Sfax: Les habitants de Sakiet Ezzit ferment la voie ferrée

Sfax: Les habitants de Sakiet Ezzit ferment la voie ferrée

par -

Plusieurs habitants de Sakiet Ezzit (nord de la ville de Sfax) ont fermé la voie ferrée cet après-midi et incendié les roues, bloquant le passage du train, pour protester contre les accidents mortels répétés de train, notamment, après la tragédie de samedi, qui a causé la mort de trois enfants.
Un accident de la route est survenu samedi au moment de la rupture de jeûne. Un train est entré en collision avec une voiture, ce qui a causé la mort de trois enfants (6 ans, 11 ans et 14 ans), qui étaient à bord de la voiture, et une grave blessure du conducteur.
Les habitants ont renouvelé leurs revendications relatives en le transfert du chemin de fer du centre-ville et la concrétisation des promesses des responsables politiques, dont le déplacement du rail en dehors des zones d’urbanisation, dans le cadre du projet d’une station multimodale qui devra être réalisée dans le cadre des mesures relatives au projet Taparura.
Les protestataires ont incombé la responsabilité de la mort des enfants à la Société Nationale des Chemins de Fer Tunisiens, puisque la barrière de chemin de fer au niveau de la rue Al-Mhiri, où l’incident est survenue, est endommagé depuis une semaine.
Il convient de noter que le ministère public du tribunal de première instance de Sfax 1 a autorisé l’ouverture d’une enquête judiciaire sur l’incident du décès des trois enfants victimes de l’accident, et ce selon les dispositions de l’article 31 du code des procédures pénales, a indiqué le porte parole des Tribunaux de Sfax, Mourad Turki, au correspondant de l’Agence TAP.
Il a expliqué que les investigations se poursuivent sur les circonstances de l’incident.

AUCUN COMMENTAIRE

Laisser un commentaire