Nouri Lajmi se lâche : On m’empêche de frapper Ezzaytouna

Nouri Lajmi se lâche : On m’empêche de frapper Ezzaytouna

par -

Il fallait s’y attendre : la HAICA (Haute autorité indépendante de la communication audiovisuelle) ne peut pas paralyser Nessma TV en lui confisquant son matériel sans qu’on lui demande d’appliquer la même sanction pour Ezzaytouna, à laquelle on reproche la même chose que Nabil Karoui. Nouri Lajmi, le président de la HAICA, a dû s’en expliquer ce jeudi 25 avril 2019. Il a déclaré, sur Mosaïque FM, que son organisme a tenté d’appliquer la loi en saisissant le matériel d’Ezzaytouna, qui est en infraction, mais qu’un appui politique a bloqué la procédure. Lajmi s’est gardé de dire lequel précisément, mais les langues ne tarderont certainement pas à se délier…
Il a ajouté que les autorités savent tout dans cette affaire. Il ne s’est pas arrêté là, il a accusé les hauts fonctionnaires de l’Etat, les présidences du gouvernement et de la République d’être derrière les dérives dans le secteur des médias…

A noter que le président d’Ennahdha, Rached Ghannouchi, étrangement, a convoqué dans la journée le bureau exécutif du mouvement pour plancher, demain, sur la saisie des équipements de Nessma TV. Alors est-ce une façon de défendre Karoui pour éviter une pluie de critiques sur un traitement de faveur réservé à Ezzaytouna ? Est-ce lui le mystérieux protecteur de cette dernière et qui aurait empêché que la loi frappe ? Affaire à suivre…

AUCUN COMMENTAIRE

Laisser un commentaire