Tags Posts tagged with "Kebili,"

Kebili,

par -
La ville de Douz a retrouvé son calme dans la matinée du vendredi 12

Un projet d’aménagement de la cité de Douz-est devra démarrer, bientôt, moyennant des investissements de l’ordre de deux millions de dinars financés par le Fonds de soutien aux collectivités locales. Les travaux consistent en le bitumage des routes et l’installation de l’éclairage public, outre l’aménagement du pourtour de la gare routière et de la route menant à la foire commerciale.
Les travaux d’aménagement du trottoir sur la route menant à la zone touristique au sud de la ville de Douz ont atteint un taux d’avancement de 15%. Le projet d’un coût de 100 mille dinars est financé par le Fonds de protection des zones touristiques.
S’agissant des projets élaborés en partenariat avec le Conseil régional du gouvernorat de Kébili, un parcours de santé sera réalisé à l’entrée sud de la ville de Douz (100 mille dinars) et un stade de quartier à la cité Ghlissia (80 mille dinars). Un club des jeunes et des services est en cours de construction (550 mille dinars) ainsi qu’une maison du théâtre (250 mille dinars).

par -

Les averses enregistrées ces trois derniers jours, avec un pic samedi de 29 mm, n’ont pas endommagé la récolte des dattes. Celles-ci ont atteint un degré avancé de maturité et une excellente qualité de fruit favorisée par l’humidité.
La préservation de la récolte s’explique par l’élargissement de la couverture des régimes de dattes de moustiquaires et de sacs plastiques qui a touché, au cours de l’actuelle campagne agricole, 14,5 millions de régimes sur un total de 30 millions pollinisés, indique à l’agence TAP Belgacem Ammar, responsable au Commissariat régional au développement agricole. La cueillette a atteint un taux d’avancement de 10 à 15 %.
Les quantités de pluies enregistrées ont permis aux agriculteurs d’entamer l’ensemencement de blé et d’orge. Dans cette région saharienne, les surfaces emblavées peuvent atteindre 30 mille hectares, durant les années pluvieuses, selon la même source.

par -

L’oasis de Ksar Ghilane (gouvernorat de Kébili), qui constitue l’un des plus beaux sites touristiques saharien, verra bientôt son infrastructure améliorée. Entourée de dunes et dotée d’une source chaude, l’oasis a tous les atouts pour se développer en tant que destination touristique.
Des efforts seront déployés pour en faciliter l’accès et l’alimenter en électricité à partir de l’énergie solaire, fait savoir à l’agence TAP le directeur régional au tourisme, Mohamed Saiem.

Un appel d’offres a été lancé pour l’aménagement de la route nationale n°20 dans son tronçon entre Matmata (gouvernorat de Gabès) et Douz (gouvernorat de Kébili). Les travaux devront démarrer en 2018. Une liaison sera réalisée entre cette route nationale et la localité d’Om Chiah, au cours de la même année. Ce projet en phase de tri des offres sera réalisé par les directions de l’équipement à Gabès et à Kébili pour faciliter l’accès à Ksar Ghilane et protéger la route contre les inondations.
S’agissant de l’électrification de la localité de Ksar Ghilane, le Conseil régional au développement a convenu de mettre en œuvre un plan visant à exploiter l’énergie solaire pour alimenter la localité en électricité.

par -

Le coup d’envoi officiel de la campagne de cueillette des dattes dans la région Kébili a été donné hier mercredi.
Tous les indicateurs montrent que la récolte sera exceptionnelle au niveau de la quantité et de la qualité grâce à des facteurs climatiques favorables.
Les prévisions tablent sur une récolte de 200 mille tonnes dont 186 mille de Deglet Nour.
Selon le président de l’Union régionale de l’agriculture, Taoufik Toumi, le secteur des dattes qui contribue de manière significative aux recettes du pays en devises est freiné par certains problèmes dont l’absence d’un office national des dattes, ce qui laisse le secteur tributaire des exportateurs. Ces derniers tardent, en effet, à s’engager pour acquérir les quantités destinées à l’exportation, fait remarquer Toumi.
De leur côté, les agriculteurs se plaignent du manque de main-d’œuvre et de points de collecte ainsi que de la faible capacité de la région à exporter directement sa production qui ne dépasse pas les 9% des exportations nationales en dattes alors que la région contribue à 70% de la production nationale. Les agriculteurs évoquent, également, la baisse du niveau de la nappe phréatique et l’augmentation de la salinité de l’eau.

par -

Des affrontements ont éclaté ce jeudi 12 octobre 2017 entre de jeunes manifestants et des agents des forces de l’ordre dans  la délégation de Souk Lahad, relevant du gouvernorat de Kébili, rapporte Mosaïque fm.

Ces protestations interviennent suite au décès de deux jeunes de la région dans la collision entre une frégate de la marine nationale et une embarcation de migrants clandestins dimanche dernier, ajoute la même source.

par -

Sur les sept premiers mois de 2017, la production de pétrole brut a baissé de 16,6% comparativement à la même période de l’année précédente, a indiqué la note sur les évolutions économiques et monétaires publiée par la Banque centrale publiée en octobre 2017.
Ce document précise qu’en variation trimestrielle, son acquis de croissance au mois de juillet est estimé à -17,4% pour le troisième trimestre de 2017.
Le secteur énergétique a été marqué par un arrêt de la production dans certains champs pétroliers lié aux troubles sociaux survenus à Tataouine et Kébili, la succession de pannes techniques au niveau de quelques sites de production et l’épuisement naturel de certains puits ont pesé lourd sur la production de pétrole brut, souligne le document.

par -

La région du Kébili a enregistré, durant les neuf premiers mois de 2017 (janvier-septembre), une augmentation de 67,3% du nombre de touristes, par rapport à la même période de 2017, soit 82 mille visiteurs contre 49 mille.
Cette forte croissance se reflète, également, à travers le nombre de nuitées qui a augmenté de 70,6% passant 53321 à 90972 nuitées, fait savoir à l’agence TAP le Commissaire régional au tourisme, Mohamed Saiem.
Le tourisme intérieur occupe la première place avec 26517 visiteurs, talonné par le marché russe (26124 touristes).
Selon Saiem, les perspectives pour le 4e trimestre 2017 et le 1er trimestre 2018 sont positives, en prévision du démarrage de la haute saison touristique, dans la région du sud tunisien, avec la tenue d’événements culturels et touristiques d’envergure, à l’instar du 34e Festival international des dattes de Kébili (2-4 novembre 2017) et du 50e Festival international du sahara de Douz (28-31 décembre 2017).

par -

Les services de l’emploi ont enregistré, du 1er avril jusqu’à fin septembre 2017, la signature de 351 contrats ” dignité “, indique à l’agence TAP le directeur régional de l’emploi, Othmane Mahmoudi.
Selon la même source, 123 entreprises ont bénéficié de ce programme. Ce nombre devra se renforcer avec l’adhésion de nouveaux établissements de formation professionnelle et d’enseignement privé ainsi que des jardins d’enfants, estime Mahmoudi.
Depuis le début de 2017, quelque 5000 demandeurs d’emploi ont bénéficié de programmes de formation, soit une augmentation de 20% par rapport à la même période de 2017.

par -

Six comités de suivi des accords conclus entre le gouvernement et les représentants des sit-in à Kébili seront créés prochainement, ont convenu les participants à une séance de travail tenue mercredi au siège du gouvernorat.
Ont pris part à cette réunion des représentants des organisations et directions régionales et des coordinations des sit-in.
Le gouverneur de la région, Sami Ghabi, a indiqué, à la correspondante de la TAP, qu’il s’agit d’un premier pas vers la concrétisation des engagements tenus par les deux parties.

Ces comités, qui seront composés des députés de Kébili et des représentants des autorités locales, des organisations régionales, de la société civile et des sit-inneurs, couvrent les domaines de l’agriculture, la santé, l’environnement, les affaires sociales, l’éducation, la culture, la jeunesse et l’enfance, le développement, l’investissement, l’énergie et l’emploi.
Les membres de ces comités vont œuvrer à faciliter les procédures et à résoudre les difficultés qui peuvent être rencontrées lors de la réalisation des projets ayant trait à l’impulsion du développement et à la création d’emplois dans la région, a-t-il ajouté.
La liste de ces projets a été approuvée par la délégation ministérielle qui s’est rendue dans la région, le 4 aout dernier, et a été inclus dans l’accord signé, le 26 août, entre le gouvernement et les représentants des protestataires à Kébili.

L’accord stipule notamment la création d’un office des dattes à Kébili, l’intégration de jeunes sans-emploi issus de la région dans la société de protection de l’environnement, l’augmentation de 50 millions de dinars de l’enveloppe allouée au Fonds de promotion l’investissement et l’amélioration de l’infrastructure de base et des services de santé.

par -

Le programme de développement des régions frontalières avance avec un rythme soutenu dans les délégations d’El Faouar et Rjim Maatoug, a indiqué Mohamed Ben Mbraek, représentant du conseil régional au gouvernorat de Kébili dans une déclaration à la TAP.
Ce programme, dont le coût est estimé à 3,3 MD, s’inscrit dans le cadre de l’amélioration des conditions de vie dans ces régions à travers la réhabilitation des logements, la création de sources de vie, l’impulsion des activités socio-économiques et ce dans l’objectif du lutter contre les vecteurs susceptibles d’induire au terrorisme dans les régions marginalisées.
Dans ce cadre, 200 mille dinars ont été allouées à la réhabilitation de logements et la promotion des activités économiques, 865 mille dinars pour l’accompagnement des jeunes promoteurs et le financement de leurs petits projets, 1 million de dinars pour l’aménagement des espaces verts, 800 mille dinars pour le forage de puits afin d’encourager l’investissement dans l’agriculture et 465 mille dinars pour l’amélioration des services sociaux et de santé.

par -

Un appel d’offres relatif à la poursuite des travaux d’aménagement du village artisanal à Kébili a été lancé hier lundi, a indiqué le commissaire régional de l’artisanat, Abdelkarim Maali.
Les travaux de ce projet ont été interrompus depuis 2012 à cause de désaccords avec l’entrepreneur qui était en charge de la réalisation de ces travaux, a-t-il précisé.
La même source a rappelé que seulement 50% des travaux ont été accomplis, soulignant que ce projet, dont le coût est estimé à 900 mille dinars, porte notamment sur la construction de 10 espaces destinés à la fabrication et l’exposition d’articles artisanaux spécifiques de la région.

par -

L’euphorie de la fin du blocage de la production pétrolière et gazière à Kébili nous l’avait fait oublier : Les sit-ineurs ont eu gain de cause au terme d’un bras de fer qui a laissé des traces dans les installations du coin. Il ne pouvait pas en être autrement quand des équipements de ce type sont congelés durant 4 mois. Mais voilà, les autorités n’ont pas souhaité dans un premier temps braquer les projecteurs sur les dégâts pour ne pas briser l’enchantement, et on les comprend. Mais on allait y venir, tôt ou tard. C’est chose faite ce dimanche 27 août 2017, à travers un communiqué pour le coup sans fard et qui surtout souligne l’impérieuse nécessité de s’en tenir à ce qui a été signé. Le message est lancé, reste à savoir si les protestataires l’ont bien reçu…

Le ministère de l’Energie, des Mines et des Energies renouvelables, a affirmé que malgré la fin des sit-in dans le gouvernorat de Kébili et la réouverture des stations de pompage de pétrole, la reprise de la production ne se fera pas avant plusieurs jours à cause de la longueur de la période de fermeture des vannes et pour des raisons techniques.
Dans un communiqué publié, dimanche 27 août 2017, le ministère précise que la fermeture anarchique des vannes de pétrole a causé, outre des pertes financières colossales, des problèmes techniques au niveau d’un certain nombre de puits, notamment les anciens puits.

A rappeler qu’un accord mettant fin aux différents mouvements de protestation organisés depuis plus de quatre mois devant les sièges de compagnies pétrolières, s’est dégagé d’une réunion tenue hier samedi au siège du gouvernorat de Kébili, entre le ministre des Affaires Sociales, Mohamed Trabelsi et des représentants des coordinations des sit-in de Douz, d’El Faouar, d’El Kâlaa, de Souk El Ahâd et de Kébili ville.
Le ministère a, en outre, appelé toutes les forces vives dans le gouvernorat de Kébili à faciliter la reprise de la production de pétrole et de gaz et à respecter l’accord conclu.
La même source a, en outre, loué les efforts déployés par les autorités régionales, les membres de l’Assemblée des représentants du peuple à Kébili et l’Union régionale du travail et les composantes de la société civile et des représentants des partis politiques dans la région pour leur participation à la signature de cet accord.
Le ministère a réitéré ” la volonté de concrétiser les clauses de l’accord, précisant que la porte du dialogue reste ouverte”. “Il s’agit en outre d’éviter tout ce qui peut menacer les acquis sociaux à l’égard des infrastructures pétrolières”, précise la même source.

TAP

par -

Les émissaires du sit-in de Douz, Kalaa et Faouar ont paraphé ce samedi 26 août un document qui théoriquement met fin à la paralysie de l’économie de la région depuis 4 mois, notamment les activités des sociétés pétrolières et gazières.
La coordination du sit-in de Douz a avalisé les décisions du Conseil ministériel daté du 4 août 2017 et les correctifs apportés, selon Mosaïque FM.

Le ministre des Affaires sociales, Mohamed Trabelsi, est attendu sur les lieux dans la journée pour signer le PV de la réunion et assister à la réouverture des vannes du Sahara de Douz.

Suffisant pour ramener définitivement le calme et surtout faire revenir les entreprises pétrolières sur leur décision de tout stopper et de quitter le gouvernorat ? Wait and see

par -

Les 4 rounds de négociation entre le gouverneur de Kébili, les représentants du gouvernement et les émissaires du sit-in de Boualahbel, à Douz, n’ont rien donné, rapporte Shems FM. La station de pompage du pétrole de la société Perenco restera donc bloquée ce mardi 22 août 2017

Les protestataires avaient formulé des exigences et demandé des garanties avant de consentir à lever le blocus, ce matin ou demain. Raté. En tout cas pour aujourd’hui…

Le gouverneur de Kébili, Sami Ghabi, a dû se résoudre à un constat d’échec, imputant ce résultat aux doléances exagérées des protestataires. Ces derniers, d’après lui, réclament la possibilité d’être recruté directement, sans passer par la case concours. Toujours selon le gouverneur, cette exigence transgresse le principe d’égalité entre les différents habitants du gouvernorat.

Sami Ghabi n’a pas eu plus de succès avec les sit-inneurs de Nefzaoua, au terme de la séance de négociations d’hier lundi 21 aout. Là encore le gouverneur dénonce des demandes exagérées et injustes, toujours les mêmes embauches automatiques…

par -

De nombreuses difficultés entravent la reprise de l’activité touristique dans le gouvernorat de Kébili, selon le rapport de la commission de l’emploi et de l’investissement présenté lors de la réunion de la délégation spéciale du conseil régional de Kébili.
Plusieurs autres activités liées au secteur du tourisme, à l’instar de l’artisanat, ont également enregistré un recul à cause de cette crise, indique le même document.
Parmi les indicateurs publiés, la baisse de la capacité d’accueil des unités hôtelières de 4316 à 3999 lits entre 2010 et 2016, la régression du nombre des arrivées touristiques de 369 830 personnes en 2010 à 72 121 en 2016 et la diminution des nuitées touristiques de 401 443 à 79 657 durant la même période.
Pour remédier à cette situation, la commission recommande l’encouragement du tourisme intérieur, la mise en place d’une stratégie de revalorisation des sites archéologiques, la création d’une structure chargée de la promotion du tourisme saharien ainsi que l’encouragement du lancement de projets touristiques dans les oasis.

par -

Le juge d’instruction au Pôle judiciaire de lutte contre le terrorisme a émis, lundi soir, un mandat de dépôt à l’encontre de cinq personnes impliquées dans l’attaque terroriste contre une patrouille sécuritaire perpétrée, le 12 mars 2017, à Kébili. Deux autres personnes ont été maintenues en libertés, indique à l’agence TAP, le porte-parole du Pôle judiciaire, Sofiène Selliti.
L’enquête sur cette affaire a ciblé 12 personnes, dont deux en liberté, trois en fuite et sept arrêtées, pour meurtre, complicité de meurtre, violence, crimes terroristes, détérioration de biens publics et privés, ainsi que fabrication, transport et détention d’explosifs, ajoute la même source.

par -

Une cellule takfiriste composée de 6 six éléments âgés entre 20 et 30 ans a été récemment démantelée dans le gouvernorat de Kébili, indique un communiqué du ministère de l’Intérieur.

Ces éléments sont en relation avec trois autres individus se trouvant actuellement en prison pour des affaires de terrorisme.

Lors des investigations, il s’est avéré que les membres de cette cellule glorifient Daech et sont également impliqués dans l’envoi des jeunes vers les zones de conflits.

Une enquête a été ouverte sur l’affaire.

par -

Quatre gardes nationaux ont été blessés, lundi 20 mars 2017 soir à Kébili, après une course-poursuite avec un conducteur d’un véhicule qui a refusé d’obtempérer à une sommation de s’arrêter, ont indiqué à l’agence Tap des témoins oculaires.
” La voiture des agents de la garde nationale a dérapé et percuté de plein fouet une pelleteuse stationnée dans la délégation de Kébili sud “, apprend-on de même source.
Les gardes nationaux ont été transférés à l’hôpital régional de kébili pour recevoir les soins nécessaires. Leur état de santé a été jugé stationnaire.

par -

Hédi Mejdoub, ministre de l’Intérieur a effectué, ce dimanche 12 mars 2017, une visite d’inspection à Kébilli, et ce suite à l’attaque terroriste dans la nuit du samedi à dimanche.

Notons que les funérailles du martyr de la sécurité nationale Moudhafar Ben Ali auront lieu aujourd’hui au village de Tombar.

Tard dans la nuit d’hier à 00:40, un groupe de terroriste a attaqué une voiture de police dans laquelle se trouvaient 3 agents, à Janoura du gouvernorat de Kebili.

Les terroristes étaient au nombre de quatre, arrivés sur des motos soudainement et ouvrant le feu sur les policiers qui étaient à l’intérieur de leur véhicule.Un agent de la police a été tué, un autre est blessé et a subit une intervention chirurgicale. Côté terroristes, deux ont été tués, un troisième blessé, le quatrième a pris la fuite.

par -

Tard dans la nuit d’hier à 00:40, un groupe de terroriste a attaqué une voiture de police dans laquelle se trouvaient 3 agents, à  Janoura du gouvernorat de Kebili.

Les terroristes étaient au nombre de quatre, arrivés sur des motos soudainement et ouvrant le feu sur les policiers qui étaient à l’intérieur de leur véhicule.

Un agent de la police a été tué, un autre est blessé et a subit une intervention chirurgicale.

Côté terroristes, deux ont été tués, un troisième blessé, le quatrième a pris la fuite.

Sur deux des motos de terroristes, la police a découvert des explosifs de fabrication artisanale, neutralisés après l’intervention  d’une équipe spéciale venant de Gabes.

Le meilleur des RS

Dans un récent statut sur sa page officielle, l’économiste Ezzeddine Saidane dit «Non, ce n’est pas vrai, il n’y a pas de reprise économique»....

INTERVIEW

Appelé «bulldozer de la finance» par notre confrère Business News, à 48 ans et des dizaines d’entreprises introduites sur la cote de la bourse...

AFRIQUE

La KfW, la Banque allemande de développement, et l'Agence pour l'assurance du commerce en Afrique (ACA) ont annoncé, en marge du sommet African Investment...

Reseaux Sociaux

SPORT

La sélection tunisienne de handball (cadets) a remporté le championnat arabe de la catégorie grâce à sa victoire face à son homologue égyptienne par...