AccueilMondeL'Iran, à cause de Trump, remet ses habits de combat

L’Iran, à cause de Trump, remet ses habits de combat

Les autorités iraniennes, qui ont très peu apprécié l’immixtion du président américain, Donald Trump, dans les affaires du pays, lui qui a déclaré qu’il prend fait et cause pour les manifestants, ont décidé de faire face et de monter le ton. L’Organisation de l’énergie atomique iranienne (OEAI) a déclaré ce mercredi 10 janvier 2018 que le pays a la capacité d’enrichir rapidement et en quantité son uranium – entendez par là pour l’utiliser dans le processus de fabrication d’une bombe nucléaire – si les Etats-Unis, comme menace de le faire Trump, rétablissent les sanctions économiques contre le pays.

- Publicité-

Tout allait bien depuis l’accord international de Vienne paraphé en juillet 2015, après un travail colossal de Barack Obama. L’Iran depuis n’a pas transgressé les règles du jeu et a agi sous les radars de l’AIEA (Agence internationale de l’énergie atomique), laquelle a d’ailleurs dit et redit que Téhéran s’en tenait à ses engagements. Puis est arrivé Trump, qui dès ses débuts à la Maison Blanche a porté des coups de canifs à cet accord en déclarant que l’Iran trichait, sans la moindre once de preuve et malgré les dénégations des inspecteurs de l’ONU. On saura dans quelques jours si le président américain ira jusqu’au bout en décrétant le retour des sanctions sur les exportations de pétrole iranien, une inititive que bien entendu il prendrait seul, sans l’aval du Conseil de sécurité de l’ONU. Mais ça Trump s’en moque, comme on l’a vu avec sa décision sur Jérusalem…

« Si la suspension (des sanctions) n’est pas reconduite, ce sera une violation de l’accord (de Vienne) et la République islamique d’Iran, naturellement, prendra les mesures nécessaires« , a déclaration à la télévision iranienne Behrouz Kamalvandi, porte-parole de l’OEAI.

« Nous sommes en mesure d’accélérer nos travaux dans de nombreux domaines, notamment dans celui de l’enrichissement (d’uranium) (…) Le gouvernement américain devrait bien réfléchir« , a-t-il ajouté.

« Si les Etats-Unis ne respectent pas leurs engagements, (…), la République islamique d’Iran prendra des décisions qui pourraient affecter sa coopération actuelle avec l’Agence internationale de l’énergie atomique », a indiqué pour sa part le directeur de l’OEAI, Ali Akbar Salehi.

Majid Takht Ravanchi, un conseiller du président iranien Hassan Rohani, a dit ce mercredi qu’avec un homme « imprévisible« , comme Trump, tout est possible. « Nous sommes préparés au pire des scénarios, sur le plan politique mais aussi sur le plan économique« , a-t-il conclu.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

106,741FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
4,472SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -

Derniers Articles