Un nouveau dispositif pour l’emploi dans les zones rurales

Un nouveau dispositif pour l’emploi dans les zones rurales

par -

Un nouveau fonds d’impact sera lancé aujourd’hui lors du Conseil des gouverneurs des États membres du Fonds international de développement agricole (FIDA). Il propose une approche innovante pour attirer dans les zones rurales des pays en développement les capitaux dont elles ont besoin.

Le FIDA, avec l’Union européenne, le Groupe des États d’Afrique, des Caraïbes et du Pacifique (ACP), le Luxembourg et l’Alliance pour une révolution verte en Afrique (AGRA), lancent le Fonds d’investissement pour l’entrepreneuriat agricole (Fonds ABC) pour aider les entrepreneurs ruraux dans le secteur agricole à accéder aux financements nécessaires afin de développer leurs activités et de créer des emplois dans les zones rurales pauvres, en particulier pour les jeunes.

L’objectif du Fonds ABC est d’attirer les investissements du secteur privé dans les petites et moyennes entreprises (PME) rurales, les organisations paysannes et les groupes de petits exploitants agricoles. Ils ont souvent des difficultés à obtenir des financements auprès des institutions habituelles qui considèrent qu’ils présentent trop de risques.

“Les petites et moyennes entreprises peuvent être un moteur de développement et offrir aux communautés rurales un moyen d’échapper à la faim et à la pauvreté, mais à condition  qu’elles elles puissent  accéder aux ressources qui leur sont nécessaires”, a déclaré le Président du FIDA Gilbert F. Houngbo. “Le lancement du Fonds ABC est une étape importante qui permettra aux petits exploitants agricoles, à leurs organisations, et surtout aux jeunes, de pleinement réaliser les potentialités qui sont les leurs.”

Il y a 1,2 milliard de jeunes dans le monde et on estime que plus de la moitié d’entre eux vivent dans les zones rurales. Les jeunes ont statistiquement deux à trois fois plus de risques d’être au chômage que les adultes. Rien qu’en Afrique, 10 à 12 millions de jeunes arrivent chaque année sur le marché du travail.

Neven Mimica, Commissaire européen à la coopération internationale et au développement, a souligné l’impact que peuvent avoir les investissements du Fonds ABC sur les ménages de petits exploitants.

“Les petits exploitants et les entreprises rurales n’obtiennent pas du secteur privé les investissements dont ils ont besoin!  Le Fonds ABC nous aidera à combler cette lacune, à faciliter leur accès à des capitaux et, par conséquent, à améliorer la vie de 700 000 ménages ruraux”, a-t-il déclaré.

Patrick I. Gomes, Secrétaire général du Groupe ACP, dont l’organisation promeut le développement du secteur privé, a souligné combien le Fonds ABC peut avoir un effet transformateur sur les populations rurales pauvres.

“Les membres du Groupe des États d’Afrique, des Caraïbes et du Pacifique attendent beaucoup du Fonds ABC”, a-t-il déclaré. “Nous avons hâte de voir le Fonds répondre aux besoins propres à ces trois régions et appuyer la mise en œuvre de notre nouvelle approche qui vise à transformer en profondeur le secteur agricole dans les pays du Groupe ACP. Ce fonds, conçu pour contribuer à la création de richesses et d’emplois, en particulier pour la jeunesse, devrait notamment permettre aux pays du Groupe ACP de créer de la valeur, de tirer de meilleurs revenus de leurs matières premières, de diversifier leurs activités économiques et d’intégrer davantage les chaînes mondialisées de valeur ajoutée.”

Paulette Lenert, Ministre de la coopération au développement et des affaires humanitaires du Luxembourg, explique que son gouvernement a été un partenaire déterminant dans la création du fonds.

“Dans le sillage du Programme d’action d’Addis-Abeba issu de la troisième Conférence internationale sur le financement du développement, le Luxembourg a été très actif dans le domaine de l’investissement d’impact durable et des mécanismes de financement innovateurs”, déclarait-elle. “Cela a été le cas avec la finance verte et inclusive, la traçabilité et l’étiquetage, la mesure de la performance d’un point de vue social, ainsi qu’avec  la mobilisation de capitaux privés pour les objectifs du développement durable. Le Luxembourg est très fier d’avoir apporté dès la première heure un soutien actif ayant permis à ce projet novateur de voir le jour.”

Le Fonds ABC a pour objectif de mobiliser 200 millions d’euros sur les 10 prochaines années. Il proposera des prêts adaptés aux besoins des PME. La taille des prêts variera entre 20 000 EUR et 800 000 EUR. Le Fonds ABC passera par des institutions financières pour les prêts entre 20 000 EUR et 200 000 EUR, et accordera directement aux bénéficiaires des prêts compris entre 200 000 EUR et 800 000 EUR.

La Présidente de l’Alliance pour une révolution verte en Afrique (AGRA), Agnes Kalibata, a déclaré que son organisation, qui cherche à développer les capacités du secteur privé pour faciliter l’adoption de nouvelles solutions techniques en Afrique, poursuivra cette action parallèlement au déploiement du fonds sur l’ensemble du continent.

“AGRA est heureuse  de s’associer au FIDA, à l’UE et au Luxembourg dans le cadre de ce fonds unique et novateur qui fournira des prêts d’un montant inférieur à 1 million d’euros. C’est ce dont ont besoin la plupart des petites entreprises agricoles rurales africaines pour croître et continuer à fournir à des millions de petits exploitants agricoles des services auparavant inaccessibles et inabordables”, a-t-elle déclaré.

Le FIDA et AGRA, tous deux présents sur le terrain au côté des communautés rurales, travailleront en étroite collaboration avec le gestionnaire du fonds pour identifier les opportunités d’investissement dans des PME prometteuses.

Le Fonds ABC est un fonds indépendant basé au Luxembourg et son portefeuille d’investissement sera géré par deux sociétés d’investissement: Bamboo Capital Partners et Injaro Investments.

“Bamboo est fier de collaborer avec le FIDA à une stratégie d’investissement tournée vers l’avenir, axée sur la productivité des petits exploitants agricoles, leur accès aux marchés, la création de valeur ajoutée à l’échelle nationale et la résilience”, a déclaré Jean-Philippe de Schrevel, PDG de Bamboo Capital Partners.

Pour l’heure, les sommes suivantes ont été mobilisées pour le Fonds ABC: 45 millions d’EUR de l’Union européenne et du Groupe ACP (dont 5 millions consacrés à l’assistance technique), 5 millions d’EUR du Luxembourg et 4,5 millions d’EUR d’AGRA.

AUCUN COMMENTAIRE

Laisser un commentaire