AccueilActualitésSommet arabe : La Libye est une priorité, pour plusieurs raisons

Sommet arabe : La Libye est une priorité, pour plusieurs raisons

Le ministre des Affaires étrangères, Khémaies Jhinaoui, a déclaré que le dossier libyen sera crucial dans l’agenda du Sommet arabe étant donné que la situation en Libye concerne également la Tunisie en matière de sécurité et d’économie, rappelant l’initiative tripartite (Tunisie, Algérie et Egypte) lancée en 2017 par le président de la République, Béji Caïd Essebsi, visant à aider la Libye à sortir de la crise, régler les conflits entre les principaux acteurs libyens et trouver une solution pacifique.

- Publicité-

Dans une interview accordée lundi à l’agence TAP, Jhinaoui a mis en avant le rôle de Ghassan Salama, Représentant du secrétaire général de l’ONU en Libye, qui, a-t-il indiqué, est constamment en contact avec la Tunisie sur les derniers développements et les efforts déployés pour la mise en place d’une feuille de route et d’un processus pacifique.
« Identifier une solution pacifique pour la Libye est nécessaire à la sécurité dans la région arabe« , a-t-il souligné, déclarant que le Sommet sera l’occasion de réaffirmer le soutien à l’émissaire de l’ONU et la volonté de l’aider à poursuivre la mise en application de la feuille de route qu’il a déjà entamée.

La Tunisie, a-t-il poursuivi, va abriter dans le cadre des travaux du Sommet arabe, une réunion quadripartite, en présence de l’ONU, l’Union africaine, l’Union européenne et la Ligue arabe pour débattre des moyens de concrétiser la feuille de route et de l’organisation des élections libres en Libye avant la fin de l’année.
S’agissant de la reconstruction de la Libye et la contribution de la diplomatie économique tunisienne dans ce domaine, Jhinaoui a indiqué que le volet économique dans la diplomatie tunisienne est un choix stratégique vu l’importance des défis de développement auxquels fait face la Tunisie.

Le ministre a, en outre, fait savoir que la Tunisie a procédé à l’impulsion des relations bilatérales avec la Libye, d’autant que la Libye a été, avant 2011, le deuxième partenaire de la Tunisie en matière d’échanges commerciaux (plus de 2 milliards de dinars par an).
Et d’indiquer qu’une commission bilatérale a été formée pour examiner les différents aspects de la coopération bilatérale, notamment les moyens de promouvoir les exportations tunisiennes sur le marché libyen.
« Les exportations de la Tunisie vers la Libye ont augmenté en 2018 de manière significative sans atteindre, pour autant, le niveau d’avant 2011« , a-t-il précisé.
Il a, par ailleurs, évoqué la haute commission mixte tuniso-libyenne qui se réunira au niveau des chefs de gouvernement des deux pays dans les prochains mois.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

106,727FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
4,479SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -

Derniers Articles