AccueilActualitésARP : évoquer la crise à l'Education sans le ministre ni l'UGTT,...

ARP : évoquer la crise à l’Education sans le ministre ni l’UGTT, surréaliste !

Les représentants de l’Union générale tunisienne du travail (UGTT) et le ministre de l’Education, Hatem Ben Salem, ont décidé de ne pas assister lundi 02 avril 2018 à la réunion de la commission de la jeunesse, des affaires culturelles, de l’éducation et de la recherche scientifique à l’assemblée des représentants du peuple (ARP) en raison de quelques engagements et vu la spécificité de la crise de l’enseignement secondaire qui est liée à un conflit purement professionnel.

- Publicité-

« Avec nos respects au Parlement, l’UGTT ne pourra pas assister à la réunion d’aujourd’hui étant donné que l’invitation n’a pas été claire et la crise de l’enseignement secondaire est liée à un conflit purement professionnel qui nécessite l’application de la loi telle que mentionnée dans le code du travail et la loi relative à la fonction publique, outre le cadre du dialogue et des négociations entre les parties sociales« , a souligné le secrétaire général adjoint et porte-parole officiel de l’UGTT, Sami Tahri, dans une déclaration à l’agence TAP.

Le responsable syndical a précisé que le secrétaire général de l’UGTT, Noureddine Tabboubi, a aussi des engagements qui l’empêchent d’assister à cette réunion au Parlement puisqu’il participera à la réunion du comité d’identification des priorités issues du document de Carthage pour examiner la situation générale du pays.

Selon la même source, le Parlement aurait pu faire pression sur le ministre de l’Education en l’auditionnant sur la crise de l’enseignement secondaire qui se poursuit depuis le mois de novembre dernier et aucune partie n’a bougé pour apaiser les tensions.

Sami Tahri a indiqué que les représentants de la Fédération générale de l’enseignement secondaire n’assisteront pas non plus à cette réunion puisqu’ils sont attachés à leurs revendications et sont convaincus que cette crise ne pourrait être résolue qu’à travers l’ouverture inconditionnelle des canaux de négociations.

Il a, en outre, signalé que la commission administrative de la Fédération générale de l’enseignement secondaire se tiendra demain mardi et sera suivie d’une réunion mercredi du bureau exécutif élargi et d’une réunion du conseil sectoriel vendredi prochain pour examiner également la situation générale du pays et une série de dossiers en rapport avec les négociations dans les secteurs public et privé, le document de Carthage et d’autres dossiers.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

106,721FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
4,562SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -

Derniers Articles