Tags Posts tagged with "chiffre d’affaires"

chiffre d’affaires

par -

Affectée par un arrêt total de son activité depuis le 17 juillet 2017, la STIP a connu une autre année difficile. L’entreprise a annoncé avoir réalisé en 2017 un chiffre d’affaires en chute de 31,3% par rapport à 2016. Ainsi, les revenus de la STIP se sont établis à fin décembre dernier à 28,6 millions de dinars contre 41,7 millions l’année précédente. Le chiffre d’affaires local a régressé de 24% à 26,1 millions de dinars tandis que les exportations ont reculé de 65% à 7,3 millions de dinars. Cependant, la production affiche une progression de 20,6% pour s’élever à 3.614 tonnes contre 2.995 tonnes en 2016. Par ailleurs, l’endettement de la société a poursuivi son accroissement pour atteindre 191,2 millions de dinars à fin décembre dernier contre un encours de 184,2 millions à la même date l’année précédente. Pour rappel, un accord a été signé le 24 janvier dernier entre l’Union Générale Tunisienne du Travail (UGTT), l’Union Tunisienne de l’industrie, du commerce et de l’artisanat (UTICA), le ministère de l’industrie, de l’Energie et des petites et moyennes entreprises et le ministère des Affaires Sociales, stipulant la reprise des activités de la STIP.

par -
La production de papier Kraft et papier Cannelure (Test liner) a enregistré une augmentation respective de 18% et 16%

La société SOTIPAPIER a réalisé au titre de l’exercice 2017 un chiffre d’affaires de l’ordre de 78,2 MTND, en hausse de 6% par rapport à celui de 2016. Cette croissance est due essentiellement à la hausse de 28% du chiffre d’affaires Kraft qui s’est élevé à 26,4 MTND. En revanche, le chiffre d’affaires Kraft a accusé un repli de 4% pour s’établir à 49 MTND contre 51 millions une année auparavant. La production globale réalisée au cours de l’année écoulée ressort en baisse de 8% à 50.990 tonnes et ce suite à la diminution de la production du papier Kraft résultant d’un arrêt programmé pour la réalisation de la transformation de la machine PM2 et ses annexes. Par ailleurs, l’endettement de la société affiche en 2017 un accroissement de 11% pour se situer à 38,5 millions de dinars contre 34,7 millions en 2016.

par -

La société EURO CYCLES a annoncé jeudi avoir réalisé un chiffre d’affaire de 83,7 millions de dinars en 2017, en progression de 4% par rapport à 2016. Cependant l’entreprise, totalement exportatrice, a vu sa production diminuer de 11% sur un an pour s’établir à 420.022 vélos. Les investissements au 31 décembre 2017 ont été de l’ordre de 2,1 millions de dinars. Ces investissements correspondent essentiellement la finalisation des travaux de construction des bâtiments, et le renforcement du parc du transport. Quant aux engagements bancaires de la Société EUROCYCLES, ils se sont élevés à 14,5 millions de dinars à fin décembre 2017, soit une baisse de 2% par rapport à la même date en 2016.

par -

La société OFFICE PLAST affiche un chiffre d’affaires de 16,8 millions de dinars en hausse de 20% par rapport à 2016. A la fin de l’exercice 2017, la société a accompli 70% de son deuxième plan d’investissement en termes d’acquisition de matériels industriels et de transports. Ainsi, il ne reste que le bâtiment prévu pour fin 2018. Par ailleurs, l’endettement de la société s’élève 6,7 millions de dinars à fin décembre dernier, en hausse de 35%, dont 4,3 millions correspondant au financement de la première et la deuxième extension et 2,3 millions aux opérations de financement des stocks et des achats de matières premières.

par -

La Banque nationale agricole (BNA) affiche une croissance à deux chiffres de son activité et conserve des attraits cette année aux yeux des investisseurs. L’encours des créances sur la clientèle a atteint 8,6 milliards de dinars à fin décembre dernier contre 7,3 milliards à la même date en 2016, enregistrant ainsi une augmentation de 16,9%. De même, les dépôts de la clientèle ont enregistré, entre décembre 2016 et décembre 2017, une augmentation de 550 millions de dinars, soit un taux d’accroissement de 7,8%. Les produits d’exploitation bancaire ont atteint 817 millions de dinars contre 675 millions l’année précédente, enregistrant une augmentation de 21,1%. Les charges d’exploitation bancaire ont, par la même, enregistré une hausse de 75 millions de dinars, en passant de 296 millions de dinars à 371 millions en 2017, soit un taux de progression de 25,4%. A cet effet, le produit net bancaire (PNB) s’est établi à 446 millions de dinars contre 379 millions en 2016, enregistrant ainsi une augmentation de 17,8%.

par -

Dans un environnement encore difficile à bien des égards, l’Union Internationale de Banques (UIB) a continué d’afficher en 2017 une belle performance financière et commerciale. Son Produit Net Bancaire, porté par une hausse de + 19,8% des Produits d’Exploitation Bancaire, s’établit à 290 MTND à fin 2017 réalisant ainsi une progression de +17%. Ces résultats sont tirés par la dynamique soutenue des marges d’intérêts et sur commissions ainsi que par le bon comportement des revenus du portefeuille-titre commercial et d’investissement.

Cette progression des revenus de l’UIB reflète l’accélération de sa conquête commerciale dans les différents segments de clientèle Corporate et Retail et son rôle accru dans le financement de l’économie. La croissance soutenue des encours de dépôts (+12,6% vs. fin décembre 2016, soit un additionnel de 462 MTND) et de crédits nets à la clientèle (+19,4% vs. fin décembre 2016, soit +801 MTND) témoigne également de la confiance de ses clients et de l’adéquation de son modèle de banque relationnelle comme vecteur de gains de parts de marché.

Grâce à cette bonne dynamique commerciale, à une maîtrise rigoureuse des risques et aux efforts continus de rationalisation, l’UIB continue à faire progresser ses résultats tout en poursuivant ses investissements dans le développement de son capital humain, dans la modernisation de ses infrastructures informatiques et dans l’innovation. Le Résultat Brut d’Exploitation progresse ainsi de +21,1% à 154,6 MTND au cours de l’année 2017, permettant de renforcer le socle de rentabilité à un rythme supérieur aux prévisions de la feuille de route stratégique 2017-2020.

Commentant les indicateurs d’activité de l’année 2017, M. Mondher Ghazali, Directeur général de l’UIB a déclaré :  «Ce bilan largement positif de l’Union Internationale de Banques illustre la solidité de son business model diversifié et équilibré et la pertinence de sa stratégie de différenciation par l’innovation et la satisfaction de la clientèle. Il confirme sa forte résilience à un environnement encore difficile grâce à sa capacité de maîtrise des coûts et des risques et à l’engagement et l’expertise de ses collaborateurs. Enfin, ces résultats lui permettent de déployer ses futurs relais de croissance en vue d’accélérer son développement au bénéfice de ses clients et de l’économie».

par -

Sur le quatrième trimestre 2017, le chiffre d’affaires local de la SOTUVER marque une légère progression de 4% à 9,8 millions de dinars. En revanche, la société enregistre une envolée des ventes à l’export de 48% à 10 millions de dinars. Sur l’ensemble de l’année 2017, le chiffre d’affaires local a progressé de 23%, passant de 25,6 millions de dinars en 2016 à 31,5 millions l’année écoulée, et ce grâce à une meilleure couverture des besoins du marché dans la majorité des filières. Sur le marché export, le chiffre d’affaires a évolué de 27%. Il est passé de 28,5 millions de dinars en 2016 à 36,3 millions de dinars en 2017, grâce à une croissance qui se consolide sur les marchés traditionnels, notamment l’Afrique, et la pénétration des nouveaux marchés.

Au total, le chiffre d’affaires global de l’exercice 2017 augmente de 25% à 67,8 millions de dinars, contre 54,2 millions réalisés en 2016, dépassant largement les 61 millions de dinars prévus dans le business plan publié au mois d’août 2017 à l’occasion de l’augmentation de capital en numéraire. L’année 2017 a ainsi été le premier exercice plein en intégrale capacité. La production de la société s’est élevée à 74 millions de dinars contre 55 millions en 2016, soit un accroissement de 33%. Une forte croissance expliquée aussi par la révision du four 1 au premier semestre 2016. La société pulvérise ainsi son ancien record historique de l’année précédente aussi bien en termes de production qu’en chiffre d’affaires. Rappelons que le prospectus d’émission du mois d’août 2017, table sur un résultat net de 7,1 millions de dinars soit une croissance attendue de 13,8%.

par -

Selon ses indicateurs d’activité relatifs au 4ème trimestre 2017, le chiffre d’Affaires Total de la société “SOMOCER” a opéré une montée en force, soutenue par une appréciation probante de l’ordre de 38,22%. Il s’est hissé à 23,982 millions TND, comparativement à la même période de l’année 2016, où il s’est établi à 17,350 millions TND.

Le Chiffre d’Affaires Total de l’année a culminé à 84,808 millions TND, enregistrant ainsi une forte progression de 27,25% par rapport à celui réalisé au terme de l’exercice 2016, arrêté à 66,647 millions TND. Cette embellie est imputable à la conjonction de deux facteurs, à savoir une hausse du chiffre d’affaires local et une croissance plus accélérée au niveau du chiffre d’affaires à l’export.

Le Chiffre d’Affaires Local avait atteint 60,199 millions TND à la clôture de 2016 pour atteindre 73,767 millions TND à la fin de 2017, soit une hausse de 22,54%.

Le Chiffre d’Affaires Export au 31 décembre 2017 a poursuivi sa trajectoire haussière entamée depuis 2016, affichant ainsi une envolée de 71,25 %, passant de 6,448 millions TND au 31 décembre 2016 à 11,041 millions TND pour la même date un an plus tard. Notons que dans le cadre de sa stratégie de développement à l’international, la société a décidé de se mettre à l’avant-garde de l’export en vue d’optimiser la prépondérance de cette activité dans le chiffre d’affaires global et de donner une impulsion supplémentaire à la vocation d’exportateur du groupe. Dans ce sillage, la société est parvenue à conquérir de nouveaux marchés à l’instar de la France, la Jordanie et l’Algérie, ce qui lui a permis de consolider sa position à l’étranger.

par -

La Société d’Articles Hygiéniques (SAH) vient de publier ses indicateurs d’activité relatifs au 31 décembre 2017. Il en ressort qu’à cette date, les revenus de la société s’élèvent à 268.933 KDT contre 260.675 KDT au 31 décembre 2016, soit une augmentation de 3%, représentant ainsi 101.5% de l’objectif annuel prévu au niveau du business plan 2013-2017 (265.085 KDT).

Les investissements au 31 décembre 2017 s’élèvent à 21.578 KDT contre 22.262 KDT pour la même période de 2016. Ils correspondent essentiellement à l’acquisition de matériels industriels et de matériels de transport.

L’endettement s’élève au 31 septembre 2017 à 124.244 KDT contre 88.735 KDT au 31 décembre 2016, enregistrant ainsi une augmentation de 35.509 KDT provenant notamment de la hausse des crédits à long terme destinés aux nouveaux investissements et les crédits de gestion.

par -

Samsung Electronics a livré mardi des premières indications de résultats du quatrième trimestre inférieures aux attentes des analystes financiers, une contre-performance du géant électronique sud-coréen qui s‘explique notamment par la vigueur du won et par le versement de primes exceptionnelles à ses salariés, relate Reuters.

Le numéro un mondial des puces mémoires a précisé que la période octobre-décembre se solderait vraisemblablement par une hausse de 64% sur un an du résultat opérationnel, à 15.100 milliards de wons (11,8 milliards d‘euros) alors que 17 analystes financiers interrogés par Thomson Reuters avaient anticipé en moyenne 15.900 milliards.

Le chiffre d‘affaires est vu à 66.000 milliards de wons, niveau également légèrement inférieur au consensus.

Même si ces données permettront à Samsung Electronics de dégager un bénéfice record pour l‘ensemble de 2017, l‘action du groupe cédait 1,85% vers 04h00 GMT alors que l‘indice Kospi gagnait de son côté 0,17%.

par -

Le ministère de l’Industrie, de l’investissement, du commerce et de l’économie numérique a annoncé que le Maroc ambitionne de porter le chiffre d’affaires de son secteur aéronautique à 3 milliards $, rapporte l’agence d’information africaine Ecofin.

À l’horizon 2020, l’industrie aéronautique du royaume chérifien devrait générer plus de 23 000 nouveaux emplois. Les autorités marocaines comptent également marquer leur présence sur tous les fronts du secteur, en doublant le taux d’intégration locale (niveau de participation des industries locales dans la chaîne de production) à 35%, en 2020.

 Cette ambition s’inscrit dans la droite ligne du Plan d’accélération industrielle (PAI) 2014-2020, lancé en avril 2014, et qui bénéficie depuis, de plusieurs accords avec de grands groupes opérant dans le secteur, ajoute la même source.

par -

Le chiffre d’affaires du secteur de l’assurance a évolué de 7,7%, pour atteindre 1 milliard 575 millions de dinars (MD), à fin septembre 2017, par rapport à la même période de 2016.
Selon des données recueillies auprès de l’Instance générale de l’assurance, par l’agence TAP, le chiffre d’affaires des prestations relevant de l’assurance vie, a progressé de 29,2%, durant les 9 premiers mois de l’année. Ainsi, les compagnies d’assurance exerçant dans cette branche, ont réalisé une croissance importante, notamment “Attijari Assurance” (+89,8%) et “Carte assurances” (+35%). En revanche “Assurance Hayett” a vu son chiffre d’affaires dans cette branche, régresser de plus de 32%.

En ce qui concerne l’assurance automobile, elle a enregistré un accroissement de 44,9%, alors que le chiffre d’affaires des compagnies qui pratiquent l’assurance islamique “Takaful” est sur un trend haussier et représente 5,3%, du CA du secteur, à fin septembre 2017.
Le volume global des indemnisations payées par les compagnies d’assurance a connu une quasi- stabilisation, à la fin du troisième trimestre 2017, pour se situer au niveau de 681,5 MD.
Il est à noter que les indemnisations payées au titre de l’assurance automobile représentent 53,3%, du total des indemnisations, et ce, en raison de la hausse du nombre d’accidents de la route de 17,2%, à fin septembre 2017, pour atteindre le nombre de 1 080 613 accidents.

par -

La société Tawasol Group Holding (TGH) a tenu le jeudi 30 novembre 2017, une communication financière animée par son Directeur Général, M. Mohamed Amine Chabchoub. La réunion avec les analystes financiers et les médias de la place a porté sur l’activité de la société Palma, filiale du groupe TGH, au 30 juin dernier et ses perspectives de 2018.
La direction générale de PALMA a mis en place une “feuille de route” qui se base principalement sur l’investissement dans les équipements d’optimisation énergétique, dans l’achat d’une ligne de laquage verticale, dans un four de fusion et un four de maintien et, enfin, dans un four de nitruration. Côté chiffres, la société prévoit en 2018 la réalisation d’un chiffre d’affaires de 51 millions de dinars, un résultat brut d’exploitation (RBE) de 8 millions, un résultat d’exploitation de 6,4 millions et un résultat net bénéficiaire de l’ordre de 2,7 millions de dinars.

par -

La société “Meubles Intérieurs” a réalisé, jusqu’à septembre 2017, une croissance de 2,8% de son chiffre d’affaires par rapport à la même période de 2016.
La société, qui envisage de développer sa production, vient d’acquérir, des locaux industriels près de son usine à Sidi Daoued pour réaliser des extensions et partant répondre à la demande croissante sur le marché local et aussi sur les marchés extérieurs.
Le directeur général adjoint de “Meubles intérieurs”, Aziz Ben Salmane a indiqué que le lancement de nouveaux produits innovants en collaboration avec des partenaires étrangers de renommée et la croissance du volume des demandes confirmées au cours du 4ème trimestre de 2017 vont permettre à la société de développer son chiffres d’affaires et promouvoir ses états financiers.

par -

Les indicateurs d’activité trimestriels arrêtés au 30 septembre 2017 font apparaitre un chiffre d’affaires en quasi-stagnation (+0,4%) par rapport aux neuf premiers mois de 2016, pour s’établir à 34 millions de dinars.
Le chiffre d’affaires local a atteint 33,9 millions de dinars (+0,4%), tandis que la valeur des exportations s’élève à seulement 71 mille dinars (+0,2%). Les charges d’exploitations, hors dotations aux amortissements et aux provisions, affichent à fin septembre une baisse de 3,9% en glissement annuel, ce qui a permis de dégager un EBITDA de 4,18 millions de dinars à fin septembre 2017, soit une augmentation de 48% par rapport à 2016.

par -

La société Aetech a vu son chiffre d’affaires (CA) diminuer de 14%, durant les 9 premiers mois de l’année en cours, par rapport à la même période en 2016 pour s’établir à 10 MD.
L’activité distribution est en baisse de 21% par rapport à 2016 et a contribué à hauteur de 77,1% du chiffre d’affaires global des neuf premiers mois. L’activité solution réalise une importante hausse de 24% par rapport à la même période en 2016 et représente 22,8% du chiffre d’affaires global. Les charges d’exploitation (hors amortissements et provisions) enregistrent une légère diminution de 1% pour se situer à 11,7 MD.
Les charges du personnel ont enregistré une hausse de 15% sur un an pour atteindre 1,54 million de dinars au cours des neuf premiers mois de l’exercice. La marge d’EBITDA s’établit à -16% à fin septembre contre -1% une année auparavant tandis que les charges financières nettes ont progressé de 48% à 433.915 dinars.

par -

Le chiffre d’affaires de la société “AMS” a enregistré, à fin septembre 2017, une légère hausse de 3% pour atteindre 16,6 millions de dinars(MD) .
A la clôture du troisième trimestre 2017, la société a réalisé un chiffre d’affaires à l’export de 101 mille dinars, en baisse de 79% par rapport à la même période en 2016. Toutefois, la valeur des commandes confirmées, au cours du mois de septembre 2017, s’élève à 250 mille dinars et la valeur des commandes en cours de confirmation (avant la clôture du quatrième trimestre 2017), s’élève à 250 mille dinars.
La valeur de la production finie a enregistré, au cours de la même période, une augmentation de 19% par rapport à 2016, pour atteindre 19,7 MD . Par ailleurs, les investissements cumulés (incorporels &corporels) ont atteint 314 mille dinars, à la clôture du troisième trimestre 2017, contre 307 mille dinars pour la même période de l’année 2016, soit une légère hausse de 2%.
La valeur de l’endettement s’élève, au 30 septembre 2017, à 40,053 MD, contre 34,452 MD, au cours de la même période de l’année 2016, soit une augmentation de 16%.

par -

Microsoft a publié jeudi des résultats trimestriels meilleurs qu‘attendu, à la faveur d‘une forte demande pour ses services d‘informatique dématérialisée (cloud) et d‘une stabilisation des ventes de sa division de PC.

Le titre progressait de 3,1% à 81,20 dollars dans les échanges d‘après-Bourse.

Le géant technologique a fait état d‘un bénéfice net de 6,58 milliards de dollars (5,65 milliards d‘euros) pour son premier trimestre clos le 30 septembre, soit 84 cents par action, contre 5,67 milliards (72 cents) un an plus tôt.

Le chiffre d‘affaires a progressé de 12% à 24,54 milliards de dollars.

Dans le cloud, le chiffre d‘affaires a augmenté de 14% à 6,92 milliards, supérieur au consensus FactSet qui le donnait à 6,70 milliards. La seule plate-forme Azure a enregistré une croissance de 90% de ses ventes, inférieure cependant au bond de 97% du trimestre précédent.

En rythme annualisé, le chiffre d‘affaires des activités de cloud a atteint 20,4 milliards de dollars, a noté Microsoft. En 2015, le nouveau directeur général Satya Nadella avait établi un objectif de 20 milliards de dollars pour ce segment à l‘horizon de 2018.

par -

Selon les indicateurs d’activités relatifs au troisième trimestre 2017, l’activité de Tunis Re a été marquée par une évolution de 3,8% du chiffre d’affaires, par rapport au 30 septembre 2016. Cette progression est réalisée pour la quasi-totalité des branches, suivant le développement du portefeuille aussi bien sur le marché Tunisien qu’étranger.

Par rapport aux objectifs fixés pour 2017, le taux de réalisation du chiffre d’affaires au 30 septembre 2017 a atteint 73%. L’activité Retakaful a enregistré une progression du chiffre d’affaires de 16,8%, passant de 6,534 MDT au 30.09.2016 à 7,631 MDT au 30.09.2017.

L’activité de Tunis Re a été également marquée par une hausse de la charge de sinistre brute de 31%, expliquée par la survenance de quelques sinistres importants courant ce troisième trimestre, conjuguée à l’impact du taux de change sur les acceptations étrangères, (dépréciation du dinar vis-à-vis des monnaies étrangères).

Au titre du troisième trimestre 2017, Tunis Ré enregistre aussi une participation de la rétrocession à 41% de la charge sinistre brute totale.
Les produits financiers ont évolué à un rythme stable, pour atteindre 12,072 MDT. Ces produits englobent les intérêts courus et non échus (pour les deux exercices 2016 et 2017).

Le meilleur des RS

C'est un Taoufik Baccar très remonté qui a pris sa plume ce mardi 20 février 2018... ou plutôt son clavier. Sur sa page Facebook,...

INTERVIEW

Syndicaliste, de père en fils, le ministre tunisien de l’Energie, des Mines et des Energies renouvelables, détruit le mythe de l’abondance pétrolière, s’adresse aux...

AFRIQUE

L’Agence Américaine pour le Développement International (USAID) a le plaisir d’annoncer la signature d’un nouvel accord de partenariat avec l’entreprise Entrepreneurial Solutions Partners (ESP)...

Reseaux Sociaux

SPORT