10 C
Tunisie
vendredi 26 février 2021
Accueil Actualités Remaniement ministériel : Réactions des blocs parlementaires

Remaniement ministériel : Réactions des blocs parlementaires

Les représentants des blocs parlementaires du mouvement Ennahdha et du parti Qalb Tounes, ont dit soutenir le remaniement ministériel annoncé, samedi dernier, par le chef du gouvernement Hichem Mechichi.

- Publicité-

A contrario, les députés du bloc démocratique et quelques députés indépendants ont déclaré qu’ils ne voteront pas en faveur du remaniement proposé.
Quant aux positions des groupes parlementaires la Réforme et Tahya Tounes, elles oscillent entre un rejet catégorique du remaniement et un soutien partiel à quelques noms proposés à la tête de certains ministères.

Oussema Khelifi, président du bloc Qalb Tounes (29 sièges), a dit soutenir le remaniement ministériel qui, selon lui, a été opéré après une évaluation « sérieuse et approfondie », affirmant que les députés du bloc voteront en faveur du remaniement.
« Ce remaniement procède de la vision et de la structuration du gouvernement et ne focalise pas sur les personnes, comme certaines parties le prétendent », a-t-il dit.
Le mouvement Ennahdha (54 sièges) a, dans un communiqué, publié à l’issue de la réunion de son bureau exécutif, réaffirmé son soutien au remaniement, auquel a procédé le chef du gouvernement, en vue d’apporter plus d’efficience et d’efficacité à l’action gouvernementale.

Pour sa part, le député du bloc Tahya Tounes (16 sièges) Marouen Felfel a souligné que les membres du bloc s’abstiendront de voter pour tout ministre proposé, sur lequel pèsent des suspicions de conflit d’intérêt ou d’appartenance politique.
« Le bloc a voté la confiance au gouvernement Mechichi, après son engagement à former une équipe gouvernementale de compétences indépendantes », a-t-il rappelé.
Et d’ajouter que son groupe parlementaire mènera, dans les prochains jours, sa propre enquête pour vérifier les informations sur les suspicions de conflit d’intérêt et d’appartenance politique qui pèsent sur certains ministres proposés.
De son coté, Zouhair Maghzaoui (bloc démocratique, 38 sièges) a souligné que son groupe parlementaire ne votera pas pour ce remaniement qui, selon ses dires, propose des ministres faisant l’objet de suspicions de conflit d’intérêt, de corruption et de relation avec des parties sionistes.

Maghzaoui a cité, dans ce sens, les deux ministres proposés pour les portefeuilles de l’Energie et des Mines ainsi que de la Formation professionnelle, de l’Emploi et de l’Economie sociale et solidaire, critiquant l’absence de femmes dans le dernier remaniement.

Maghzaoui a fait observer qu’un remaniement ministériel doit être opéré après une évaluation faite par le parlement et non pas par le chef du gouvernement, estimant que Mechichi a cédé aux pressions exercées par les partis qui soutiennent le gouvernement.

Dans le même contexte, le député Yassine Ayari (hors groupe) a indiqué qu’il ne votera pas en faveur du remaniement qui, selon lui, n’a aucune vision politique et ne propose pas de solutions claires.
Le chef du gouvernement Hichem Mechichi a annoncé, samedi dernier, un remaniement ministériel qui a touché onze portefeuilles ministériels.
Le bureau de l’Assemblée des représentants du peuple examinera, dans sa réunion, prévue ce mardi, la demande du chef du gouvernement pour la tenue d’une séance plénière consacrée au vote en faveur des ministres proposés dans le dernier remaniement.  

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

106,421FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
4,392SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -

Derniers Articles