Tags Posts tagged with "G7"

G7

par -

Le sommet du G7 (États-Unis, Canada, Royaume-Uni, France, Allemagne, Italie, Japon), où les dirigeants africains ont d’habitude très peu de place, sera marqué cette année par la présence du chef de l’Etat tunisien, Béji Caïd Essebsi (BCE), des présidents kényan et nigérien, Uhuru Kenyatta et Mahamadou Issoufou, du vice-président nigérian, Yemi Osinbajo et du Premier ministre éthiopien, Haile Mariam Desalegn, conviés par la présidence italienne du G7. Le président américain, Donald Trump, sera sans aucun doute la grande attraction de la rencontre, mais les regards seront également braqués sur le nouveau chef de l’Etat français, Emmanuel Macron.

On a appris, par le canal de Jeune Afrique, qui le tient du palais de l’Elysée, que seuls Essebsi et Issoufou auront le privilège d’être reçus par Macron. Pour le moment rien n’a filtré sur le contenu des échanges. Ce qu’on sait par contre c’est que pour BCE et le président français, ce sera une séance de rattrapage. En effet Macron n’avait pas pu décrocher un entretien avec le président tunisien lors de sa visite en novembre 2016. Il faut dire aussi qu’à l’époque on était loin de se douter du destin qui l’attendait, il n’était même pas encore officiellement candidat à la présidentielle française, ce qui explique la tiédeur de Essebsi, qui par ailleurs n’a pas voulu froisser l’exécutif en place dans l’Hexagone. Depuis de l’eau a coulé sous les ponts. Le cabinet de BCE a énergiquement défendu la posture du président en arguant que Macron avait été très bien reçu en Tunisie – on le sait, rencontrer Essebsi junior c’est comme voir en personne le papa ! – ; même son de cloche du côté de l’entourage de Macron. L’affaire est donc, officiellement, close…

Le thème du G7 cette année est «Jeter les bases d’une confiance renouvelée», mais vu l’attentat qui vient de se produire à Londres, vu que Trump vient de mettre le pied dans le chaudron du Proche-Orient et que Macron était le 19 mai 2017 au Mali aux côtés des troupes françaises qui ferraillent contre les djihadistes, la sécurité et le combat contre le terrorisme devraient être au coeur des discussions les 26 et 27 mai à Taormine, en Sicile, en Italie.

par -

Les préparatifs en cours de la conférence internationale sur l’investissement ( Tunisia 2020) prévue les 29 et 30 novembre 2016, ont été au centre de la rencontre tenue par les ministres des Affaires étrangères et du Développement, de l’Investissement et de la Coopération internationale respectivement Khemaïs Jhinaoui et Fadhel Abdelkefi avec les ambassadeurs des pays du G7 ( Allemagne, Canada, France, Etats Unis, Italie, Japon, Royaume Unie) et de l’Union Européenne(UE), a fait savoir mercredi, le ministère des affaires estrangères.
Les responsables tunisiens ont à cette occasion, indiqué que la Tunisie aspire à un soutien exceptionnel de ces pays qui dépassera le cadre d’appui traditionnel, de manière à lui permettre de mettre en place une stratégie globale portant sur l’impulsion de l’investissemnt et des programmes de partenariat ainsi que le financement des mégaprojets programmés dans le cadre du plan quinquennal du développement (2016/2020).
De leur coté, les ambassadeurs présents à cette rencontre tenue mardi soir, ont exprimé l’engagement de leurs pays à participer à cette conférence en dépechant des délégations de haute niveau comprenant des responsables politiques et économiques et représentant les secteurs public et privé.
Ils ont également, affirmé que l’essor économique de la Tunisie présente le meilleur garant de la réussite de la démocratie naissante.
Il a été convenu lors de cette réunion, d’assurer le suivi des accords et des partenariats qui seront conclus entre les représentants des secteurs public et privé lors de la conférence.

par -

Le ministre des Affaires étrangères Khemaies Jhinaoui a indiqué, mercredi, que  » la Tunisie a besoin d’un soutien exceptionnel de la part des pays du G7 et de la communauté internationale pour relever les défis économiques, sociaux et sécuritaires auxquels elle est confrontée « .
Recevant l’ambassadeur du Japon à Tunis, Susumu Hasegawa au siège du département, M. Jhinaoui a fait part de la volonté de la Tunisie d’instaurer des relations de coopération fructueuse avec le Groupe des sept présidé par le Japon.
Au cours de l’audience, le ministre des Affaires étrangères a invité le Japon à participer à la conférence internationale sur l’investissement prévue les 29 et 30 novembre 2016 à Tunis, soulignant que la réussite de l’expérience du processus démocratique en Tunisie est tributaire de la relance de l’économie nationale, de l’impulsion du développement dans les régions intérieures, de la réduction du taux de chômage et de la lutte contre le terrorisme.
Cité dans le communiqué du département des Affaires étrangères, l’ambassadeur du Japon a affirmé le soutien de son pays et dans le cadre du G7 à la Tunisie, relevant que le Japon déploiera les efforts nécessaires pour identifier les moyens propres à appuyer les grands projets présentés par la Tunisie au Groupe des sept.

par -

Un entretien tenu jeudi à Dar Edhiafa à Carthage entre le chef du gouvernement, Habib Essid et les ambassadeurs des sept pays les plus industrialisés et l’ambassadeur de l’union européenne à Tunis, a abouti à un accord sur la création d’un mécanisme de coordination et de suivi de la coopération financière et économique. Ce dernier va regrouper les ambassadeurs des pays du G7 et les représentants des institutions financières internationales et va contribuer aux préparatifs pour la conférence internationale de tunis sur l’investissement.
Essid a appelé les ambassadeurs du G7 et l’ambassadeur de l’union européenne à Tunis, à assurer une participation renforcée de leurs pays à cette conférence internationale qui se tiendra à Tunis les 29 et 30 Novembre 2016, soulignant que la Tunisie aspire à davantage de soutien de la part de ses partenaires et notamment des pays du G7, d’après un communique de la présidence du gouvernement.
Le chef du gouvernement a présenté à cette occasion, les principales réformes et orientations futures du pays, basées sur le plan de développement (2016/2020) lequel est axé sur un ensemble de réformes structurelles et sectorielles ainsi que sur la discrimination positive au profit des régions de l’intérieur.
Les ambassadeurs se sont félicités, d’après le communiqué, des réalisations accomplies par la Tunisie dans son processsus démocratique, assurant la volonté de leurs pays de faire réussir la réforme économique du pays, à travers le développement de la coopération, l’impulsion des investissements et leur diversification, à la lumière des recommandations de la dernière réunion du G7 au Japon.

par -

Le Chef du gouvernement Habib Essid a souligné jeudi la volonté de la Tunisie de bénéficier d’un appui plus important de ses partenaires et plus particulièrement des grands pays industriels.
Lors d’une réunion avec les ambassadeurs des pays du G7 et de l’Union européenne, Essid a sollicité de ces pays une participation massive à la conférence internationale sur l’investissement prévue les 29 et 30 novembre prochain à Tunis.
Les ambassadeurs présents à cette réunion ont souligné l’engagement de leurs pays à contribuer à la réussite du processus de réforme économique en Tunisie, à travers le développement de la coopération bilatérale ainsi que la promotion et la diversification des investissements.
A cet égard, ils ont rappelé la recommandation issue du récent sommet du G7 tenu au Japon et qui prévoit d’appuyer les expériences et les développements économiques dans nombre de pays, y compris la Tunisie.
Selon un communiqué de la présidence du gouvernement, la réunion a permis d’aboutir à un accord sur la création d’un mécanisme de coordination et de suivi de la coopération économique et financière qui regroupe les ambassadeurs du G7 et des représentants des institutions financières internationales.
 » Ce mécanisme se veut un moyen pour appuyer et assister la préparation de la conférence internationale de Tunis sur l’investissement « , lit-on dans le communiqué.

INTERVIEW

Il confesse que l’augmentation du résultat de la BNA ne vient pas que de l’exploitation. Mais il donne des explications qui tiennent la route....

AFRIQUE

SPORT

Reseaux Sociaux