Construire une mosquée ou réhabiliter un quartier ? Le dilemme tranché du...

Construire une mosquée ou réhabiliter un quartier ? Le dilemme tranché du “musulman” tunisien

Il y a quelques mois, le ministre des Affaires religieuses nous confiait son étonnement face à un citoyen venu lui annoncer son intention de confier à son ministère la mosquée à 3 étages dont il terminait la construction. Il nous confiait aussi sa appréhension du coût d’aménagement et de gestion, que devra ainsi supporter son ministère. Il y a quelques années aussi, une polémique éclatait sur le coût de la consommation, en électricité notamment, des mosquées pour le besoin de climatisation. Des millions DT sont ainsi dus par ce ministère à la STEG pour adoucir la sieste de milliers de prieurs gratos.

Tous ces milliers de mosquées, construites chaque année, parfois en pleine zone touristique, comme à Hammam Sousse, dans un pays qui souffre d’un manque flagrant d’écoles, de structures sanitaires et autres, c’est le sens de cette photo qui circule sur les réseaux sociaux tunisiens. Il faut dire que les Tunisiens qui construisent des mosquées le font d’un point de vue complètement individuel et selfish, croyant que celui qui construit une mosquée aura une maison au paradis. Et pourtant quoi de meilleur comme geste, en faveur de toute une population et tout un pays, que de réhabiliter un quartier, construire une école. La BA (Bonne Action) touchera ainsi des milliers, des millions de personnes

AUCUN COMMENTAIRE

Laisser un commentaire