Tunisie : Dahmani reconnait que la sanction de l’UE est justifiée !

Tunisie : Dahmani reconnait que la sanction de l’UE est justifiée !

par -

Le gouvernement a présenté une série de projets de loi à caractère urgent relatifs aux derniers classements de la Tunisie, a fait savoir, mardi 03 avril 2018, Iyad Dahmani, porte-parole du gouvernement.

Parmi ces projets de lois figurent l’amendement de la loi sur la lutte contre le terrorisme et le blanchiment d’argent, le projet de loi sur le registre de commerce et bien d’autres projets relatifs aux banques publiques et à la loi de finances“, a-t-il ajouté, dans une déclaration aux médias, à l’issue de la réunion du bureau du parlement.

Dans ce contexte, Dahmani a fait état de plusieurs lacunes constatées dans la loi antiterroriste après le classement de la Tunisie sur la liste noire de l’UE des pays tiers susceptibles d’être fortement exposés au blanchiment de capitaux et au financement du terrorisme.

La Tunisie est considérée comme un pays présentant des déficiences stratégiques dans son régime de lutte contre le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme“, a-t-il indiqué, ajoutant que l’amendement proposé porte sur l’article relatif au trafic d’armes et à la mise en œuvre du système de lutte contre le terrorisme et le blanchiment d’argent.

Selon Dahmani, les projets de loi soumis au Parlement ne sont pas nombreux mais ils nécessitent davantage de coordination entre l’ARP et le gouvernement.

De son côté, Mohamed Ben Souf, assesseur du président de l’ARP, chargé de l’information et de la communication, a indiqué à la TAP que la réunion du bureau du Parlement a été consacrée à l’évaluation des projets réalisés dans le cadre de l’action commune entre le parlement et le gouvernement et à l’identification de mayens permettant de promouvoir la législation et de renforcer les mécanisme de contrôle sur l’action du gouvernement

AUCUN COMMENTAIRE

Laisser un commentaire