Kébili : Ils exigeaient des embauches automatiques, le gouvernement a dit Niet

Kébili : Ils exigeaient des embauches automatiques, le gouvernement a dit Niet

par -

Les 4 rounds de négociation entre le gouverneur de Kébili, les représentants du gouvernement et les émissaires du sit-in de Boualahbel, à Douz, n’ont rien donné, rapporte Shems FM. La station de pompage du pétrole de la société Perenco restera donc bloquée ce mardi 22 août 2017

Les protestataires avaient formulé des exigences et demandé des garanties avant de consentir à lever le blocus, ce matin ou demain. Raté. En tout cas pour aujourd’hui…

Le gouverneur de Kébili, Sami Ghabi, a dû se résoudre à un constat d’échec, imputant ce résultat aux doléances exagérées des protestataires. Ces derniers, d’après lui, réclament la possibilité d’être recruté directement, sans passer par la case concours. Toujours selon le gouverneur, cette exigence transgresse le principe d’égalité entre les différents habitants du gouvernorat.

Sami Ghabi n’a pas eu plus de succès avec les sit-inneurs de Nefzaoua, au terme de la séance de négociations d’hier lundi 21 aout. Là encore le gouverneur dénonce des demandes exagérées et injustes, toujours les mêmes embauches automatiques…

AUCUN COMMENTAIRE

Laisser un commentaire