AccueilActualitésJaïeb demande au Hilton de revoir ses conditions, jugées pénibles, pour Le...

Jaïeb demande au Hilton de revoir ses conditions, jugées pénibles, pour Le Palace

Lors d’une conférence de presse tenue le mercredi 10 Avril 2019, le PDG du groupe Franco-tunisien Alliance, Samir Jaieb, a officiellement annoncé l’acquisition de l’hôtel Le Palace et est revenu sur sa stratégie de développement et d’investissement en Tunisie.

- Publicité-

Le Palace Gammarth est, ainsi, le second hôtel que le groupe Alliance rachète, au prix de 31 millions de dinars, montant considéré faible pour le prestigieux hôtel. «Ces 31 millions de dinars ne sont que le prix brut auxquels viendront se greffer les dettes bancaires, fiscales et sociales en plus de 70 procédures en justice. Nous avons engagé de lourdes dépenses dans des travaux de rénovation afin d’honorer le contrat Hilton et de conformer l’hôtel à ses normes» a expliqué le PDG du groupe Alliance.   «Nous avons vu en Le Palace un joyau qui n’a jamais eu sa chance. Il s’agit d’un projet au potentiel énorme, constituant avec le Golden Tulipe El Mechtel, une bonne base pour nous installer dans le domaine de l’hôtellerie.».

«80% de l’activité de l’hôtel relève du tourisme d’affaires », a précisé Samir Jaieb et il faut compter débourser entre 30 et 40 millions de dinars pour le rénover. Pour le cas de l’hôtel Le Palace, lié par un contrat de gestion de 20 ans et signé avec Hilton depuis 2009, Jaïeb a annoncé son intention de renégocier ce contrat qu’il considère «en défaveur du Palace et avec des conditions pénibles». Il a ainsi annoncé que «Alliance Immobilier a demandé de revoir ces conditions avec l’enseigne américaine qui a accepté cette requête. Des négociations sont en effet en cours pour la signature d’un nouveau contrat qui préservera les droits des deux parties», selon notre confrère «destination Tunisie».

Pour le cas de l’hôtel El Mechtel, autre acquisition de Jaïeb, ce dernier a indiqué : «nous en avons consacré 25 millions pour les rénovations faites à El Machtel».

De son côté, le directeur général d’El Mechtel, Adel Gam, également présent à la conférence, a déploré le manque de formations adéquates dans le domaine du tourisme: «les diplômés des écoles de tourisme sont des commis, des réceptionnistes ou des cuisiniers alors que nous manquons de dames de chambre qualifiées ce qui rejaillit sur la qualité du service».

Saber Ben Said, le directeur commercial du projet Tunis Bay et troisième intervenant lors de la conférence a, à son tour, annoncé que la  vente de la seconde tranche du projet commence la semaine prochaine.

«Le groupe Alliance s’est chargé, dans la ville nouvelle, de la construction de 500 villas et d’un golf à 18 trous. Les travaux ont commencé en 2017. Nous avons vendus plus de 100 villas, en première phase et 97 autres sont prêtes et attendent leurs acquéreurs», a-t-il dit.

Samir Jaieb, n’a pas manqué de révéler qu’il ne comptait pas s’arrêter en si bon chemin et s’est dit prêt à saisir les bonnes opportunités d’investissement dans son pays, la Tunisie

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

106,721FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
4,567SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -

Derniers Articles