Tunis : Les politiciens véreux et les parkings anarchiques dans le viseur...

Tunis : Les politiciens véreux et les parkings anarchiques dans le viseur de Mansour

par -

«Des gangs de contrebande et des politiciens sont derrière la propagation du phénomène du commerce parallèle en Tunisie. Ils ne respectent pas la loi et œuvrent pour installer le chaos dans l’ensemble du pays», a fait savoir le gouverneur de Tunis, Omar Mansour, dans une interview exclusive accordée ce mercredi 13 septembre à Africainmanager.

Il a, dans ce contexte, précisé que ces personnes exercent leurs activités de manière illégale et sont à l’origine de la propagation de plusieurs types de crimes comme le blanchiment d’argent, le commerce de la drogue…

Et d’ajouter que ces « gangs » ont incité les commerçants à ne plus respecter la loi et à s’asseoir sur  les procédures qui ont été récemment mises en place par les autorités pour l’aménagement d’espaces dédiés aux commerçants ambulants.

Sur un autre volet, Mansour a annoncé le démarrage prochainement des campagnes de contrôle dans l’ensemble des parkings de la capitale. Il a précisé que l’objectif est de trouver des solutions pour mettre les parkings publics et privés sous la coupe de l’État. 

Il a par ailleurs ajouté que ces campagnes seront lancées à travers des opérations d’inventaire pour pouvoir les recenser, avant de passer à la phase de réglementation.

Le gouverneur de Tunis a souligné l’importance de ces campagnes de contrôle, sachant que le nombre de ces parkings a explosé dernièrement de manière anarchique. Plusieurs personnes ont déposé des plaintes contre des dépassements commis par des gens qui obligent les automobilistes à payer pour soi-disant veiller sur leurs véhicules.

On rappelle que les unités de la police municipale de Tunis et les agents de la protection civile avaient procédé le mois de juin dernier à l’élimination totale des étals anarchiques au centre-ville. Environ 100 agents de la municipalité avaient mobilisé 20 camions et 28 tractopelles, avec à leur tête le gouverneur de Tunis, ont démoli les étals anarchiques qui peuplaient la rue Belhassen, Ben Jrad, Beb Khadhra, Lafayette, Sidi Bechir, Passage, rue de Jazira, cité Ennasr, Sidi Boumandil, rue de la commission et à la Kherba au centre-ville.

En collaboration avec d’autres municipalités, la municipalité de Tunis avait également mis à la disposition des commerçants 5 endroits où ils pourront écouler leurs marchandises : 2 à la rue Monji Slim, 1 à Sidi Bechir, 1 à la Kherba et 1 à la rue Belhassen Ben Jrad à Beb Khadhra.

 

AUCUN COMMENTAIRE

Laisser un commentaire