Tags Posts tagged with "SITS"

SITS

par -

La Bourse de Tunis a débuté, la séance de ce mardi 21 mars 2017, dans le rouge où le Tunindex affiche une perte de 0,17% à hauteur de 5568,18 points, selon Mena Capital Partners (MCP).
A la hausse, la STEQ profite de l’échange d’un seul titre pour gagner 2,96% à 5,56 D, suivie par SOKNA et TLS qui grimpent respectivement de 2,85% et 2,81% à 3,96D et 16,45D.
Dans le rouge, CEREALIS perd 6,01% de ses capitaux à 4,06 D, suivie par SITS et OFFISPLAST qui affichent toutes les deux une chute de 2,97% et se traitent à 2,61D et 1,96D.

par -
Nous apprenons, de source autorisée, que l’assemblée générale de la société immobilière tuniso-saoudienne (Sits) se tiendra ce vendredi 3 mars à 10 heures du matin. Cette date, officielle, a été fixée sur la base d’une décision de la justice tunisienne qui a notamment nommé Taoufik Mourad Rekik en tant que gérant, seul habilité à convoquer l’assemblée générale.
Cette réunion devrait ainsi clôturer l’affaire de la Sits qui pâtit depuis quelques semaine d’un différend entre actionnaires, notamment tunisiens et saoudien. Ces différends font suite à la découverte de graves irrégularités financières commises par l’ancien DG de nationalité égyptienne, qui fait depuis l’objet d’une enquête judiciaire. Une autre DG avait été nommée et l’ancien président du conseil avait présenté sa démission. Depuis, un conflit de compétence prévaut. Désormais cependant, la justice tunisienne a dit son mot et ce, devrait résoudre définitivement le conflit entre actionnaires.

par -

Nous apprenons, de source concernée par le sujet, qu’un premier administrateur judiciaire avait pu être nommé pour résoudre le conflit entre actionnaires au niveau de la gouvernance, qui avait conduit à la suspension de la cotation de la Société immobilière tuniso-saoudienne (SITS). Cette nomination, par procédure judiciaire, n’avait cependant pas abouti à la réunion de l’assemblée générale qui devait conduire à résoudre le conflit entre actionnaires, l’administrateur judiciaire désigné par la justice ayant refusé l’affaire.

Une seconde procédure judiciaire a ainsi été introduite pour la désignation d’un autre administrateur judiciaire pour une journée.

par -
La société immobilière tuniso-saoudienne (SITS) peine depuis au moins

Le 19 janvier, la bourse de Tunis annonçait la suspension de la cotation de la Société immobilière tuniso-saoudienne (SITS). Le même jour, le Conseil du marché financier annonçait qu’une enquête a été diligentée par le CMF sur la SITS et et que les investigations préliminaires ont relevé l’existence de conflits au niveau de la gouvernance de ladite société, objet de recours devant la justice et une tentative de convocation d’une assemblée générale ordinaire pour décider de sa gouvernance. 5 jours après ces annonces, toujours pas de solution…

par -

A fin juin 2016, le résultat net de cette société immobilière cotée sur la bourse de Tunis était déficitaire de plus de 1 MDT, une perte qui a plus que doublé par rapport à la même période de 2015 (-492.693 DT). Dans le rapport de ses Commissaires aux Comptes (CC), il est noté ceci : «nous avons eu connaissance de l’existence d’irrégularités commises par l’ancien DG lors des années 2011, 2012 et 2013. La SITS a introduit 3 plaintes auprès du Procureur de la République du Tribunal de 1ère instance de Tunis, en dates du 16 juin 2016, du 30 juin 2016 et d’août de la même année. Et il s’est avéré que les sommes soustraites la personne objet de la plainte est de 300 mille DT».

Depuis, l’ancien DG égyptien a été démis, remplacé par un des petits actionnaires tunisiens et fait l’objet d’enquêtes judiciaires avec interdiction de quitter le territoire. Au 30 septembre 2016, la société où sont actionnaires deux sociétés saoudiennes, une banque tunisienne et d’autres sociétés privées tunisiennes, n’a rien publié pour ses actionnaires.

Nous avons-nous-mêmes essayé d’en savoir plus auprès de la nouvelle direction qui refuse de communiquer sur ce qui s’y passe, au mépris de ses actionnaires et contrairement à toutes ses obligations envers ces actionnaires.

  • Conflit d’administrateurs en cours

Les informations dont nous disposons, de sources très proches du dossier, disent qu’il y a des bisbilles depuis quelque temps entre les principaux actionnaires depuis le départ forcé de l’ancien DG et sa convocation par la justice tunisienne.

Selon nos informations aussi, l’ancien président du conseil d’administration voudrait reprendre sa place après avoir une première fois présenté sa démission, de manière officielle en juin dernier, suite au départ de l’ancien DG. Le Saoudien, dont les voitures de luxe (dont une Mercedes à 430 mille DT utilisée une fois par semaine) qui étaient mises à sa disposition par l’ancienne direction avaient été vendues, voudrait aussi un réaménagement des bureaux de la société pour se faire construire une aile nouvelle spéciale pour lui-même.

Cette tentative de reprise de contrôle de la SITS (Entreprise de droit tunisien où l’ancien DG était égyptien, le contrôleur des finances soudanais et le président saoudien) par le biais d’une «entourloupe» administrative (on n’en dira pas plus, l’affaire étant en justice) ferait suite à un vice de forme de la réunion d’un des conseils d’administration de l’entreprise.

L’entourloupe ayant été découverte, les actionnaires saoudiens auraient essayé de faire des interventions, tant au niveau des affaires que diplomatique et même politique, pour faire pencher la balance du côté de leurs avis et pour reprendre l’entreprise sous leur gestion directe alors qu’ils ne sont pas majoritaires dans le capital de l’entreprise (52 % du capital est tunisien).

  • Des pratiques, peu commerciales !

De source officielle au CMF, on nous indique qu’il s’agit d’un «simple conflit entre actionnaires sans aucune incidence sur la marche de l’entreprise, mais que la société fonctionne de façon normale et ses projets avancent aussi de façon normale».

  • Vendre ce qui est encore en garantie est-il normal ?

Entretemps, la SITS, qui a de lourds arriérés à payer à son principal créditeur – la Stusid Bank – et qui ne sont pas nouveaux mais connus depuis des années, continuait une certaine pratique, loin d’être commerciale. La SITS continue en effet, au moins jusqu’à fin 2015 selon le rapport des CC (Voire notre tableau ci-haut), à vendre des appartements dans des résidences déjà données en garantie aux banques.

Les recettes étant utilisées pour rembourser des créditeurs autres que la Stusid (Cela est notamment valable pour la résidence «Chatt El Kantaoui» à Sousse. La situation de la SITS avec ses créanciers a peut-être entretemps changé, mais la société n’a jamais communiqué sur ce sujet), la société immobilière restait endettée et ne pouvait donner la main levée et terminer le processus des titres de propriété. Même si la pratique ne serait pas complètement illégale selon certains, il n’en demeure pas moins vrai qu’en cas de problème, c’est la banque qui a la main pour vendre en cas de besoin, les biens demeurant encore en garantie malgré leur achat par des particuliers. Cela explique pourquoi un très grand nombre des acheteurs, au moins de cette résidence (Pas d’informations pour les autres, l’entreprise refusant toute communication à ce sujet), n’arrivaient pas à avoir leurs titres de propriété définitif, de longues années après l’enregistrement légal de leurs actes d’achat auprès de la société immobilière.

par -
L'indice Tunindex débute la semaine dans le rouge

La bourse de Tunis débute, la séance du lundi dans le vert, le Tunindex affichant une hausse de 0,19% avec 5 533,45 points dans un volume totale de 1,055 million de dinars( MD), selon MCP.

A la hausse, TUNISAIR grimpe de 3,27% à 0,63 dinars(D) suivie par SOCIETE TUNISIENNE DU SUCRE et SOTUVER qui gagnent respectivement 2,95% et 2 ,68% à 6,28 D et 3,83 D.

Dans le rouge, SOTETEL dégringole de 0,73% à 2,69 D suivie par SITS et ATB qui affichent une perte respective de 0,45% et 0,42% à 2,17 D et 4,68 D.

par -
Selon les derniers chiffres de ses indicateurs pour le 4ème trimestre de l’année 2014

Dans leur rapport sur les états financiers du 1er semestre 2016, les commissaires aux comptes (CC) de la SITS (Société immobilière tuniso-saoudienne) ont remarqué que «au cours de l’exécution de notre mission, nous avons appris l’existence d’irrégularités commises par l’ancien DG [Ndlr : Adel Abourrakha] au cours des exercices 2011, 2012 et 2013 ». Et les  CC d’ajouter que la SIT a déposé 3 plaintes auprès du Procureur de la République de Tunis en date du 16 juin, du 30 juin et du 8 août 2016 ». Les CC, Mustapha Medhioub et Khaled Drira, ont par ailleurs souligné en avoir eux-mêmes informé le Procureur dans une lettre en date du 4 novembre 2016. Et de préciser encore que «il s’avère  qu’il y a suspicion de détournement d’un montant de 300 mille DT » par l’ancien dirigeant de la société immobilière où le groupe Poulina et la Banque Stusid entre autres sont actionnaires.

par -
Selon les derniers chiffres de ses indicateurs pour le 4ème trimestre de l’année 2014

Partner Investment qui détenait directement 7,731% et indirectement 11,884% soit au total 19,615% du capital de la SITS, a déclaré avoir franchi en date du 29 septembre, à la hausse, le seuil de 20% du capital, et ce après l’acquisition de 177 521 actions et droits de vote, représentant 1,138%.

Cette déclaration a été communiquée à la Bourse le 12 Octobre 2016 par l’Intermédiaire en Bourse AXIS CAPITAL.

Partner Investment a indiqué qu’il envisage ainsi de poursuivre l’acquisition et la cession des actions.

par -
Selon les derniers chiffres de ses indicateurs pour le 4ème trimestre de l’année 2014

La Société immobilière tuniso-saoudienne (SITS), à fin juin 2016, affiche un chiffre d’affaires de 18,212 millions de dinars. Les promesses de vente pèsent 16,5 millions dans ce montant.

On a également enregistré un recul de 20% du stock de produits finis, ils s’établissent à 17,1 millions de dinars contre 21,4 millions à fin mars 2015. Le stock de terrains quant à lui est resté au même niveau, à 15,539 millions de dinars.

Les créances clients ont légèrement fondu, passant de 5,1 millions de dinars à fin juin 2015 à 5,8 millions au 30 juin dernier, soit une progression de 13%. Embellie notable également sur le front des avances des clients, de 1.580 million de dinars l’an dernier ils bondissent jusqu’à 5,1 millions en 2016.

A signaler que la SITS est dans la phase de finalisation de l’achat d’un terrain à la Soukra, pour une somme de 6,255 millions de dinars.

par -
Selon les derniers chiffres de ses indicateurs pour le 4ème trimestre de l’année 2014

La Société Immobilière Tuniso-­saoudienne « SITS» a annoncé que son conseil d’administration réuni le vendredi 03 Juin 2016 a décidé de nommer Akram Zaidia en tant que nouveau directeur général de la société.

Le Conseil d’Administration a également annoncé la nomination de Jameleddine Belhaj Abdallah en tant que nouveau Président du conseil d’administration de la société en remplacement de Ibrahim Saidane, démissionnaire.

par -
Selon les derniers chiffres de ses indicateurs pour le 4ème trimestre de l’année 2014

La Société Immobilière Tuniso-Saoudienne « SITS » a été constituée en 1985 dans le cadre d’une coopération tuniso-saoudienne dans le secteur de la promotion immobilière avec un capital initial de 5 MDT. En 2005, la société a obtenu un certificat de norme de qualité ISO 9001 et devient la première société immobilière en Tunisie à obtenir cette certification.

Début 2006, la société a été introduite en bourse à travers une OPV et une OPS. A l’issue de cette opération, le capital social a été porté à 9 MDT ouvert à hauteur de 30% au public. Afin de consolider ses capitaux et pour assurer son développement d’autres augmentations de capital ont eu lieu en 2007 et en 2012 portant le capital à 15,6 MDT.

docum8

En bourse, le titre SITS a connu une grande débâcle sur les trois dernières années. Il a perdu plus de 60% de
sa valeur depuis le début de 2012. Mais en 2015, le marché semble avoir apprécier les bonnes réalisations au niveau du groupe et le titre a atteint un plus haut de 2,586 DT au début du mois d’août avant de replonger et de se rediriger vers les 1,91 DT actuellement ( 03 Novembre 2015) et effacer la performance réalisée sur l’année ( YTD 0,3%). Il semblerait que le déficit de 0,5 MDT au 30/06/2015 a fortement découragé les investisseurs d’autant plus que les autres valeurs immobilières ont accusé des baisses significatives dans leurs résultats semestriels.

Source : Mac

par -
La  société  MAC  sa

La société MAC sa, informe les actionnaires de la Société Immobilière Tuniso- Séoudienne « S I T S » e t l e p u b l i c que l’augmentation de son capital social de 2 600 000 dinars, décidée par l’Assemblée Générale Extraordinaire du 15 juin 2012 ,a été réalisée par l’émission de 2 600 000 actions nouvelles de nominal 1 dinar majoré d’une prime d’émission de 2 dinars par action, souscrites en numéraire et libérées intégralement à la souscription.

L’ouverture de la souscription du public a eu lieu ,le 03 d é c e m b r e 2012 conformément au prospectus d’ émission relatif à l’augmentation de capital visé par le CMF sous le N° 12-0794 du 16 novembre 2012,.

Le capital social est ainsi porté à 15 600 000 dinars divisé en 15 600 000 actions de nominal 1 dinar et l’article 6 des statuts a été modifié en conséquence.

par -
La  société  MAC  sa

La société MAC sa, informe les actionnaires de la Société Immobilière Tuniso- Séoudienne « S I T S » e t l e p u b l i c que l’augmentation de son capital social de 2 600 000 dinars, décidée par l’Assemblée Générale Extraordinaire du 15 juin 2012 ,a été réalisée par l’émission de 2 600 000 actions nouvelles de nominal 1 dinar majoré d’une prime d’émission de 2 dinars par action, souscrites en numéraire et libérées intégralement à la souscription.

L’ouverture de la souscription du public a eu lieu ,le 03 d é c e m b r e 2012 conformément au prospectus d’ émission relatif à l’augmentation de capital visé par le CMF sous le N° 12-0794 du 16 novembre 2012,.

Le capital social est ainsi porté à 15 600 000 dinars divisé en 15 600 000 actions de nominal 1 dinar et l’article 6 des statuts a été modifié en conséquence.

INTERVIEW

«La politique africaine ne peut se développer uniquement avec les visites, sporadiques et de courte durée ou seulement à travers le seul ministre des...

AFRIQUE

Les exportations de l'Algérie ont nettement augmenté à 18,141 milliards de dollars (mds usd) sur la première moitié de l'année 2017 contre 13,323 mds...

SPORT

Reseaux Sociaux