33.8 C
Tunisie
mercredi 30 septembre 2020
Accueil Actualités Ghar El Melh : Les promesses du ministère de l’Agriculture

Ghar El Melh : Les promesses du ministère de l’Agriculture

Créée le 3 mai 1967, la municipalité de Ghar El Melh est l’une des plus anciennes municipalités du gouvernorat de Bizerte. Elle couvre une superficie de 110 ha et compte 5600 habitants.
La ville est délimitée par le mont Nadhour au nord, le lac de Ghar El Melh au sud et par la mer à l’est. Elle compte 6 agglomérations (El Bassatine, Errahba, El Hana, Essafa, la Grande mosquée et Marina) et son conseil municipal est composé de 12 sièges.
La municipalité est dotée de divers équipements collectifs (culturels, éducatifs, de jeunesse et de services).
Toutefois, la ville fait face à la persistance des violations du domaine public (terrestre, maritime et forestier), à Sidi Ali Mekki à Ghar El Melh, malgré les mesures régionales prises et les décisions de démolition et campagnes contre les constructions anarchiques menées notamment à la plage de Sidi Ali El Mekki et au port de Ghar el Melh.

Les attentes des habitants envers le nouveau conseil municipal portent essentiellement sur l’impulsion de l’emploi, la création d’une maison de services (STEG, SONEDE, Tunisie Telecom, CNAM,..) et des recettes des Finances.
Ils réclament, également, la protection des richesses halieutiques contre la pêche anarchique, la mise en place d’une stratégie routière pour décongestionner la circulation en particulier pendant la période estivale, la revalorisation du parc archéologique, le parachèvement du plan d’aménagement urbain, le renforcement des ressources humaines.
Le site de Ghar El Melh est inscrit sur la liste Ramsar, traité international adopté, le 2 février 1971, pour la conservation et l’utilisation durable des zones humides, qui vise à enrayer leur dégradation ou disparition, aujourd’hui et demain, en reconnaissant de leurs fonctions écologiques ainsi que leur valeur économique, culturelle, scientifique et récréative.

Selon le ministère de l’Agriculture, des Ressources hydrauliques et de la Pêche, un nouveau projet portant sur la préservation et le développement des zones humides côtières dans la région de Ghar El Melh sera bientôt lancé en collaboration avec le Fonds Mondial pour la Nature (WWF), le Centre de Coopération pour la Méditerranée de l’Union internationale pour la conservation de la nature, Birdlife international, Global Water Partnership (GWP), la Tour du Valat, l’Institut National Agronomique de Tunisie et l’Association « Les Amis des Oiseaux ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

104,666FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
4,308SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -

Derniers Articles