Burkina Faso : La BID finance la saison cotonnière, à hauteur de...

Burkina Faso : La BID finance la saison cotonnière, à hauteur de 70 milliards FCFA

par -
Région de Houndé. Récolte du Coton.

La Société Internationale Islamique de Financement du Commerce (ITFC), membre du Groupe de la Banque Islamique de Développement (BID), a signé un Accord de financement de Mourabaha de 107 millions d’euros (70 milliards de FCFA) pour financer la saison de cotonnière 2017-2018 du Burkina Faso, avec SOFITEX (la société cotonnière nationale) en tant qu’Agence d’exécution.

Cette transaction s’inscrit dans la lignée du nouvel Accord-cadre de 450 million de dollars signé en mai 2017 avec le Gouvernement du Burkina Faso pour les 3 prochaines années.

L’Accord de financement de Mourabaha, d’un montant de 107 millions d’euros, a été signé par M. Hani Salem Sonbol, Directeur Général de l’ITFC, et M. Wilfried Yameogo, Directeur Général de SOFITEX (représentant le Ministre de l’Économie, des Finances et du Développement du Burkina Faso).

Soulignant l’importance de ces accords en termes de soutien aux activités de financement du commerce au Burkina Faso, M. Hani Salem Sonbol a déclaré que : « Le soutien de l’ITFC au secteur du coton au Burkina Faso s’inscrit dans la stratégie de priorisation de son financement, ciblant les secteurs clés qui stimulent la croissance économique et la génération de revenus pour les populations des pays membres. »

Il a également expliqué que l’opération proposée visait à consolider le programme de financement de l’ITFC en faveur du Burkina Faso, en tirant parti de la capacité de l’ITFC à mobiliser des ressources sur le marché tout en se positionnant comme la « Banque du coton ouest-africain ».

Cet accord de financement soutiendra l’achat de coton graine auprès des agriculteurs et des coopératives. Il aura également un impact positif sur les revenus des agriculteurs et améliorera leurs conditions de vie.

Le Burkina Faso a bénéficié de plus de 925 millions de dollars de financement depuis la création de l’ITFC en 2008.

AUCUN COMMENTAIRE

Laisser un commentaire