AccueilLa UNEDéficitaire de plus de 15 MDT en semestriel et fort endettée, la...

Déficitaire de plus de 15 MDT en semestriel et fort endettée, la SCB promet de mieux faire

A grand renfort de chiffres et de lettres, la SCB (Les Ciments de Bizerte) vient d’annoncer ses indicateurs d’activité pour le 4ème trimestre de l’exercice écoulé. C’est ainsi qu’elle fait état d’une hausse de 100 % de sa production en clinker par rapport à la production de la même période de 2018. Elle l’explique par «la stabilité du four et la continuité de marché durant le 4ème trimestre 2019». Idem pour sa production de ciment, qui a connu une amélioration aussi importante de 33.35 % par rapport à la production de la même période de 2018, et une augmentation annuelle de 46.745 tonnes. Même chose pour sa production de chaux artificielle, en hausse de 34.88 % par rapport à la production de la même période de 2018, et que le management de l’entreprise explique par «la demande élevée durant le 4ème trimestre 2019».

  • De bons chiffres au 4ème trimestre
- Publicité-

Le chiffre d’affaires local de la SCB du 4ème trimestre 2019 a connu une augmentation significative de +56.6 % comparé à la même période 2018, passant de 18.559.366 DT à 29.068.336 DT, soit une augmentation de +10.508.970 DT. Annuellement, ce chiffre a connu aussi une progression remarquable de +23.716.099 dinars par rapport à l’année 2018, passant de 73.388.694 DT à 97.104.793 DT, soit un pourcentage de +32.3%. Le chiffre d’affaires du 4ème trimestre 2019 provenant de l’export a connu une amélioration de +2.561.037 DT par rapport la même période 2018. Cela, sans compter les 4.610.885 DT, issus de l’activité de déchargement des navires de coke de pétrole.

Point d’information, cependant, sur les charges de l’entreprise, ni pour le 4ème trimestre de l’année 2019. Une absence qui empêche de se faire une idée, bien que pas définitive sur le RBE de la SCB. Or, au 30.6.2019, le résultat d’exploitation de l’entreprise était déjà négatif de 15,7 MDT, en hausse de 3 MDT par rapport à la même période de 2018, et le résultat net était déjà déficitaire du même montant de 15,7 MDT.

L’entreprise est, en plus, fortement endettée. Entre 2020 et 2023, elle devra rembourser presque 91,4 MDT. A la fin 2019, elle fait remarquer que «la société a obtenu des crédits à moyen et long terme nécessaires pour le financement de son programme de mise à niveau II (PMN II) et de certains projets d’accompagnement. En ce qui concerne les crédits à court terme pour préfinancement des stocks, ils seront honorés à leurs échéances, quoiqu’il reste envisageable de les renouveler pour une période supplémentaire. Par ailleurs et suite à l’augmentation du revenu, la société continue de régler ses dettes envers ses fournisseurs. Aussi, les crédits de gestion continuent de baisser, de 45.503.756 DT au 31/12/2018, à 15.961.382 DT à la même période 2019, la société ayant pu en effet rembourser 29.542.374 DT». Or, selon ses états financiers semestriels, ses encours bancaires et autres passifs financiers, cumulaient à cette date les 45,875 MDT. Et pourtant, le management de la cimenterie de Bizerte veut se dessiner des perspectives meilleures pour le premier trimestre 2020.

  • Et des promesses pour l’avenir

Il évoque, ainsi, une augmentation sensible de la production de clinker et de ciment après l’achèvement des travaux de maintenance annuelle. Et aussi la maîtrise des coûts de production et de distribution, l’amélioration         de sa part sur le marché local, une diversification de ses clients à l’export et la recherche de nouveaux clients, la rentabilisation des installations du quai par l’export du clinker et ciment en vrac, et la continuité des activités de déchargement du pet coke pour tout le secteur.

Elle promet la stabilité de la production, en améliorant son débit pour atteindre les objectifs fixés sur le plan commercial, de s’orienter vers l’exportation du surplus de production de clinker et de liquider le stock existant pour éviter sa dépréciation. Avec ses orientations commerciales et de production, la société vise la minimisation du coût des produits. Ainsi elle sera capable d’honorer ses engagements financiers et de s’orienter vers un meilleur avenir.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

106,721FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
4,573SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -

Derniers Articles