AccueilActualités - Tunisie : Actualités en temps réelRepenser le système de production pour relancer la création de richesses

Repenser le système de production pour relancer la création de richesses

L’économiste, Fethi Zouhair Nouri, a mis l’accent jeudi, sur la nécessité de repenser le système de production en Tunisie et de redresser ses différentes filières pour relancer la création de richesses et la machine économique.

Dans une déclaration médiatique en marge d’une table ronde sur  » Les répercussions de la guerre russo-ukrainienne  » tenue à l’Institut de presse et des sciences de l’information, il a ajouté que la défaillance du système de production est le véritable problème qu’affronte la Tunisie aujourd’hui. La question de la subvention n’est que l’une des facettes de la crise, mais elle n’a pas le même niveau d’importance que le blocage de la production.

Il a plaidé pour une politique de subvention claire, appelant l’Etat à expliquer les orientations et les mécanismes retenus dans ce domaine. « La décision de lever la subvention pour faire face aux déséquilibres budgétaires n’a pas été étudiée de manière à l’adapter au contexte de transition que traverse le pays, ce qui fait que les tunisiens trouveront du mal à l’accepter ».

S’agissant de la dernière augmentation des prix de carburants décidée, hier mercredi, Nouri a souligné que cette augmentation était attendue et que cette tendance va se poursuivre jusqu’à atteindre la vérité des prix dans les années à venir, faisant remarquer que le tunisien ne pourra pas supporter une telle « vérité » dans le contexte d’une économie affaiblie et à bout de souffle, d’autant plus que  » la vérité des prix visée par l’Etat couvre les prix d’achat,les taux d’imposition et les marges des intervenants dans la production « .

Concernant la guerre entre l’Ukraine et la Russie, il a précisé qu’elle va impacter les marchés des matières premières, des biens et les services monétaires et de change.

Il a souligné que la dernière crise géopolitique était inattendue, la Russie a surpris le monde en déclenchant au mois de février, la guerre contre l’Ukraine, alors que ce sont deux Etats forts sur le plan économique et exportateurs de produits alimentaires et énergétiques. Il a relevé que la poursuite de la crise politique russo-ukrainienne conduira à davantage de hausse au niveau des prix du pétrole et du gaz, ce qui va générer une aggravation de l’inflation.

Il a précisé que l’inflation demeure un problème mondial, indiquant que les banques se sont préparées pour lutter contre cette inflation, à travers la hausse des taux d’intérêt, laquelle va impacter le panier de la ménagère et va faire régresser relativement l’investissement.
Selon l’expert, le monde aujourd’hui attend deux décisions, l’une concerne l’annonce par les USA de la fin de tendance haussière des taux d’intérêt, et l’autre, la fin de la guerre russo-ukrainienne .

Il s’agit également, d’assurer un retour à la normale des prix sur les marchés de l’énergie et de maîtriser l’inflation, ajoutant que tous les marchés sont perturbés par la hausse des taux d’intérêt, de l’inflation, du coût de la production et la baisse du pouvoir d’achat des citoyens. Ils vont vers la stagnation économique.

Et de rappeler que les prévisions du fonds monétaire international (FMI) tablent sur un taux de croissance très faible pour tous les Etats industriels et développés en 2023, lesquels sont les partenaires de la Tunisie, ce qui aura un impact direct sur l’économie tunisienne.

- Publicité-

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

108,654FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
5,017SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -