Les investissements industriels peinent à reprendre des couleurs

Les investissements industriels peinent à reprendre des couleurs

par -

Les investissements industriels déclarés dans le secteur industriel sont encore en peine de retrouver des couleurs et ce malgré les efforts consentis par les différents gouvernements qui se sont succédé au pouvoir depuis la Révolution. Plusieurs blocages expliquent la non reprise des investissements industriels notamment dans les régions qui souffrent encore et davantage de la marginalisation et de l’absence de développement et même les initiatives de projets lancés par les différents gouvernements pour réduire l’écart et les inégalités n’ont pas abouti à de bons résultats. La grogne gagne encore les régions qui revendiquent encore leur droit au développement.

Les derniers chiffres rendus publics par l’agence de promotion de l’industrie et de l’Innovation (APII) confirme une tendance à la baisse des investissements déclarés dans le secteur industriel. Selon cette note de conjoncture publié, jeudi 21 juin 2018, durant les cinq premiers mois 2018, l’investissement déclaré dans le secteur industriel a atteint le montant de 1590.4 MD, contre 1823.5 MD lors des cinq premiers mois 2017, enregistrant ainsi une diminution de 12.8%. Le nombre de projets déclarés a atteint 1905 au cours des cinq premiers mois 2018 contre 1740 lors des cinq premiers mois 2017, soit une augmentation de 6.2%. Ces projets permettront la création de 27658 postes d’emplois, contre 28954 postes d’emplois durant les cinq premiers mois 2017, soit une diminution de 4.5%.

Les investissements déclarés dans les industries totalement exportatrices ont enregistré une augmentation de 11.1% passant de 366.6 MD à 407.4 MD durant les cinq premiers mois 2018. Les industries dont la production est orientée vers le marché local ont enregistré une diminution de 18.8% passant de 1456.9 MD à 1183.0 MD au cours des cinq premiers mois 2018.

Les investissements relatifs aux projets dont le coût est supérieur à 5 MD, ont enregistré une augmentation de 4.6% passant de 1006.9 MD au cours des cinq premiers mois 2017 à 1052.8 MD durant la même période de l’année 2018. Ces projets permettront la création de 6545 postes d’emplois, contre 8206 postes d’emplois durant les cinq premiers mois 2017, soit une baisse de 20.2%. Les projets de 5 MD et plus qui ne représentent que 4.6% du nombre des projets déclarés et 23.7% du nombre des emplois, totalisent 66.2% de l’ensemble des investissements déclarés.

Les investissements industriels 100% étrangers et en partenariat sont passés de 389.0 MD durant les cinq premiers mois 2017 à 317.3 MD en 2018, enregistrant ainsi une baisse de 18.4%. Ce recul est consécutif à la diminution enregistrée au niveau des projets en partenariat qui sont passés de 231.4 MD à 143.5 MD durant les cinq premiers mois 2018 (-38.0%). En revanche, les investissements déclarés dans le cadre des projets 100% étrangers ont enregistré une augmentation de 10.3% (173.8 MD durant les cinq premiers mois 2018 contre 157.6 MD durant la même période 2017).

Les cinq premiers mois de l’année 2018 ont été caractérisés par une augmentation au niveau de l’investissement déclaré dans les zones de développement régional de 19.3% avec 889.9 MD contre 746.0 MD durant les cinq premiers mois 2017. La part de ces zones dans l’ensemble des gouvernorats est passée de 40.9% à 56.0% au cours des cinq premiers mois 2018.

Les exportations du secteur industriel sont passées de 12009.4 MD durant les cinq premiers mois 2017 à 15230.1 MD durant la même période de l’année 2018 enregistrant ainsi une augmentation de 26.8%. Le secteur industriel a importé pour 18870.4 MD durant les cinq premiers mois 2018 contre 16030.9 MD durant la même période 2017, enregistrant ainsi une hausse de 17.7%. Ainsi donc le solde commercial du secteur industriel s’établit à -3640.3 MD contre -4021.5 MD au cours des cinq premiers 2017.

AUCUN COMMENTAIRE

Laisser un commentaire