Ghana : Akufo-Addoa affole les compteurs avec un gouvernement de 110 membres!

Ghana : Akufo-Addoa affole les compteurs avec un gouvernement de 110 membres!

par -

Le nouveau président ghanéen, Nana Akufo-Addo, en place depuis décembre 2016, est entré dans les annales de l’histoire du pays, et même du continent, comme le premier à avoir composé une équipe gouvernementale de 110 membres, rapporte jeuneafrique.com. Enfin s’il parvient à résister à la tempête qu’il a provoquée avec son annonce et s’il va au bout de son projet.

En attendant le nouveau gouvernement ghanéen affiche son obésité : 40 ministres (dont 4 d’État), 50 ministres délégués et 20 ministres régionaux, et leur cohorte de secrétaires d’Etat et ministres délégués. L’affaire fait grand bruit depuis le 15 mars 2017, date de l’annonce de cet étrange attelage. Le chef de file de l’opposition et député du NDC (Parti démocratique national, qui ne pèse pas lourd devant la majorité au Parlement) a qualifié cette équipe de « gouvernement éléphant ». Un autre élu du pari a embrayé : « Il me semble que, parce que le président était si pressé, il a enfreint les règles, les lois de nos pays dans la nomination des ministres d’État et en particulier la création des ministères et le réalignement des ministères »…

Nana se défend, comme il peut

Face au tollé, le chef de l’Etat a dû monter au front pour tenter, comme il peut, d’éteindre l’incendie. « Je ne crois pas que mon gouvernement soit particulièrement fourni comparé à ses nombreux défis », a-t-il argué, avant d’ajouter ceci : « il est préférable d’avoir des hommes et des femmes capables de servir les intérêts de la nation et de travailler à la croissance de l’économie. Si je réussis, vous découvrirez bientôt que le brouhaha actuel n’est rien comparé au succès ».

Le Ghana bat ainsi, tristement, le précédent record sur le continent établi par la Guinée équatoriale. Vicente Ehate Tomi, le chef du gouvernement, est à la tête d’une équipe de 3 vice-Premier ministres, 24 ministres (dont six d’État), 25 ministres délégués et 52 vice-ministres ou secrétaires d’État. Un bon gros paquet de 105 personnes. Mais on le sait : L’Afrique, certes le continent le plus riche – en matières premières et capital jeunesse – mais dont les populations sont les plus pauvres de la planète, n’est pas à un paradoxe près…

AUCUN COMMENTAIRE

Laisser un commentaire