AccueilLa UNETunisie : Ils aiment la France, elle le leur rend bien !

Tunisie : Ils aiment la France, elle le leur rend bien !

Selon le dernier rapport publié par l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), 258 900, c’est le nombre d’immigrés «permanents» qui sont arrivés en France, dont 10,8% au titre de l’immigration économique, contre 38% pour l’immigration familiale, nous apprend le site d’information marocaine Yabiladi.

Les immigrés des pays extra-européens arrivant pour motif économique viennent essentiellement des États-Unis, du Maroc et de Tunisie. «Les Algériens et les Marocains représentaient chacun environ 12% des titulaires d’un premier permis de séjour, suivis des Chinois et des Tunisiens (environ 7% chacun)», indique le rapport de l’OCDE.

«Les titres familiaux sont concentrés sur un nombre plus réduit de nationalités, puisque les trois principales nationalités (Algérie, Maroc, Tunisie) représentent à elles seules 45% des premiers titres délivrés», précise la même source.

L’OCDE relève également que «cette concentration est bien moindre pour les titres économiques ou les étudiants, où les trois principaux pays d’origine représentent environ un tiers des titres (États-Unis, Maroc, Tunisie pour la catégorie économique ; Chine, Maroc, Algérie pour la catégorie «étudiants»).

Toujours selon la même source, « la catégorie où les nationalités sont les plus diversifiées concerne les titres humanitaires, où les trois principales nationalités (Sri Lanka, République démocratique du Congo et Russie) représentent moins d’un quart des titres».

OCDE : 94 000 Tunisiens ont quitté la Tunisie en six ans !

L’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) avait fait savoir en 2017 qu’après la révolution, 94 000 compétences tunisiennes ont quitté le pays, dont 84% sont en Europe. Elles sont, pour la plupart, des chercheurs, des hommes d’affaires, des médecins et des universitaires.

D’après la même source, 7% seulement des étudiants en médecine qui partent à l’étranger reviennent en Tunisie. Il n’y a pas que les étudiants en médecine qui rêvent de l’émigration, 8 000 cadres,  1200 hommes d’affaires, 1464 professeurs ont déjà quitté le pays en 2014-2015. Les motifs de cette fuite des cerveaux sont essentiellement d’ordre matériel.

Ces migrants qualifiés sont payés 5 à 10 fois mieux à l’étranger. De surcroît, le budget de la recherche scientifique a chuté, ce qui n’encourage pas les chercheurs à rester dans le pays. Ainsi, la Tunisie figure en 2ème position dans le classement des pays arabes exportateurs de compétences, juste derrière la Syrie.

- Publicité-

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

108,654FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
5,001SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -