17 C
Tunisie
jeudi 25 février 2021
Accueil La UNE Un financement allemand de plus de 132 M€ pour l’efficacité énergétique en...

Un financement allemand de plus de 132 M€ pour l’efficacité énergétique en Tunisie

Deux accords de financement de 132,5 Million d’euros pour la mise en place du “programme de stockage et de protection contre les inondations et le programme efficacité énergétique des bâtiments publics ont été signés, ce mardi 8 décembre 2020 à Tunis, entre la Banque Allemande de Développement, « KFW » et les représentants du gouvernement tunisien, au siège du ministère des Affaires étrangères, de la migration et des tunisiens à l’étranger.

- Publicité-

Un montant de 111 million d’euros est accordé au ministère de l’Agriculture, des ressources hydrauliques et de la pêche (MARHP) pour la réalisation du programme de stockage et de protection contre les inondations (SPCI).

 » Ce programme contribue au développement des régions rurales par la mobilisation des ressources en eau pour l’eau potable et l’irrigation. « , a déclaré Simone Cremer, chargée de Projet à la KfW dans le secteur eau.

Le SPCI vise également à protéger la population et les infrastructures dans la haute vallée de la Medjerda (frontière algérienne – barrage Sidi Salem) contre les inondations. Une aide financière de 5 Million d’Euros s’y ajoute pour le financement des prestations de service dans la cadre de ce programme, a-t-on indiqué, dans un communiqué du bureau de la KFW à Tunis.

Une enveloppe de 15 Million d’Euros est accordée à l’Agence Nationale de Maîtrise de l’Energie pour le programme efficacité énergétique des bâtiments publics tels que l’éducation, l’enseignement supérieur, la santé et les établissements sportifs.

 » Ce Programme représente une opportunité pour le gouvernement tunisien afin de réaliser des économies d’énergie, d’atteindre des objectifs de sa politique énergétique et renforcer sa stratégie d’efficacité énergétique. « , a déclaré  Miriam Quell, chargée de Projet à la KfW dans le Secteur Energie.

Le programme permettra d’économiser plus de 20 GWh/an et une réduction des émissions à environ 11.500 t CO2 par an après la réalisation des actions prévues. Un don de 1,5 Million d’Euros s’ajoute au montant accordé pour mobiliser une assistance technique dans le cadre du programme.

Ces accords sont signés par le KfW pour le compte du Gouvernement Fédéral Allemand. La banque allemande, rappelle-t-on, soutient les réformes, les infrastructures et les systèmes financiers pour une croissance économique socialement équitable et respectueuse de l’environnement dans les pays en voie de développement.

Ces accords viennent s’ajouter à une série de concours financiers fournis à la Tunisie par l’intermédiaire de la  KFW.

Celle-ci, avait, notamment mis  la disposition du gouvernement tunisien une enveloppe d’un montant de  8.691.961,98 euros destinés à financer partiellement des investissements de protection de l’environnement d’entreprises industrielles et de services installées en Tunisie à l’exception de celles du secteur du tourisme.

Cette enveloppe est répartie comme suit :

– 2.556.459,41 euros  accordés sous forme de don et affectés au Fonds de Dépollution Industrielle (FODEP) pour l’octroi de subventions dans la limite de 20% du coût des projets retenus avec un plafond de TND 800.000.

– 6.135.502,57 euros sous forme de crédit (fonds de crédit-FOCRED) qui sera rétrocédé au secteur bancaire et destiné au financement de 50 % au maximum du coût des projets retenus.

1 COMMENTAIRE

  1. Merci pour cette participation concrète aux efforts de la Tunisie pour développement encore plus l’efficacité énergétique. Cependant, l’argent ne peut pas tout faire sans apport énergétique humain. En effet l’efficacité dans l’usage de l’énergie humaine est à la base de toutes les réussites enregistrées aux pays super développés par rapport au reste du monde. Cette énergie comparable aux autres formes d’énergies, est fonction de :
    1) La puissance intellectuelle caractérisée par les compétences spécifiques aux tâches à accomplir, donc du niveau de la formation et de la préparation intellectuelle opérationnelle pour accomplir une mission. Le niveau et l’étalonnage des diplômes et grades livrés par les universités sont à évaluer en permanence. Une tête bien faite peut remplacer plusieurs têtes pleines inadaptées à une tache donnée à un temps dans un espace donné.
    De ce fait l’évaluation des puissances est une opération indispensable qui entre dans le cout de l’énergie humaine. Il faut donc encourager l’innovation et les recherches et abandonner le travail routinier pour lequel des dizaines de milliers de salaires sont inutilement distribués.
    2) Le temps de travail à mettre pour la production d’un service ou d’un objet donné doit correspondre aux résultats attendus. Il est donc utile de prendre conscience de l’ergonomie temps -espace –activité. Il y a lieu, pour nos pays arriérés, de prendre conscience du temps perdu pour que nous puissions être en mesure de rejoindre les peuples plus utiles à l’humanité. Les arrêts de travail et le sabotage de la production des richesses des biens et services vont couter cher aux innocentes futures générations.
    3) Le rendement du travail individuel et collectif est dépendant de la santé corporelle et mentale ainsi que de l’environnement naturel et humain. En effet, le travail dans la saleté environnementale et mentale ne favorise pas la production et l’épanouissement individuel et social.
    Ainsi, s’occuper de l’efficacité énergétique, c’est d’abord la bonne préparation de l’homme dans sa formation, dans son immunité corporelle et mentale et surtout dans le respect du temps au travail et au repos. Pour reprendre le terme efficacité énergétique, note ANME, a formé avec la collaboration des ordres des ingénieurs et des architectes des experts pour assurer avec leurs confrères concepteurs une meilleure maîtrise de l’énergie dans les bâtiments. Malheureusement un grand gâchis de l’énergie humaine a été constaté par la mauvaise gérance du potentiel préparé, par l’absence de l’entretient intellectuel (recyclage et mise à jour) et par le manque de suivi par les autres ministères, des consignes mis en place.
    Merci encore pour l’amitié Tuniso-Allemande pour regain du paramètre efficacité énergétique comme facteur d’économie dans les différents types de l’énergie, primaire, grise, fatale et finale. L’administration tunisienne est dans l’obligation de se réveiller, et d’être plus consciente des dangers qui guettent le pays et les innocentes futures générations qui risquent très fort d’être des esclaves financières et territoriales. La course vers les éjectables chaises a ruiné les poches et les âmes.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

106,421FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
4,392SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -

Derniers Articles