AccueilActualitésTunisie-Sénégal : Feriani jette les bases d'un ambitieux partenariat

Tunisie-Sénégal : Feriani jette les bases d’un ambitieux partenariat

Les travaux du forum économique tuniso-sénégalais sur le thème « vers un partenariat durable » ont démarré, mercredi 02 mai 2018, à Dakar (Sénégal) avec la participation d’environ 40 entreprises opérant dans divers secteurs d’activités (agroalimentaire, mécanique et électrique, santé, enseignement, l’infrastructure, formation professionnelle, technologies de communication ….), et des hauts responsables du gouvernement sénégalais, selon un communiqué du ministère de l’Industrie et des Petites et moyennes entreprises (PME), .
Cette manifestation organisée par le Conseil d’affaires tuniso-africain (TABC) en collaboration avec la Chambre tuniso-sénégalaise de Commerce et d’Industrie (CTSCI) vise à rapprocher les milieux économiques tunisiens et sénégalais dans les secteurs publics et privés et à renforcer la coopération et l’échange d’expertises entre les industriels et les investisseurs des deux pays.

- Publicité-

Intervenant à cette occasion, le ministre tunisien de l’Industrie et des PME, Slim Feriani, a mis l’accent sur la nécessité de mettre en place une stratégie de coopération sud-sud sur le long terme, dans l’objectif de consolider la croissance économique et de renforcer les échanges commerciaux entre la Tunisie et le Sénégal. « Le Sénégal est en train de passer à une vitesse supérieure sur le plan du développement économique. Nous voulons être partenaire de cette nouvelle phase de développement économique« , a dit le ministre lors d’un point de presse, cité par l’Agence de Presse Sénégalaise (APS). Il a ajouté que la Tunisie a l’intention de se rapprocher du « Sénégal pour des dizaines d’années à venir et des générations futures dans cette coopération gagnant-gagnant (…). Il faut mettre la main dans la patte pour accentuer ces échanges commerciaux en vue de booster l’investissement de deux côtés (…). La création des richesses se fait clairement par le secteur privé, il y a une effervescence entre les secteurs privés des deux côtés et il faudrait en tenir compte« .

Même enthousiasme du côté du secrétaire général du ministère sénégalais de l’Industrie et des Mines, Adama Baye Racine Ndiaye, qui déplore, tout de même, le « volume des échanges pas très satisfaisant » entre Dakar et Tunis.
« Au regard de la balance commerciale, le volume des échanges reste déficitaire pour le Sénégal. Nous avons beaucoup plus de produits qui nous viennent de la Tunisie que ceux qui quittent le Sénégal pour aller là-bas« , a-t-il déploré.
Mais il a bon espoir : « ce déséquilibre devra être comblé grâce aux opportunités qu’offre le PSE, à travers des investissements et des réformes« , a-t-il conclu.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

106,721FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
4,454SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -

Derniers Articles