AccueilActualités - Tunisie : Actualités en temps réelTunisie : Amel Ben Daly veut lancer un fonds de restructuration des...

Tunisie : Amel Ben Daly veut lancer un fonds de restructuration des entreprises

Recevant hier Amel Ben Daly Ali, fondatrice de la société de gestion de fonds de capital investissement, le ministre tunisien de l’Industrie et des PME, Slim Feriani, a pris connaissance de l’intention d’Amel Ben Daly de lancer un fonds de restructuration financière des entreprises économiques. Le communiqué du ministère n’en dit pas plus. On rappelle que Fidelium Finance est une société tunisienne qui se définit comme «indépendante» et agit pour le compte de tiers, agréée en mai 2007 et gérée par Amel Ben Daly. Le nouveau fonds qui sera dédié à la restructuration des entreprises (lesquelles et quel lien avec le ministère de l’Industrie ?) attend encore d’être agréé par le CMF (Conseil du marché financier en Tunisie).

- Publicité-

1 COMMENTAIRE

  1. MEZRI Abdou réagit à l’article : « Tunisie : Amel Ben Daly veut lancer un fonds de restructuration des entreprises » paru sur African manager le 28 mars 2018.

    En tant que scientifique et industriel en technologie solaire appliquée à la thermique, le bâtiment et les centrales électriques et dessalement d’eau de mer, j’ai lancé en partenariat avec l’Etat tunisien, un stratégique nommé MEZR THERMOSOLAIRE INDUSTRIE (www.thermosolaire.com) financé par la Banque Mondiale et la Banque Européenne d’Investissement en raison de la qualité des brevets et de la technologie Thermosolaire à industrialiser, mondialement appréciés et reconnus. Mais les documents de cette entreprise exportatrice avaient été falsifiés et ses fonds d’investissement en Dollar et en Euros déposés à la Banque de Financement des Petites et Moyennes Entreprises (BFPME), détournés. Dans cette affaire de fraude et de corruption sur les fonds publics des projets nationaux incubés aux technopoles, sont impliquées à l’époque des faits, des SICARs gestionnaires des projets innovants mais aussi les Ministères : de l’Industrie, des Finances et de la Recherche scientifique ainsi que d’autre organismes de l’Etat comme l’API, cités dans le rapport de la Commission Européenne sur l’investissement des projets innovants Euro-méditerranéen baptisé « Médibtikar ».

    Le projet Thermosolaire d’intérêt national abusé, est un symbole et un cas d’école pour l’industrie durable car il porte sur la recherche scientifique et l’innovation technologique mais aussi la rénovation industrielle et environnementale notamment dans les secteurs du bâtiment (Très mal en point en Tunisie), la production électrique et le dessalement d’eau de mer par l’énergie solaire. Tout ce trésor de 10 ans de recherche en Europe, source de centaines d’emplois et de valeurs économiques, est détruit par la fraude, la corruption, l’ignorance, la connivence, l’immoralité et le manque de patriotisme…

    Aujourd’hui, selon l’article cité en titre, Madame Amel ben Daly, présente son idée de projet de restructuration des entreprises au Ministère de l’Industrie. Pourquoi lancer un tel projet dans une société civile et une administration nationale gangrénées par la débauche de la fraude, la corruption et la délinquance politique et sociale… ? Peut-on encore faire confiance au pouvoir politique et même public pour démarrer un quelconque projet ? Arrêtons prendre les citoyens pour des objets de loisir.

    Depuis des années, on ne cherche pas à restructurer intentionnellement les entreprises mais on vise volontairement à les « déstructurer » en détournant leur fonds d’investissement et en les étouffant avec la lourdeur administrative jusqu’à la faillite.

    En tant qu’ingénieur en génie industriel, je suis disposé à rencontrer, le Ministre de l’Industrie, pour lui montrer comment l’industrie tunisienne est archaïque, inadaptée à l’environnement local et international parce qu’elle est obsolète sans valeur technologique et économique mondialement respectable. Mon invitation est ainsi lancée, mais le l’homme politique, aurait-il le courage de l’accepter et l’appliquer?

    Nombreux sont ceux qui naïvement présentaient des idées et des projets pour l’émergence du pays, se trouvent plongés dans la déception, le regret et la faillite morale, intellectuelle et financière.

    La Tunisie, qui mérite l’estime, la prospérité et le rayonnement international, se trouve hélas dépouillée de ses compétences au profit de l’étranger et tétanisée par le violant poison de la corruption, la fraude et la débauche politique et sociale… qui l’affectent.

    Pour quérir de ses maux, la Tunisie est condamnée à se réinventer politiquement, socialement et culturellement pour sortir de la spirale politique, entretenue par l’incessante rivalité des clans, en comptant sur ses ressources, tout en s’armant de patience et de courage pour ne pas sombrer dans l’anarchie imprévisible et incontrôlée pour éviter un ténébreux K.O.

    Dr. MEZRI Abdou
    Ingénieur, scientifique, artiste peintre sculpteur.
    Expert scientifique et politique européen
    http://www.thermosoliare.com
    http://www.mezri-art.com
    [email protected]

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

108,654FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
4,995SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -