AccueilAfrique"EnergyWeek Morocco" fera le plein, pour de gros enjeux

« EnergyWeek Morocco » fera le plein, pour de gros enjeux

L’EnergyWeek Morocco se déroulera les 14 et 15 novembre à Marrakech. L’événement est une plateforme destinée aux décideurs du secteur énergétique, qui feront le point sur l’état d’avancement des projets électriques régionaux en Afrique du Nord et de l’Ouest

- Publicité-

Deux réunions d’investissement seront organisées durant cette semaine (le 3e forum annuel sur les énergies renouvelables en Afrique http://www.Africa-Renewable-Energy-Forum.com/ et le 2e sommet annuel Options pour le secteur gazier : Afrique du Nord et de l’Ouest http://www.GasOptions-NWAfrica.com/) pour explorer les opportunités de développement pour les projets gaziers et d’énergies renouvelables.

L’évenement est parrainé par les ministères de l’Énergie du Maroc, du Burkina Faso, du Ghana, du Gabon, du Liberia, du Mali,  de la Mauritanie et de la Sierra Leone, avec le soutien d’organisations marocaines phares, comme ONEE, ONHYM, MASEN et AMEE, ainsi que de chefs de file du secteur privé, comme BP, Cheniere, Fieldstone, Skypower, ENGIE, Wartsila, Acwa Power, Ibvogt et Larsen & Toubro.

Montée en puissance des énergies renouvelables dans toute l’Afrique

De récentes estimations de l’IRENA indiquent que 32 milliards de dollars ont été et seront nécessaires chaque année, sur la période 2015-2030, pour exploiter pleinement le potentiel d’énergies renouvelables en Afrique.  Avec de nombreux pays nord et ouest-africains disposant d’importantes ressources naturelles inexploitées, un potentiel considérable se profile pour un investissement continu dans les projets d’énergies renouvelables. Des objectifs ambitieux ont été fixés par des gouvernements afin d’accroître la production d’énergies renouvelables, comme le pari marocain d’atteindre, à l’horizon 2030, 52 % d’énergie propre provenant par exemple de sources solaires et éoliennes, ou celui du Nigeria d’arriver à 10 % d’énergies renouvelables dans sa consommation énergétique totale d’ici 2025.

Des projets phares alimentent à présent cet élan général, comme celui de la centrale électrique Noor Ouarzazate IV (580MW) au Maroc, dont la commande devrait être passée courant octobre 2018, ou celui de la centrale photovoltaïque solaire Senergy 1 (29 MW) au Sénégal, plus grand parc solaire en Afrique de l’Ouest à l’heure actuelle.

L’avenir du gaz en Afrique

Le gaz étant largement considéré comme une source énergétique propre et la plus abordable, de nouvelles découvertes dans le secteur gazier stimulent la croissance et le développement des infrastructures, ouvrant ainsi la voie à l’émergence de nouveaux acteurs, comme le Sénégal et la Mauritanie. Avec des pays africains qui se retrouvent à la fois importateurs et exportateurs de gaz,  le développement de projets régionaux est en passe de profiter aussi bien aux pays producteurs que non producteurs de gaz, sous la forme d’une contribution au développement industriel et économique.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

106,721FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
4,455SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -

Derniers Articles