Tunisie : S’endetter, encore, pour résorber le déficit !

Tunisie : S’endetter, encore, pour résorber le déficit !

par -

Le ministre des Finances, Ridha Chalghoum, a démenti toute augmentation dans les produits de base subventionnés par l’État. “Nous allons continuer à subventionner ces produits et rien ne vas changer“, a-t-il assuré.

Lors d’une rencontre qui se tient actuellement à Tunis sur la loi de finances 2018, le ministre a par ailleurs expliqué que les augmentations qui ont eu lieu aujourd’hui et telles qu’elles ont été constatées par les citoyens n’ont touché que près de 8% des produits destinés au marché local et que cela a été fait dans le cadre de la révision des tarifs douaniers afin de réduire les importations.

Il a par ailleurs mis en garde contre la hausse du déficit commercial qui a atteint, selon lui, 9% suite à l’augmentation des importations (19%), un déficit qui devrait être financé par l’endettement extérieur et le recours au marché international, selon ses dires.

AUCUN COMMENTAIRE

Laisser un commentaire