AccueilLa UNESeul contre tous!

Seul contre tous!

Il est en bisbille avec tout le monde. Avec les Américains qui garantissent des crédits pour son gouvernement, avec les Européens qui donnent des crédits pour le budget de son Etat, et même avec ses voisins immédiats comme l’Algérie pourtant son principal fournisseur en carburants.

L’Algérie qui considère désormais que la Tunisie de Kais Saïed est dans « l’impasse » et se propose de l’aider « à restaurer la stabilité à travers des législatives et construire le pays sur des bases démocratiques » en compagnie de l’Italie.

Il est contre le système des partis politiques, et rêve d’une autre démocratie représentative à la Kadhafi. Il est contre les Destouriens, et tous les anciens de tous les régimes précédents. Contre les élites qui ne seraient pas de son avis, il lutte contre la « République des juges » et installe celle des Constitutionnalistes qui ne contredisent pas sa propre lecture du droit. 

Il est en froid avec les patrons, bien que leur organisation le soutienne du bout des lèvres. Et il est en confrontation, directe et ouverte, avec les syndicalistes et à leur tête le SG d’une UGTT, désormais en fronde avec l’annonce d’une prochaine grève générale et son tout dernier Niet à un dialogue « made by Kais Saïed ».  Exigeant d’bord son accord pour tout plan de réforme qui débloquerait les négociations sur un nouveau crédit d’assistance économique, le FMI a fini par abandonner ce prérequis et n’exige plus qu’une meilleure communication autour des réformes économiques. L’UGTT n’en est pas moins restée un boulet que traînent le chef de tout l’Etat et son programme politique. Il est enfin, seul dans son Palais à Carthage, que plus d’un conseiller a déserté, le laissant dépareillé dans sa bulle d’autiste politique et économique. Désormais donc « Lonesome Cowboy », Kais Saïed pourrait-il devenir « Batman » ou le « Captain America » de la Tunisie, son « Thor » ou sa « Sorcière rouge » pour reprendre des images de héros en carton de la série « Avengers » ?

Sans jouer les Cassandre, il est bon de rappeler que tout cela se passe dans un pays où le coût de la vie devient chaque mois plus cher, et l’inflation toujours aussi galopante sans réelle perspective de baisse, et même le crédit à la consommation devient plus cher après la dernière hausse du TD. Vous avez dit reprise de la croissance ? Consultez donc le dernier rapport de la BAD (Banque Africaine de Développement) sur la Tunisie. Vous considérez que tout le monde conspire contre nous ? Lisez donc le dernier communiqué du conseil d’administration de la BCT du 17 mai 2022.

On ne vous rappellera pas que le gouvernement de Nejla Bouden fait chaque jour des acrobaties budgétaires, pour assurer les salaires et les retraites. On ne vous rappellera pas non plus que si cette dernière a réussi à Davos à calmer l’impatience du principal bailleur de fonds qu’est le FMI, elle n’a cependant réussi qu’à épuiser le dernier extincteur de l’incendie économique qui menace la Tunisie, désarmée tout autant du côté de son gouvernement qui travaille pourtant nuit et jour (Ndlr : Au sens propre surtout) pour sortir la tête des tumultes, que de celui  de  son chef de tout l’Etat qui n’a de cure que pour son « idée » d’une autre démocratie tunisienne à la mode Saïed !

- Publicité-

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

108,654FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
5,007SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -