AccueilActualités - Tunisie : Actualités en temps réelGhannouchi s'entretient avec le TABC des difficultés rencontrées par les entreprises tunisiennes...

Ghannouchi s’entretient avec le TABC des difficultés rencontrées par les entreprises tunisiennes en Afrique

Les difficultés entravant la conquête du marché africain par les entreprises tunisiennes ont été au centre de la rencontre qu’a eue le président de l’Assemblée des représentants du peuple (ARP), Rached Ghannouchi avec les membres du bureau exécutif du Conseil d’affaires tuniso- africain,(TABC), selon un communiqué publié lundi, sur la page Facebook de ce conseil.
Parmi ces obstacles, le président du TABC a cité le retard enregistré dans la mise en œuvre du programme Afrique de Tunisair, notamment l’établissement des lignes aériennes avec le Cameroun, le RDA (Kinshasa), le Soudan (Khartoum) et le lancement dans le plus bref délai de la ligne maritime Rades-Dakar-Abidjan programmé auparavant pour juin 2018.

Il a appelé à accelerer l’ouverture de succursales de banques tunisiennes dans des pays africains pour accompagner les entreprises tunisiennes, l’amendement de la loi de change, le renforcement de la présence de la diplomatie tunisienne en Afrique, l »annulation de visa avec certains pays africains et la création d’un guichet unique pour l’obtention de visa électronique à l’Aéroport de Tunis-Carthage. Pour le président du TABC, le conseil constitue un partenaire stratégique dans la dynamisation de la diplomatie économique et du partenariat entre les secteurs public et privé.

De son coté, le président de l’ARP a exprimé la volonté de l’assemblée de tenir compte des propositions du conseil et d’oeuvrer à renforcer les législations et lois à même de soutenir les ambitions des entreprises tunisiennes.

Les membres du bureau exécutif ont de leur part, appelé à lancer des réformes législatives adéquates pour faciliter la conquête du marché africain. Ils ont également, exprimé leur mécontentement quant au climat tendu qui règne à l’ARP notant que cette situation a entrainé du retard dans l’examen de certaines lois importantes, et a eu un impact néfaste sur l’investissement et l’économie tunisienne.

Ils ont appelé à donner la priorité à l’intérêt national en vue de permettre à l’ARP de jouer pleinement, son rôle legislatif et de manière à accélerer l’adoption des projets de lois à caractère économique et à rétablir la confiance des investisseurs dans les institutions de l’Etat, selon le communiqué

- Publicité-

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

108,654FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
4,998SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -