AccueilLa UNERiadh Jaidane : « La situation de Somocer est bonne et les...

Riadh Jaidane : « La situation de Somocer est bonne et les ventes sont en croissance »

La situation financière de Somocer est bonne et  les ventes sont en croissance continue, a affirmé  le directeur général de la société, Riadh Jaidane, dans une déclaration à Africanmanager en marge de la communication financière de la société tenue ce lundi 23 mai 2016 à la bourse de Tunis.

- Publicité-

Selon lui, au 30 avril 2016, la société a pu réaliser des ventes à l’export en hausse de 36% et un carnet de commandes à l’export qui dépasse 6,3MD, soit plus que le double du  chiffre réalisé durant toute l’année 2015.

Sur le marché local, Jaidane a indiqué que la société a su préserver sa position en matière de ventes, estimant à ce propos que les perspectives de développement de SOMOCER demeurent prometteuses aussi bien sur le marché local qu’étranger.

S’agissant des perspectives, la société table sur un chiffre d’affaires estimé à 70 millions de dinars à fin  2016 contre 65MD auparavant. Somocer est en train de négocier avec une grande centrale d’achat française, portant sur 500 000 m carrés annuellement. Le groupe pourrait dépasser les 12 MD sur une année pleine à l’export.

Pour ce qui est des bénéfices au titre de cette année, il  a souligné que la société projette réaliser des bénéfices qui atteindront presque les 4 millions de dinars.

Il a par ailleurs rappelé le démarrage du projet de la cogénération, depuis le 15 février 2016, avec la revente du surplus à la STEG, notant que  l’impact de la cogénération devrait totaliser 1,6 MD  fin 2016, et devrait croître graduellement pour atteindre les 2,5 MD durant les années prochaines.  « Aujourd’hui, on n’achète plus de l’électricité de la Steg, elle provient de nos propres sources. On n’achète chez la Steg que le gaz », a indiqué Jaidane, soulignant que l’objectif de la société est de réduire la charge due à la consommation de l’électricité, alléger la facture et vendre ses produits à des prix très compétitifs.

Le directeur général de Somocer a également évoqué les projets d’intégration des deux unités de palettes et l’unité de carton, qui fourniront toutes les sociétés du groupe.

Déséquilibre au niveau de la dette

La société Somocer souffre d’un déséquilibre au niveau de sa dette et  sa restructuration fait l’objet d’un plan d’action visant principalement la réduction des charges financières.

Son DG souligné à ce propos  que l’entreprise a sollicité ses banques partenaires pour transformer ses dettes (17MDT) de court à moyen termes et que ces derniers ont favorablement répondu à sa demande. « Cela va nous permettre d’avoir une dette équilibrée et de gagner au moins 3% au niveau de la charge financière», a précisé  le directeur général de la société, faisant remarquer que la société avait annuellement payé 7,5% en charge financière par rapport à un chiffre d’affaires de l’ordre de 70 millions de dinars, soit 12% en moyenne.  Un échéancier de sept ans avec une année de franchise a été convenu avec les banques en question, a indiqué Jaidane.

La restructuration du groupe passera également par la création de la Holding, qui ne devrait pas être finalisée avant 2017, en attendant l’entrée en exploitation de la société SOMOSAN et l’introduction de SANIMED en Bourse. Interrogé par Africanmanager sur cette question, Jaidane a indiqué que le groupe prépare actuellement l’introduction en bourse de la société SANIMED. Cette introduction aura lieu en juillet prochain sur le marché alternatif de la bourse.  Le dossier relatif à cette introduction en bourse va être déposé auprès du conseil financier (CMF) dans deux ou trois semaines.

Le chiffre d’affaires total du premier trimestre 2016 s’établit par ailleurs à 18,589MDT enregistrant ainsi une légère régression de 0,52% par rapport à la même période de l’année 2015n arrêté à 18,686MDT. L’entrée en exploitation de l’unité de cogénération en mi-février 2016 a permis à la société de générer un chiffre d’affaires, issu de l’excédent d’électricité vendue à la Steg, de 0,284MDT.

Le chiffre d’affaires export au 31 mars 206 a augmenté de 44,47% passant de 0,671MDT au 1er trimestre 2015, à 0,971 MDT en 2016. Le carnet de commandes fermes à l’export jusqu’à mi-avril 2016, totalise un chiffre d’affaires de plus de 4MDT, permettant ainsi à la société de dépasser largement le total de ses ventes à l’export en 2015.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

106,721FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
4,452SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -

Derniers Articles