Pacte de Carthage : Bouchamaoui menace de jeter l’éponge

Pacte de Carthage : Bouchamaoui menace de jeter l’éponge

par -

La présidente de l’UTICA, Wided Bouchamoui, a affirmé qu’aucune des propositions de l’organisation patronale n’a été prise en compte lors de l’élaboration du projet de la loi de finances 2018.

Lors de son passage ce lundi sur Shems Fm, Bouchamoui a dénoncé ce projet de loi, qui selon elle pénalise davantage les entreprises tunisiennes, sans prendre en compte les réformes nécessaires à mettre en place. «Le gouvernement a opté pour la solution de facilité pour combler le déficit budgétaire», dit-elle.

La présidente de l’organisation patronale est allée encore plus loin en menaçant de sortir du Pacte de Carthage si ce projet de la loi de finances 2018 reste inchangé, dénonçant ainsi l’absence de réformes dans ce texte. «Les sociétés publiques nécessitent des réformes, comme le port de Radès qui nous fait perdre 300 millions d’euros par an», a-t-elle déclaré.

Il convient de rappeler à ce propos que le PLF 2018 sera discuté à partir de demain, mardi 24 octobre 2017, par la commission des finances de l’Assemblée des Représentants du Peuple (ARP).

AUCUN COMMENTAIRE

Laisser un commentaire