Tags Posts tagged with "Kebili,"

Kebili,

par -

La saison de cueillette des dattes dans le gouvernorat de Kébili sera bientôt finie, atteignant jusqu’à présent un taux d’avancement de 95%.

Belgacem Ammar, responsable au commissariat régional au développement agricole (CRDA) a indiqué, lors de son passage, jeudi 25 janvier 2018 sur Mosaïque Fm, que la récolte est estimée cette année à 200 mille tonnes dont 186 mille tonnes “Deglet Nour”. Une quantité sera destinée à l’exportation, a-t-il ajouté.

“Malgré le fort potentiel de la région en production des dattes, soit 70% de la production nationale, le gouvernorat de Kébili n’exporte que des quantités réduites. Ceci est du notamment au manque d’unités spécialisées dans le conditionnement et l’exportation de dattes”, a-t-il regretté.

par -

Les indicateurs de l’emploi à Kébili ont enregistré une amélioration relative, au cours de l’année dernière, passant de 5247 contrats conclus en 2016 à 5356 contrats en 2017, a indiqué le directeur régional de l’emploi, Othmeni Mahmoudi.
Ces contrats s’inscrivent dans le carde des programmes actifs de l’emploi (stage d’initiation à la vie professionnelle (SIVP), d’adaptation et d’insertion professionnelle (CAIP), d’insertion des diplômés de l’enseignement supérieur (CIDES) ainsi que les programmes du service civil volontaire (SCV) et Forsati, a-t-il précisé.
S’agissant des autres programmes relatifs notamment à l’accompagnement des promoteurs des petites entreprises, des financements ont été octroyés à 119 projets sur 209 demandes. Par ailleurs, 310 jeunes entrepreneurs ont bénéficié de formations en gestion, étude et lancement de projets, a-t-il ajouté
Dans le cadre du projet “Raed” (leader) établi entre le ministère de l’emploi et l’organisation “Skills to succeed” à Tatauoine, 90 jeunes porteurs d’idée de projets, issus de Kébili, participent actuellement à des sessions de formation sur “les plans d’affaires”, a souligné la même source, rappelant que les 20 meilleures idées de projets sélectionnées obtiendront des financements pour la mise en oeuvre de ces projets.

par -

Les superficies atteintes par la pathologie de dessèchement des palmes s’élèvent à 12 mille ha dans les oasis de Kébili et aucun nouveau cas d’atteinte n’a été déclaré dans d’autres gouvernorats du pays, a indiqué le ministère de l’Agriculture, des Ressources hydrauliques et de la Pêche .
Les superficies infectées sont en état stable, depuis mi-décembre 2017. Des opérations d’exploration se poursuivent jusqu’à ce jour, a affirmé le ministère dans un communiqué, publié jeudi.
Afin de faire face à ce champignon, le département a mis en place un programme de travail afin d’assurer le suivi de ce phénomène dans les oasis contaminées et de s’assurer que le reste des oasis sont saines, et ce, en coordination avec les commissariats de l’agriculture concernés par la production de dattes (Kébili, Tozeur, Gafsa et Gabès).
Le bureau de Tunis de l’Organisation pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) a approuvé la demande d’assistance pour la lutte contre ce champignon qui lui a été présentée par la Tunisie, a précisé le ministère.
Les palmes atteintes par ce champignon “présentent un phénomène anormal de jaunissement particulier luisant accompagné souvent d’un relâchement. La maladie continue ensuite sa progression vers l’intérieur et détruit les jeunes feuilles et le bourgeon terminal”.

par -

A quelques jours de l’inauguration du nouveau RAC de Sousse, Citroën Tunisie vous invite à nouveau pour l’inauguration d’un nouveau Réparateur Agrée Citroën au sud de la Tunisie, situé sur l’avenue Salah Ben Youssef, à Kebilli.

Après les ouvertures récentes des points de vente à Jerjis et Gabes, le réseau de Citroën Tunisie se déploie davantage dans l’intérieur du pays afin de proposer des services de proximité et de qualité aux clients de la région.

L’espace de plus de 500m² regroupe un Chrono Service de 100m2 à 2 baies, un atelier de 350m2, avec un service de mécanique et un service rapide et qui respectent les pré-requis de sécurité et normes de qualité du constructeur. Sans oublier la vente de pièce de rechange d’origine.

Une quinze d’employés ayant poursuivi une formation aux standards internationaux de la marque  accueilleront nos clients et assureront la meilleure qualité de service.

L’inauguration du Réparateur Agréé Citroën « Etablissement MAS » a été célébrée en présence de Mr Bassem Loukil, le PDG d’Aures Auto, et Mr Ali Meddeb, le gérant du nouvel espace.

Avec l’expansion des ventes de la marque aux chevrons en Tunisie, le réseau Citroën Tunisie se rapprochera de sa clientèle de plus en plus afin de proposer des services de qualité et de proximité. Mr Bassem Loukil a profité de l’occasion pour rappeler les risques des pièces de contrefaçon qui sont proposés par le marché parallèle, réduisant les performances de votre véhicule mais surtout vous exposant au danger sur la route. D’autre part, il a souligné l’importance d’encourager l’investissement privé et la création d’emplois de valeur dans ces régions.

Le Réparateur Agréé Citroën « Etablissement MAS» vous accueille du lundi au vendredi de 8h à 17h et le samedi de 8h à 13h. Bientôt, il vous proposera aussi de prendre votre rendez-vous et votre devis en ligne pour toutes vos opérations au Chrono Service ou à l’Atelier. Soyez les premiers à profiter de ses services !

par -

Plus de six mille touristes ont choisi de passer la nuit du réveillon, dans les hôtels de la région de Kébili, ou à la belle étoile au cœur du Sahara, dans des excursions organisées.
La plupart des visiteurs tunisiens ont réservé leur séjour par le biais des agences de voyage, ce qui a facilité leur accueil du point de vue logistique, se félicite le commissaire régional au Tourisme, Mohamed Sayem. De nombreux touristes chinois et philippins ont opté pour les circuits sahariens, ajoute-t-il dans une déclaration à l’agence TAP, notant, également, un retour remarqué des marchés européens traditionnels, à l’instar des marchés allemand et français.
Les fêtes de fin d’année ont coïncidé avec les vacances scolaires et la célébration du 50e anniversaire du Festival international du Sahara, ce qui a eu un effet positif sur les taux d’occupation dans les hôtels, pouvant atteindre 100%.
Les perspectives pour l’année 2018 s’annoncent positives, selon les professionnels du tourisme pour qui tous les indicateurs confirment l’amorce d’une relance du secteur avec, notamment, le retour des marchés traditionnels.

par -

Les services de police ont mis la main, hier lundi 25 décembre 2017, sur un caissier de l’hôpital El Fawar à Kébili. Le prévenu est accusé d’avoir détourné l’argent de l’établissement, rapporte Shems FM.
Une source officielle de la direction régionale de la santé du gouvernorat a confié que le directeur de l’hôpital s’est rendu compte, en procédant à l’inventaire des recettes de l’hôpital, qu’il y avait un écart entre ce qui est mentionné sur le registre des paiements et la somme dans la caisse.

La même source a indiqué que le directeur a saisi la direction régionale de la santé, laquelle a alerté le contrôleur des Dépenses publiques. Après vérification des anomalies, ce dernier a informé la police. Les investigations sur cette affaire se poursuivent…

par -

Les députés Zouhair Maghzaoui, Fadhel Ben Omrane et Mahbouba Ben Dhifallah, représentant la région de Kébili, se sont retirés d’une réunion ministérielle sur la région tenue, vendredi matin, au Palais du gouvernement à la Kasbah, indiquent à l’agence TAP par téléphone Zouhaier Maghzaoui et Mahbouba Ben Dhifallah.
Les députés protestent contre la faible représentation de la partie gouvernementale au sein de la réunion attendue depuis septembre 2016, ce qui selon eux reflète le manque de sérieux dans le traitement des dossiers inscrits à l’ordre du jour. Le représentant de l’UGTT qui avait appelé à la tenue de cette réunion est absent. Le ministre chargé du dossier de la région, ministre de l’agriculture, Samir Taieb, a ouvert les travaux de la séance avant de partir. Quant aux ministres du développement, des finances et de la santé, ils étaient absents de la réunion.
Les députés protestent, également, contre la tenue de cette réunion après l’examen du budget de l’Etat 2018 empêchant l’inscription des revendications de la région dans les projets de l’Etat.
Les deux autres députés représentant la région, Mohamed Ali Bedoui et Ibrahim Ben Said, se sont absentés pour des raisons de santé, selon la députée Mahbouba Ben Dhifallah.

par -

La direction des forets au commissariat régional au développement agricole à Kébili a mis en place un plan d’intervention pour la lutte contre la désertification et l’avancée du sable dans la région.
Une enveloppe de 2,8 MD a été consacrée à la mise en œuvre de ce plan qui contribuera à protéger l’infrastructure et les exploitations dans le gouvernorat durant l’année 2017, a indiqué le chef de la direction des forets Hassib Abdallah.
Ce plan repose sur deux méthodes pour stopper l’avancée du sable et la désertification. La première est biologique et porte sur la plantation d’arbres forestiers et fourragers capables de s’adapter en milieu sec et au climat désertique alors que la deuxième est technique et axée sur l’installation de brise-vents fabriquées et d’ouvrages antiérosifs (tabias), a-t-il ajouté.
Environ 4221 ha ont été boisés et 1022 km ont été aménagés par des brise-vents depuis 2010 dans la région en plus de celles implantées précédemment sur 11970 km , a souligné la même source.

par -
La ville de Douz a retrouvé son calme dans la matinée du vendredi 12

Un projet d’aménagement de la cité de Douz-est devra démarrer, bientôt, moyennant des investissements de l’ordre de deux millions de dinars financés par le Fonds de soutien aux collectivités locales. Les travaux consistent en le bitumage des routes et l’installation de l’éclairage public, outre l’aménagement du pourtour de la gare routière et de la route menant à la foire commerciale.
Les travaux d’aménagement du trottoir sur la route menant à la zone touristique au sud de la ville de Douz ont atteint un taux d’avancement de 15%. Le projet d’un coût de 100 mille dinars est financé par le Fonds de protection des zones touristiques.
S’agissant des projets élaborés en partenariat avec le Conseil régional du gouvernorat de Kébili, un parcours de santé sera réalisé à l’entrée sud de la ville de Douz (100 mille dinars) et un stade de quartier à la cité Ghlissia (80 mille dinars). Un club des jeunes et des services est en cours de construction (550 mille dinars) ainsi qu’une maison du théâtre (250 mille dinars).

par -

Les averses enregistrées ces trois derniers jours, avec un pic samedi de 29 mm, n’ont pas endommagé la récolte des dattes. Celles-ci ont atteint un degré avancé de maturité et une excellente qualité de fruit favorisée par l’humidité.
La préservation de la récolte s’explique par l’élargissement de la couverture des régimes de dattes de moustiquaires et de sacs plastiques qui a touché, au cours de l’actuelle campagne agricole, 14,5 millions de régimes sur un total de 30 millions pollinisés, indique à l’agence TAP Belgacem Ammar, responsable au Commissariat régional au développement agricole. La cueillette a atteint un taux d’avancement de 10 à 15 %.
Les quantités de pluies enregistrées ont permis aux agriculteurs d’entamer l’ensemencement de blé et d’orge. Dans cette région saharienne, les surfaces emblavées peuvent atteindre 30 mille hectares, durant les années pluvieuses, selon la même source.

par -

L’oasis de Ksar Ghilane (gouvernorat de Kébili), qui constitue l’un des plus beaux sites touristiques saharien, verra bientôt son infrastructure améliorée. Entourée de dunes et dotée d’une source chaude, l’oasis a tous les atouts pour se développer en tant que destination touristique.
Des efforts seront déployés pour en faciliter l’accès et l’alimenter en électricité à partir de l’énergie solaire, fait savoir à l’agence TAP le directeur régional au tourisme, Mohamed Saiem.

Un appel d’offres a été lancé pour l’aménagement de la route nationale n°20 dans son tronçon entre Matmata (gouvernorat de Gabès) et Douz (gouvernorat de Kébili). Les travaux devront démarrer en 2018. Une liaison sera réalisée entre cette route nationale et la localité d’Om Chiah, au cours de la même année. Ce projet en phase de tri des offres sera réalisé par les directions de l’équipement à Gabès et à Kébili pour faciliter l’accès à Ksar Ghilane et protéger la route contre les inondations.
S’agissant de l’électrification de la localité de Ksar Ghilane, le Conseil régional au développement a convenu de mettre en œuvre un plan visant à exploiter l’énergie solaire pour alimenter la localité en électricité.

par -

Le coup d’envoi officiel de la campagne de cueillette des dattes dans la région Kébili a été donné hier mercredi.
Tous les indicateurs montrent que la récolte sera exceptionnelle au niveau de la quantité et de la qualité grâce à des facteurs climatiques favorables.
Les prévisions tablent sur une récolte de 200 mille tonnes dont 186 mille de Deglet Nour.
Selon le président de l’Union régionale de l’agriculture, Taoufik Toumi, le secteur des dattes qui contribue de manière significative aux recettes du pays en devises est freiné par certains problèmes dont l’absence d’un office national des dattes, ce qui laisse le secteur tributaire des exportateurs. Ces derniers tardent, en effet, à s’engager pour acquérir les quantités destinées à l’exportation, fait remarquer Toumi.
De leur côté, les agriculteurs se plaignent du manque de main-d’œuvre et de points de collecte ainsi que de la faible capacité de la région à exporter directement sa production qui ne dépasse pas les 9% des exportations nationales en dattes alors que la région contribue à 70% de la production nationale. Les agriculteurs évoquent, également, la baisse du niveau de la nappe phréatique et l’augmentation de la salinité de l’eau.

par -

Des affrontements ont éclaté ce jeudi 12 octobre 2017 entre de jeunes manifestants et des agents des forces de l’ordre dans  la délégation de Souk Lahad, relevant du gouvernorat de Kébili, rapporte Mosaïque fm.

Ces protestations interviennent suite au décès de deux jeunes de la région dans la collision entre une frégate de la marine nationale et une embarcation de migrants clandestins dimanche dernier, ajoute la même source.

par -

Sur les sept premiers mois de 2017, la production de pétrole brut a baissé de 16,6% comparativement à la même période de l’année précédente, a indiqué la note sur les évolutions économiques et monétaires publiée par la Banque centrale publiée en octobre 2017.
Ce document précise qu’en variation trimestrielle, son acquis de croissance au mois de juillet est estimé à -17,4% pour le troisième trimestre de 2017.
Le secteur énergétique a été marqué par un arrêt de la production dans certains champs pétroliers lié aux troubles sociaux survenus à Tataouine et Kébili, la succession de pannes techniques au niveau de quelques sites de production et l’épuisement naturel de certains puits ont pesé lourd sur la production de pétrole brut, souligne le document.

par -

La région du Kébili a enregistré, durant les neuf premiers mois de 2017 (janvier-septembre), une augmentation de 67,3% du nombre de touristes, par rapport à la même période de 2017, soit 82 mille visiteurs contre 49 mille.
Cette forte croissance se reflète, également, à travers le nombre de nuitées qui a augmenté de 70,6% passant 53321 à 90972 nuitées, fait savoir à l’agence TAP le Commissaire régional au tourisme, Mohamed Saiem.
Le tourisme intérieur occupe la première place avec 26517 visiteurs, talonné par le marché russe (26124 touristes).
Selon Saiem, les perspectives pour le 4e trimestre 2017 et le 1er trimestre 2018 sont positives, en prévision du démarrage de la haute saison touristique, dans la région du sud tunisien, avec la tenue d’événements culturels et touristiques d’envergure, à l’instar du 34e Festival international des dattes de Kébili (2-4 novembre 2017) et du 50e Festival international du sahara de Douz (28-31 décembre 2017).

par -

Les services de l’emploi ont enregistré, du 1er avril jusqu’à fin septembre 2017, la signature de 351 contrats ” dignité “, indique à l’agence TAP le directeur régional de l’emploi, Othmane Mahmoudi.
Selon la même source, 123 entreprises ont bénéficié de ce programme. Ce nombre devra se renforcer avec l’adhésion de nouveaux établissements de formation professionnelle et d’enseignement privé ainsi que des jardins d’enfants, estime Mahmoudi.
Depuis le début de 2017, quelque 5000 demandeurs d’emploi ont bénéficié de programmes de formation, soit une augmentation de 20% par rapport à la même période de 2017.

par -

Six comités de suivi des accords conclus entre le gouvernement et les représentants des sit-in à Kébili seront créés prochainement, ont convenu les participants à une séance de travail tenue mercredi au siège du gouvernorat.
Ont pris part à cette réunion des représentants des organisations et directions régionales et des coordinations des sit-in.
Le gouverneur de la région, Sami Ghabi, a indiqué, à la correspondante de la TAP, qu’il s’agit d’un premier pas vers la concrétisation des engagements tenus par les deux parties.

Ces comités, qui seront composés des députés de Kébili et des représentants des autorités locales, des organisations régionales, de la société civile et des sit-inneurs, couvrent les domaines de l’agriculture, la santé, l’environnement, les affaires sociales, l’éducation, la culture, la jeunesse et l’enfance, le développement, l’investissement, l’énergie et l’emploi.
Les membres de ces comités vont œuvrer à faciliter les procédures et à résoudre les difficultés qui peuvent être rencontrées lors de la réalisation des projets ayant trait à l’impulsion du développement et à la création d’emplois dans la région, a-t-il ajouté.
La liste de ces projets a été approuvée par la délégation ministérielle qui s’est rendue dans la région, le 4 aout dernier, et a été inclus dans l’accord signé, le 26 août, entre le gouvernement et les représentants des protestataires à Kébili.

L’accord stipule notamment la création d’un office des dattes à Kébili, l’intégration de jeunes sans-emploi issus de la région dans la société de protection de l’environnement, l’augmentation de 50 millions de dinars de l’enveloppe allouée au Fonds de promotion l’investissement et l’amélioration de l’infrastructure de base et des services de santé.

par -

Le programme de développement des régions frontalières avance avec un rythme soutenu dans les délégations d’El Faouar et Rjim Maatoug, a indiqué Mohamed Ben Mbraek, représentant du conseil régional au gouvernorat de Kébili dans une déclaration à la TAP.
Ce programme, dont le coût est estimé à 3,3 MD, s’inscrit dans le cadre de l’amélioration des conditions de vie dans ces régions à travers la réhabilitation des logements, la création de sources de vie, l’impulsion des activités socio-économiques et ce dans l’objectif du lutter contre les vecteurs susceptibles d’induire au terrorisme dans les régions marginalisées.
Dans ce cadre, 200 mille dinars ont été allouées à la réhabilitation de logements et la promotion des activités économiques, 865 mille dinars pour l’accompagnement des jeunes promoteurs et le financement de leurs petits projets, 1 million de dinars pour l’aménagement des espaces verts, 800 mille dinars pour le forage de puits afin d’encourager l’investissement dans l’agriculture et 465 mille dinars pour l’amélioration des services sociaux et de santé.

par -

Un appel d’offres relatif à la poursuite des travaux d’aménagement du village artisanal à Kébili a été lancé hier lundi, a indiqué le commissaire régional de l’artisanat, Abdelkarim Maali.
Les travaux de ce projet ont été interrompus depuis 2012 à cause de désaccords avec l’entrepreneur qui était en charge de la réalisation de ces travaux, a-t-il précisé.
La même source a rappelé que seulement 50% des travaux ont été accomplis, soulignant que ce projet, dont le coût est estimé à 900 mille dinars, porte notamment sur la construction de 10 espaces destinés à la fabrication et l’exposition d’articles artisanaux spécifiques de la région.

par -

L’euphorie de la fin du blocage de la production pétrolière et gazière à Kébili nous l’avait fait oublier : Les sit-ineurs ont eu gain de cause au terme d’un bras de fer qui a laissé des traces dans les installations du coin. Il ne pouvait pas en être autrement quand des équipements de ce type sont congelés durant 4 mois. Mais voilà, les autorités n’ont pas souhaité dans un premier temps braquer les projecteurs sur les dégâts pour ne pas briser l’enchantement, et on les comprend. Mais on allait y venir, tôt ou tard. C’est chose faite ce dimanche 27 août 2017, à travers un communiqué pour le coup sans fard et qui surtout souligne l’impérieuse nécessité de s’en tenir à ce qui a été signé. Le message est lancé, reste à savoir si les protestataires l’ont bien reçu…

Le ministère de l’Energie, des Mines et des Energies renouvelables, a affirmé que malgré la fin des sit-in dans le gouvernorat de Kébili et la réouverture des stations de pompage de pétrole, la reprise de la production ne se fera pas avant plusieurs jours à cause de la longueur de la période de fermeture des vannes et pour des raisons techniques.
Dans un communiqué publié, dimanche 27 août 2017, le ministère précise que la fermeture anarchique des vannes de pétrole a causé, outre des pertes financières colossales, des problèmes techniques au niveau d’un certain nombre de puits, notamment les anciens puits.

A rappeler qu’un accord mettant fin aux différents mouvements de protestation organisés depuis plus de quatre mois devant les sièges de compagnies pétrolières, s’est dégagé d’une réunion tenue hier samedi au siège du gouvernorat de Kébili, entre le ministre des Affaires Sociales, Mohamed Trabelsi et des représentants des coordinations des sit-in de Douz, d’El Faouar, d’El Kâlaa, de Souk El Ahâd et de Kébili ville.
Le ministère a, en outre, appelé toutes les forces vives dans le gouvernorat de Kébili à faciliter la reprise de la production de pétrole et de gaz et à respecter l’accord conclu.
La même source a, en outre, loué les efforts déployés par les autorités régionales, les membres de l’Assemblée des représentants du peuple à Kébili et l’Union régionale du travail et les composantes de la société civile et des représentants des partis politiques dans la région pour leur participation à la signature de cet accord.
Le ministère a réitéré ” la volonté de concrétiser les clauses de l’accord, précisant que la porte du dialogue reste ouverte”. “Il s’agit en outre d’éviter tout ce qui peut menacer les acquis sociaux à l’égard des infrastructures pétrolières”, précise la même source.

TAP

Le meilleur des RS

Le 5 février 2016, la Secrétaire d’Etat au Transport, Sarra Rjeb, racontait dans un Post sur sa page officielle l’incident qui aurait pu lui...

INTERVIEW

Il est agronome de formation, fils d’un agriculteur et qui s’était essayé, en 2011, au syndicalisme agricole où il a été membre du comité...

AFRIQUE

Un tribunal nigérian a publié dimanche la liste de 475 personnes suspectées d'être membres de Boko Haram qui doivent réhabilitées, selon Reuters. La décision...

Reseaux Sociaux

SPORT