AccueilActualités - Tunisie : Actualités en temps réelSlim Riahi bientôt de retour en Tunisie pour régulariser sa situation judiciaire

Slim Riahi bientôt de retour en Tunisie pour régulariser sa situation judiciaire

Me Kamel Ben Messaoud a annoncé jeudi que dans les prochains jours, l’homme d’affaires et homme politique, Slim Riahi, sera de retour en Tunisie pour comparaitre dans deux affaires confiées au pôle judiciaire économique et financier, actuellement en cours d’instruction.

Selon Ben Messaoud, son client compte intenter un recours contre une décision de justice prononcée par contumace, le condamnant à 11 ans de prison.

Dans une déclaration aux médias, en marge d’une conférence de presse organisée, jeudi, à Tunis, par le collectif de défense, sur le dossier judiciaire de Riahi en Tunisie et aux Emirats Arabes Unis , Ben Messaoud a fait savoir qu’à ce jour, Slim Riahi n’est impliqué que dans trois dossiers judiciaires de blanchiment d’argent.

La peine de 11 années de prison a été prononcée par contumace, ce qui signifie qu’en cas de contestation de cette décision par Slim Riahi à son retour, le recours sera accepté sur la forme, a-t-il expliqué, ajoutant que « le jugement par contumace sera annulé et que Riahi bénéficiera d’un nouveau procès ».

S’agissant de la situation actuelle de Slim Riahi, l’avocat a rappelé que 30 jours se sont écoulés après la décision de l’arrestation préventive prise par les autorités judiciaires des Emirats, en application du mandat d’amener international délivré par les autorités judiciaires tunisiennes.

Ben Messasoud a, par ailleurs, rappelé que l’organisation d’Interpol avait suspendu l’exécution du mandat d’amener contre Slim Riahi après sa libération par les autorités grecques.

La Grèce a jugé que le dossier de Slim Riahi est « politique par excellence ». Ce dernier a été retenu en Grèce suite à un mandat d’amener international émis par la justice tunisienne.
La détention préventive de Slim Riahi aux Emirats intervient en application d’un accord de coopération judiciaire entre la Tunisie et les EAU.

Les membres du collectif de défense ont estimé que les accusations portées contre leur client sont principalement motivées par des désaccords avec l’ancien chef de gouvernement, Youssef Chahed.

Quant à l’équipe de football le « Club africain », elle doit à Slim Riahi 64 millions de dinars sauf que l’ancien président du club n’a jamais réclamé cette somme, précise encore le collectif de défense.

- Publicité-

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

108,654FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
5,007SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -