AccueilLa UNETunis: Effondrement de la production industrielle!

Tunis: Effondrement de la production industrielle!

«l’économie nationale a connu en 2015 un fléchissement de l’activité dans les principaux secteurs, hormis le secteur agricole». C’est la conclusion tirée hier par la note de conjoncture économique, généralement publiée le même jour de la réunion du conseil d’administration de la Banque Centrale de Tunisie.

- Publicité-

«L’industrie et les services ont été affectés par les évènements terroristes et ce, malgré  le succès de la transition politique, ce qui reflète la persistance de difficultés structurelles qui devraient être levées par l’accélération du rythme d’exécution  des réformes majeures nécessaires », expliquent les économistes de la BCT qui préconisent, pour y remédier, «la consolidation des efforts des différentes parties prenantes pour assurer un climat favorable à l’investissement et à la relance du développement économique favorisant un redressement des différents indicateurs économiques et financiers».

Concernant le secteur industriel justement, la BCT constate que «l’indice général de la production a diminué à un rythme plus accentué, durant les dix premiers mois de 2015, soit -1,8 % contre -1,4 % durant la même période une année auparavant ». Elle explique cela par «la poursuite  du fléchissement de la production énergétique (-5,8% ) et la détérioration de la production minière (-21,5%),  contre  une légère hausse de la production des industries manufacturières (0,2%)».

L’autre explication de cette baisse des indicateurs de l’industrie, il faudra aussi les chercher dans le repli des importations des biens d’équipement (-20,6% en glissement annuel contre une hausse de 32,5% une année auparavant) et des matières premières et demi-produits (-6,1% contre 9,9%). En outre, les exportations des industries mécaniques et électriques ont enregistré un fléchissement (-6,7% contre 14%),  ainsi que celles des industries du textile, habillement, cuirs et chaussures (-3,6% contre 4,2%).  C’est tout cela, en amont et en aval, qui explique le trend baissier, qui semble vouloir continuer, de l’activité industrielle, l’une des activités les plus créatrices d’emplois.

S’agissant du secteur des services et notamment le tourisme, la note de conjoncture de la BCT relève que «les principaux indicateurs de l’activité touristique ont  poursuivi, au mois de décembre 2015, leur baisse mais à un rythme moins accentué que les mois précédents ». Elle cite «en particulier  pour les nuitées touristiques globales (-38% et -52,3% par rapport aux même mois de 2014 et 2010, respectivement), les entrées de touristes étrangers (-12% et -25,8%) et les recettes touristiques ( -55,3% et -58,4 %) ».

Selon les chiffres de la BCT pour l’ensemble de l’année  2015, «le repli a atteint 44,4% pour les nuitées touristiques globales se situant à 16,2 millions d’unités, 30,8% pour les entrées de touristes étrangers revenant à 4,2 millions de personnes et 35,1% pour les recettes touristiques, soit environ 2.355 MDT».

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

106,721FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
4,453SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -

Derniers Articles