9 C
Tunisie
mercredi 27 janvier 2021
Accueil Actualités Affaire Taieb Amimi : Le ministère de la Justice "disculpe" BCE

Affaire Taieb Amimi : Le ministère de la Justice « disculpe » BCE

L’officier de la garde nationale Taieb Amimi, condamné à 8 ans de prison par le tribunal militaire, a bénéficié d’une libération conditionnelle pour le reste de sa peine et n’a pas bénéficié d’une grâce présidentielle, a précisé la direction des affaires pénales au ministère de la Justice dans un communiqué rendu public jeudi soir.

- Publicité-

« La libération conditionnelle a été accordée à cette personne conformément aux critères et conditions fixées par la commission chargée d’examiner les demandes de libération conditionnelle, dans le strict respect de l’égalité entre les autres prisonniers et après l’approbation de la commission régionale« , a indiqué la direction.

Les familles des martyrs et blessés de la révolution à Deguech (gouvernorat de Tozeur) ont dénoncé, mercredi, la libération du « meurtrier » de leurs trois fils, tombés en martyr lors des événements liés à la révolution du 14 janvier 2011, rappelle-t-on.

« L’assassin » a bénéficié de la grâce présidentielle décidée le 12 janvier 2018 par le président de la République, Béji Caid Essebsi et accordée à 1389 détenus, à l’occasion du 7ème anniversaire de la révolution, ont affirmé les familles des martyrs dans un communiqué publié mercredi dernier.

Ali Mekki, frère de l’un des martyrs, a rappelé que « l’assassin » a passé 6 ans en prison alors qu’il a été condamné à 8 ans de prison ferme. Sa peine a été commuée de 15 à 8 ans en 2012.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

106,043FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
4,392SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -

Derniers Articles