Gabès : Rajhi sur le terrain pour ferrailler contre le monopole

Gabès : Rajhi sur le terrain pour ferrailler contre le monopole

par -

Le gouvernement s’attache à lutter contre tous les phénomènes à l’origine de la hausse des prix et du déséquilibre du marché, a affirmé le ministre auprès du chef du gouvernement chargé des grandes réformes, Taoufik Rajhi, mettant l’accent sur la nécessité de soutenir les efforts déployés en vue de lutter contre le monopole, la contrebande et le commerce parallèle.
Présidant, mardi à Gabès, la réunion de la commission régionale chargée du suivi de l’évolution des prix, de la garantie de l’approvisionnement régulier, de la lutte contre la contrebande, du commerce illicite et de la gestion du contrôle, Rajhi a souligné que l’exécutif est déterminé à assurer la transparence des transactions et la préservation du pouvoir d’achat du consommateur.
Il a, dans ce cadre, appelé à la nécessité de mettre fin au commerce parallèle et de l’intégrer dans les circuits organisés afin de garantir la régularité de l’approvisionnement du marché et de maîtriser les prix.

Lors de cette réunion, la direction régionale du commerce a présenté un aperçu sur les résultats enregistrés cette année et qui concernent principalement la baisse des prix des fruits et des légumes, par rapport à l’année dernière.
La même direction a mené, en collaboration avec les services sécuritaires, six campagnes de contrôle qui ont ciblé les zones où s’exercent des pratiques de monopôle et de contrebande des produits sensibles.
Du 23 novembre jusqu’au 15 décembre 2018, 13 campagnes régionales ont été menées et au cours desquelles 160 tonnes de fruits et de légumes ont été envoyés au marché de gros et plus de 46 tonnes de couscous et de pâtes alimentaires ont été saisies.

Cette réunion a permis de souligner la nécessité d’améliorer la situation du marché de gros de Gabès.
Les participants ont également appelé à la création d’un marché central à l’intérieur de l’ancien marché de gros et de soutenir les efforts visant à lutter le phénomène des étals anarchiques et du commerce parallèle.
Rajhi a saisi l’occasion pour effectuer une visite au marché de gros, à l’abattoir municipal, outre le marché de gros de poissons, le marché de Chkarna et le marché de vente des viandes au détail dans cette région.
Au cours de la visite, les habitants ont évoqué plusieurs problèmes liés à ’augmentation des prix, le commerce parallèle et les étals anarchique.

AUCUN COMMENTAIRE

Laisser un commentaire