AccueilMondeLiban : Saâd Hariri revient au pouvoir

Liban : Saâd Hariri revient au pouvoir

Le Premier ministre libanais, Saâd Hariri, a formé, dimanche, 18 décembre 2016, un gouvernement, composé de plusieurs partis politiques, sauf des phalangistes. Des portefeuilles ont également été créés, dont un consacré aux femmes, et un autre aux réfugiés.

« C’est un gouvernement d’entente », a affirmé Saâd Hariri, le chef du gouvernement. Constitué six semaines après l’élection du président Michel Aoun, il compte trente membres et cinq nouveaux ministères. Une seule femme fait partie du cabinet, la secrétaire d’État pour les Affaires administratives.

La plupart des postes importants restant inchangés. Gebran Bassil reste ministre des Affaires étrangères, Ali Hassan Khalil aux Finances et Nouhad Machnouk à l’Intérieur. Le portefeuille de la Défense a été attribué à Yacoub al-Sarraf et celui de l’Énergie et des mines à César Abou Khalil.

Parmi les nouveaux portefeuilles figurent celui de la Lutte contre la corruption, fléau qui gangrène la vie politique libanaise, et pour la première fois un secrétariat d’État pour la Femme et un autre pour les droits de l’Homme.

Âgé de 46 ans, violemment hostile au régime syrien, Saâd Hariri revient au pouvoir après une éclipse de cinq ans. Son gouvernement comptera deux ministres du parti chiite du Hezbollah, dont plusieurs membres sont accusés, devant le Tribunal spécial pour le Liban (TSL), d’avoir planifié l’assassinat de son père Rafic Hariri en 2005.

- Publicité-

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

108,654FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
5,019SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -