et durant l’année prochaine. Le groupe procédera également à des extensions. En 2017, le groupe compte ouvrir 4 nouvelles agences de la marque Citroën, à Djerba, Beja, Jendouba et Zarzis. Pour la marque Mazda, l’année 2017 connaîtra l’extension de la succursale à Gabes, le début des travaux sur le site Mghira (base logistique) et l’inauguration de l’extension de la succursale à Ben Arous. Concernant Renault Trucks, une nouvelle agence sera ouverte à Sfax. L’inauguration est probable en juillet 2017.

L’année prochaine verra également le lancement de 4 nouveaux modèles : Nouvelle C3 (modèle restylé), nouvelle CX 9 (modèle restylé), CX 3 (Nnouveau modèle) et MX 5 (nouveau modèle).

Par ailleurs, suite à son introduction en bourse en juin 2015, le capital social d’UADH s’est élevé à 36 953 847 DT, réparti en 36 953 847 actions d’une valeur nominale de 1 DT chacune. Depuis la fin du mois d’octobre 2016, le cours du titre UADH est en croissance continue ; il s’est situé à 4,21 DT à la clôture de la séance du 02/12/2016.

par -

Au 30 juin 2016, le chiffre d’affaires global de la société SANIMED, qui fait partie du groupe Abdennadher, a enregistré une hausse de 11,3% par rapport au 30 juin 2015. Cette évolution est due à la progression simultanée des ventes locales et export, qui progressent respectivement de 5,8% à 12 306 mDT et 31,2% à 4723 mDT. C’est ce qui a été indiqué, lors de la communication financière de la société qui se tient actuellement à la Bourse de Tunis.

Le chiffre d’affaires local s’élève à 12 306 mDT au 30 juin 2016 contre 11 634 mMD jusqu’à la même période de 2015, soit une hausse de 5,8%. Au 30 juin 2016, la part la plus importante des ventes sur le marché local revient à la catégorie des séries sanitaires, qui représente près de 50% du total du chiffres d’affaires local.

Jusqu’à cette même période, la part la plus importante des ventes sur le marché export revient à la catégorie des receveurs de douche, qui représente près de 72% du chiffre d’affaires à l’export.

Créée en 1998, SANIMED a pour activité la conception, la fabrication et la commercialisation des articles sanitaires en porcelaine vitrifiée et grès fin pour les salles de bain et cuisine.

par -
Euro-Cycles

La société Euro-cycles a réalisé au 30 novembre 2016 un chiffre d’affaire de 78 245 334 DT, soit une augmentation de 8% par rapport au 30 novembre 2015.

Les  revenus  annuels  estimés  au  31  décembre  2016  seront  à  hauteur  de  79.900.000  dinars,  en augmentation de plus de 7% par rapport à 2015 et plus de 10% par rapport au business plan réalisé lors de l’introduction en bourse 72 572 303DT.

Le volume estimé au 31/12/2016 sera de 470.000 unités, en hausse de 3% par rapport à 2015 et de 6% par rapport au business plan.Les différentes prospections  réalisées  depuis  des  années  ont  ouvert  de  nouveaux  horizons  et  ont abouti à des premières commandes pour la période de 2017 à
2019avec des distributeurs en Europe Centrale (Pologne, Roumanie, Slovaquie), Allemagne, Grèce et Angleterre. Ces nouveaux marchés devront générer plus de 30.000.000 dinars sur les trois prochaines années.

Les  volumes  de  production devront  atteindre  plus de  500.000  vélos  par  an  avec  le  développement des vélos jouets, des vélos villes et des vélos de courses.
Notons que ces performances futures ne tiennent pas compte du potentiel du marché américain qui, une fois concrétisé, devrait porter le résultat à des niveaux encore plus importants.

Le meilleur des RS

Comédienne, auteure et formatrice, Leila Toubel se définit comme indépendante. Elle parle au chef de l’Etat qui reçoit peu de ses électeurs, à part...

INTERVIEW

Nejib Snoussi, directeur général de l'Habitat au ministère de l'Équipement, de l'Habitat et de l'Aménagement du territoire, a accordé à Africanmanager une interview exclusive...

AFRIQUE

Dans la loi de finances 2018, le gouvernement algérien n'envisage pas  de renoncer à la politique de subvention actuelle, particulièrement pour ce qui est...

Reseaux Sociaux