AccueilMondeVenezuela : Maduro décrète tous les vendredis fériés pour économiser l'électricité!

Venezuela : Maduro décrète tous les vendredis fériés pour économiser l’électricité!

Le président vénézuélien, Nicolas Maduro, comme son célèbre prédécesseur, le défunt Hugo Chavez, ne fait rien dans la dentelle. Pour régler le problème de la surconsommation d’électricité, il a décrété que les vendredis des deux prochains mois seront des jours fériés, pour économiser la précieuse énergie. « Nous aurons de longs week-end », a ajouté Maduro dans un discours télévisé qui a dû en méduser plus d’un.

A signaler que le Venezuela fait face actuellement à une pénurie d’énergie qui cause une avalanche de coupures de courant. Cette affaire de vendredis chômés et payés est l’un des points de la batterie de mesures sur 60 jours pour solutionner ce problème.

D’autres mesures drastiques

Le président Maduro mise sur le « sentiment national », une notion que l’on connaissait bien sous Chavez, pour soutenir son projet. Il le faut bien s’il veut se donner une chance de faire avaler les autres pilules amères, comme par exemple le fait de limiter à neuf heures par jour l’approvisionnement électrique des centres commerciaux et des hôtels. A eux de se débrouiller pendant ces heures pour fabriquer leur propre énergie (du solaire par exemple). Cette mesure est appliquée depuis février dernier.

Par ailleurs Maduro avait déclaré fériée toute la Semaine sainte pour réduire fortement la consommation d’eau et d’électricité, afin de faire face à la « situation extrême », de l’aveu du président, avec la chute du niveau d’eau des 18 barrages du pays.

Ces problèmes sont à mettre en rapport avec les soucis budgétaires du Venezuela du fait de la baisse des cours du pétrole. Pour un si gros producteur de pétrole, et qui tire l’essentiel de ses recettes de l’or noir, c’est une véritable catastrophe financière qui réduit considérablement les marges de manoeuvre, sur la question de l’électricité notamment. A cela s’ajoute le fait que les infrastructures en matière de transport de l’électricité sont défectueuses et qu’il faille revoir tout le système en urgence. Mais l’argent, le nerf de la guerre, fait défaut…

- Publicité-

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

108,654FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
5,002SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -