Le président du Conseil d’administration de la BIAT, Ismail Mabrouk, a indiqué que la banque a franchi une étape importante dans la réalisation de sa feuille de route stratégique avec un ensemble de projets structurants et ambitieux. Il annoncé lors de l’AGO de la BIAT tenue ce vendredi 28 mai à Tunis que la banque a généré le PNB le plus important de la place, avec un volume de 532,6MD, en accroissement de 8,3%. Elle enregistre ainsi la progression la plus importante en termes de  volume (+41MD), représentant aux alentours du quart de l’accroissement des dix premières banques de la place.

Ce maintien de l’évolution de la production à un rythme relativement significatif a été rendue possible grâce notamment à la stratégie de proximité de la banque, appuyée par la densification de son réseau avec une moyenne d’ouverture de 12 agences par an au cours des 5 dernières années. « Le réseau compte aujourd’hui 200 agences réparties sur l’ensemble du territoire tunisien, dans les 24 gouvernorats, et nous permet de servir nos quelque 700 000 clients partout où ils se trouvent », précise Mabrouk.

En dépit du contexte économique incertain, la BIAT confirme sa position de leader en termes de dépôts avec un volume collecté de 8090 MD  au cours de l’année 2015, en progression de 7,7%, lui permettant de porter sa part dans les dépôts des 10 premières banques de la place à 17,4%.
En matière de crédits nets à la clientèle, la BIAT occupe désormais la deuxième place avec un
encours global de 6583 MD, en évolution de 11,2%, renforçant ainsi sa part dans le panel à 14% et
confirmant son rôle de financier de l’économie tunisienne, en soutenant les particuliers et les
entreprises dans la réalisation de leurs projets.

La BIAT a baissé ses créances douteuses de 0,3% au moment où les crédits sains enregistrent une augmentation de 11,5% entre fin décembre 2014 et fin décembre 2015, et ce en dépit d’un contexte de montée des risques au niveau du secteur bancaire. C’est ce qui a été indiqué lors de l’AGO de la banque, qui se tient actuellement à Tunis.

La banque a amélioré ainsi la majorité de ses ratios de risque, notamment le taux de CDL de 0,7 point à 6,7% et le ratio de solvabilité de 0,3 point à 10,94%.

La BIAT a également amélioré son coefficient d’exploitation de 1,1 point à un niveau inférieur,
pour la première fois, à 50%, soit 49,9%. Comparé au 31 décembre 2011, ce coefficient
d’exploitation s’améliore de 8,7 points.

Compte tenu de ces évolutions et des gains en productivité réalisés, la BIAT a pu générer un
résultat net de 151,6MD, en progression de 48,1% par rapport à l’exercice 2014.

S’agissant des prévisions pour l’année 2016, Ismail Mabrouk a indiqué que la banque table sur une hausse entre 10 et 10,5 % au niveau de son PIB et un résultat net entre 180 MD et 190 MD à fin 2016, soulignant que la banque a constitué ses provisions pour l’année 2016, pour se protéger contre tout risque pouvant toucher le groupe.

S’agissant de l’internationalisation de la banque, Mabrouk a indiqué que cela dépend de la Banque centrale, laquelle ne favorise pas l’international, soulignant toutefois que des conventions avaient été signées avec plusieurs pays africains pour rapprocher les services de la banque de la clientèle dans ces pays.

Mabrouk a également annoncé à ses actionnaires la mise en place d’un nouveau site institutionnel (www.biat.com.tn) où un véritable espace est dédié aux actionnaires et investisseurs. Riche en informations et en publications, le nouveau site, qui sera mis en ligne prochainement, permet de télécharger les documents financiers et institutionnels : rapports annuels, lettres à l’actionnaire, brochures et magazine… et d’entrer en contact avec les équipes de la banque pour des demandes d’information ou de documents.

Par ailleurs, appuyant son positionnement de proximité et afin de mieux servir les Tunisiens résidents à l’étranger, la BIAT a ouvert en 2015 une première filiale en France « BIAT France ». Domiciliée à Paris, BIAT France exerce une activité de transfert de fonds.

Avec l’ouverture de cette filiale, la banque leader en Tunisie entend servir ses compatriotes de l’étranger et contribuer à intensifier les relations économiques avec le territoire national.

L’Assemblée a décidé ainsi de fixer le dividende par action à 4 dinars par action. Ces dividendes seront mis en paiement à partir du 15 juin 2016.

De son côté, Mohamed Agrebi, directeur général de la BIAT, a indiqué que l’année 2016 sera difficile pour la banque, mais que c’est surmontable et les chiffres seront certainement meilleurs que l’année précédente, selon lui.

AUCUN COMMENTAIRE

Laisser un commentaire