AccueilActualitésMourad Hattab: Le « Panama Papers » doit être considéré avec...

Mourad Hattab: Le « Panama Papers » doit être considéré avec un peu de recul

Dans une déclaration à Africanmanager, il a rappelé que les paradis fiscaux ne datent pas d’aujourd’hui, s’agissant  d’un phénomène planétaire lié à la prolifération des centres financiers offshore qui se caractérisent par l’exonération fiscale et sociale afin de drainer de l’investissement. « Sur ces centres, les principaux opérateurs sont des sociétés offshore ou encore d’autres entreprises de différentes catégories », a-t-il expliqué. Et d’ajouter  » la création d’une entreprise offshore n’est pas interdite par la législation tunisienne, à condition de respecter certaines conditions liées à la réglementation de change et à la non implication au niveau des activités illicites ».

- Publicité-

l’économiste a dans ce cadre jugé nécessaire de garder certaines distances tout en respectant l’obligation de réserve lors de la publication du nom d’une compagnie ou d’une personnalité citées par ce  genre de travail d’investigation

Hattab a par ailleurs noté que le législateur tunisien a la possibilité d’enquêter sur d’éventuels dépassements concernant  une personne ou des entités nationales ou étrangères,  tout en collaborant  avec les instances internationales compétentes.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

106,721FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
4,565SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -

Derniers Articles