Authors Posts by Communiqué

Communiqué

147 POSTS 0 COMMENTAIRES

par -

Ooredoo Tunisie a signé une nouvelle convention de partenariat avec Vivo Energy Tunisie, la société qui distribue et commercialise les produits Shell en Tunisie. Cette convention porte sur la coopération technique entre les deux partenaires, chacun leader de son marché, et définit les conditions et modalités de collaboration pour la mise en place et la fourniture aux clients de solutions et services innovants basés sur les technologies de l’information et de la communication.

Il s’agit notamment de la mise en place d’initiatives à même d’améliorer l’expérience client des deux partenaires en se basant sur l’ensemble des plateformes technologiques d’Ooredoo Tunisie et de Vivo Energy Tunisie

Par ailleurs, les deux entreprises envisagent de collaborer également sur d’éventuels programmes de responsabilité sociétale communs étant donné qu’elles partagent les mêmes valeurs et sont toutes les deux focalisées sur les priorités nationales en matière de développement économique et social.

A l’occasion de cette collaboration, le Directeur Général de Ooredoo Tunisie, M. Mansoor Al Khater a déclaré : « L’objectif principal de cette convention de partenariat est de consolider les relations privilégiées entre les deux institutions. Ce rapprochement nous permet d’avoir une meilleure synergie commerciale, et contribue à faciliter la vie de nos clients communs en leur permettant d’accéder à un niveau de services au summum de la technologie »

Lors de la cérémonie de signature, M. Mohamed Bougriba, Directeur Général de Vivo Energy a déclaré : « Cet évènement vient renforcer davantage un partenariat solide entre Vivo Energy Tunisie et Ooredoo Tunisie ; la finalité étant d’assurer à nos chers clients plus de convenance et de facilité à travers la panoplie de produits et services qu’elle leur délivre au quotidien. En offrant des solutions innovantes, nous consolidons notre leitmotiv qui est celui de rendre l’expérience du client encore plus agréable : une valeur que nous partageons avec Ooredoo Tunisie »

par -

La société Electrostar a réalisé durant le troisième trimestre 2019 un chiffre d’affaires de 2 541 859 DT, atteignant ainsi un chiffre d’affaires cumulé au 30 septembre 2019 de 7 319 958 DT. Le chiffre d’affaire des 9 premiers mois de l’année était ainsi  en diminution de 68% par rapport au chiffre d’affaires cumulé au 30 septembre 2018. Selon le management de l’entreprise de Fethi Hachicha, «cette baisse importante du chiffre d’affaires est due principalement au retard enregistré dans l’octroi des lignes de crédit de gestion par les banques et notamment les lignes d’engagements par signature (accréditifs, crédits documentaires, obligations cautionnées etc.) ». L’entreprise promet que «ce retard sera résorbé durant le dernier trimestre de l’année et permettra la réalisation à un grand pourcentage de nos objectifs en termes de chiffre d’affaires ».

L’autre explication de la baisse du chiffre d’affaire, toujours selon le communiqué d’Electrostar, est «aussi la baisse du pouvoir d’achat du consommateur et la hausse du tarif bancaire ont impacté négativement notre niveau d’activité, sans oublier notre insistance à adopter une politique de prudence visant à diminuer le risque clients et à sécuriser les ventes et ce via une politique de réduction des délais accordés aux clients et en filigrane la réduction des impayés.

Sur le plan des engagements bancaires au terme du troisième trimestre 2019, ils se sont élevés à 91 111 859 DT, soit une augmentation de 3% par rapport au niveau d’engagements atteint à la fin du troisième trimestre de l’année 2018. Ceci étant, l’entreprise précise dans son communiqué que «ces engagements se répartissent en engagements par signature (6 211 717 DT, soit une baisse de 63% par rapport au troisième trimestre 2018 et cette baisse est liée à la réduction de l’activité enregistrée), escompte commercial & Avances sur factures (4 374 728 DT, soit une baisse de 68% par rapport au troisième trimestre 2018 expliquée par une meilleure maitrise des délais de règlement clients et surtout par la baisse du chiffre d’affaires) et crédits à moyen terme (60 534 039 DT, soit une hausse de 94% par rapport au troisième trimestre 2018). Electrostar explique cette hausse par la conversion de la majorité des crédits à court terme en crédits à moyen et long terme, conversion accompagnée d’octroi de conditions contractuelles avantageuses en termes de taux et de délais de grâce, permettant ainsi à notre société d’améliorer son fonds de roulement et d’alléger ses charges financières.

par -

Le bureau de l’Assemblée des représentants du peuple (ARP) a publié un deuxième communiqué, dans la soirée de dimanche 8 décembre 2019, condamnant ainsi les propos proférés à l’encontre du mouvement Ennahdha et dans ce contexte décidé de les retirer de la séance plénière du 3 décembre 2019.

On rappelle que le bureau de l’ARP a émis un premier communiqué dans lequel il a dénoncé les propos à l’encontre du Parti destourien libre(PDL).

par -

Jasmin Airways, nouvelle compagnie aérienne tunisienne privée, a reçu son AOC (Air Operator’s Certificate), autrement dit son agrément officiel l’autorisant à effectuer des opérations de transport commercial.

Au cours d’une cérémonie qui s’est déroulée aujourd’hui à Hammamet, le management de la compagnie Jasmin Airways s’est vu délivrer le document officiel des mains de M. René Trabelsi, ministre du Tourisme et de l’Artisanat ainsi que du Transport par intérim, en présence de M. Habib Mekki, Directeur Général de l’Aviation Civile tunisienne.

A cette occasion, M. Ali Ben Amara, Président-directeur Général de Jasmin Airways, a déclaré : « L’obtention de notre AOC représente pour nous l’aboutissement d’un long parcours dans les métiers de  l’aérien, domaine dans lequel nous agissons depuis 1998 à travers nos écoles de formation qui ont vu sortir de nombreuses générations de professionnels des métiers de l’aéronautique qui ont été recrutés par les plus grandes compagnies aériennes dans le monde ».

M. Ben Amara a également souligné qu’en tant que professionnel de l’aviation, la création d’une compagnie aérienne constitue une forme de consécration. « Nous apportons aujourd’hui une nouvelle pierre à l’édifice de notre groupe avec la création de notre compagnie aérienne qui s’ajoute au nouveau cursus professionnel que nous avons lancé dans nos écoles, l’AFA et l’ESAT ».

Il a expliqué que l’objectif de la création de cette compagnie aérienne est de contribuer au raffermissement de la desserte aérienne de la Tunisie et notamment en matière de trafic touristique en répondant aux attentes de nombreux tour-opérateurs grâce à une structure souple et efficace.

Pour le démarrage officiel de ses activités, Jasmin Airways s’est dotée de deux appareils de construction brésilienne de type Embraer 170 ayant une capacité de 76 sièges chacun. La compagnie assurera des vols charters courts –moyens-courriers avec l’Europe et le Maghreb notamment, de même qu’elle proposera des services d’ACMI (location d’appareils avec équipages sur des périodes données) sur d’autres marchés.

Ce module d’appareils Embraer 170 a été savamment étudié et spécifiquement choisi pour la souplesse opérationnelle qu’il offre et notamment aux tour-opérateurs. « Cette configuration est de nature à encourager et rassurer nos partenaires qui programment des chaînes charters sur la Tunisie pour le transport des touristes et réduit pour eux les risques opérationnels et leur garantit la rentabilité qu’ils escomptent ».

Jasmin Airways a choisi l’aéroport d’Enfidha-Hammamet comme base opérationnelle étant donné la vocation essentiellement touristique de cet aéroport et sa situation idéale entre les deux pôles touristiques que sont Hammamet et Sousse. L’aéroport de Djerba constituera pour sa part la deuxième base opérationnelle de la compagnie. Toutefois, celle-ci opèrera sur tous les aéroports internationaux tunisiens et encouragera ses partenaires à programmer également des destinations telles que Tabarka et Tozeur notamment.

Jasmin Airways a fait par ailleurs de la qualité de ses services et du professionnalisme de ses équipages son credo. Qualifiés selon les normes aéronautiques en vigueur, son personnel navigant subira régulièrement des recyclages tels que définis dans les procédures du secteur.

La naissance de cette compagnie aérienne a permis la création d’une centaine de postes d’emplois directs. A la lumière de son plan de développement, Jasmin Airways compte consolider sa flotte par de nouveaux appareils chaque année. Le nombre de ses collaborateurs augmentera également au fur et à mesure de la croissance envisagée sur un marché où la demande en matière de vols charters est très élevée et notamment durant les pics de haute saison.

par -

Le taux d’inflation en novembre 2019 se replie à 6,3% après un taux de 6,5% le mois dernier et 6,7% le mois d’avant. Cette baisse est expliquée essentiellement par une décélération du rythme d’augmentation des prix de l’alimentation de 6,6% à 6,3%, ainsi que le repli de l’inflation au niveau du groupe de transport )2,9% contre 3,4% le mois précédent).

En novembre 2019, les prix à la consommation augmentent de 0,4% après 0,8% en octobre 2019. Cette augmentation est principalement liée à la hausse des prix des produits alimentaires de 0,8%, des articles d’habillement de 0,9%, des biens et services divers de 0,8% et des produits et services des restaurants et hôtels de 0,8%. Sur un mois, les prix des produits alimentaires augmentent de 0,8%, suite à la hausse importante des prix des volailles de 8,7%, des prix des œufs de 1,9% et des viandes bovines de 1,5%, contre une baisse des prix des huiles d’olive de 2,3% et les fruits frais de 2,0%.

En novembre, les prix des produits d’habillement augmentent de 0,9% contre 4,9% enregistrée le mois précédent. Les prix des articles d’habillement et ceux de chaussures augmentent de 1,0% Les biens et services divers De même, les prix des biens et services divers augmentent de 0,8% en raison de la hausse des prix des soins et effets personnels respectivement de 0,9% et 0,7%. Les tarifs des services de restauration et hôtels demeurent en augmentation avec un taux de 0,8%, suite à la hausse des prix des services des restaurants et cafés de 0,9% et les services d’hébergement de 0,3%.

par -

Après une première édition réussie, l’accélérateur corporate Orange Fab Tunisie a décidé de continuer dans sa lancée, à travers une deuxième saison encore plus prometteuse.

Rappelons qu’Orange Fab Tunisie a accéléré durant la saison 1, un total de 5 start-up. Cette aventure humaine a été couronnée par des «success stories» : RoamSmart et NextGen, qui ont eu l’opportunité de signer des contrats commerciaux avec le Groupe Orange et la Fondation Orange, boostant ainsi leur développement à l’échelle internationale.

On peut également citer, parmi les start-up qui ont développé avec l’opérateur, des services hautement innovants sur le marché: Hexastack qui a développé avec les équipes digitales d’Orange Tunisie  «Djingo el Damdoum», premier chatbot en langue tunisienne sur Messenger, ou encore Wattnow qui élargie de plus en plus ses scopes techniques et commerciaux, en travaillant étroitement avec les équipes Energie d’Orange Tunisie.

Pour sa deuxième saison, Orange Fab Tunisie a sélectionné, 7 start-up prometteuses en fonction de leur secteur d’activité répondant aux objectifs stratégiques de l’Opérateur à savoir :

  • Un focus spécifique sur le contenu VAS pour diversifier et ludifier l’expérience des clients d’Orange Tunisie.
  • Une plus grande efficacité des points de contact avec les clients.
  • Le développement du capital humain et de la marque employeur responsable.

Les 7 start-up  du programme d’accélération d’Orange Fab Tunisie – Saison 2 :

Artify  (Contenu)

Une plate-forme de vidéo à la demande (VOD), de productions audiovisuelles spécialisée dans le cinéma Tunisien. Celle-ci propose un contenu de plus de 70 films et compte prochainement inclure les feuilletons et les pièces théâtrales.

Plus d’infos sur https://artify.tn/

Galactech  (Contenu)

Premier agrégateur tunisien de contenu VAS pour les jeux vidéo, VOD, contenu éditorial  faisant office d’intermédiaire entre les producteurs de contenu et les plateformes de partage en ligne.

Plus d’infos sur https://www.galactechstudio.com

FabSkill (RH)

Un outil RH en ligne basé sur l’intelligence artificielle, le recrutement vidéo et l’évaluation des candidats afin d’enrichir le processus de recrutement (profiling, KPIs sur les campagnes,…).

Plus d’infos sur https://fabskill.com

NGSign (Digitalisation)

Première plateforme Tunisienne de signature électronique en ligne homologuée par l’ANCE, NG Sign garantit l’identification du signataire de manière certaine grâce à un outil optimisé, simple à utiliser et rapide à intégrer.

Plus d’infos sur https://www.ng-sign.com/

Attila (Expérience Client)

Solution chatbot focalisée sur la compréhension et l’engagement du client sur le canal digital. Intégrant l’intelligence artificielle pour créer les meilleures interactions avec les clients.

Plus d’infos sur http://www.attila.ai

Seemba (Contenu)

Solution Plug & Play (SDK) de monétisation de jeux sur mobile et qui les transforme en n’importe quelle plateforme e-sport.

Plus d’infos sur https://www.seemba.com/

Winshot (Retail)

Une plate-forme d’analyse de bout en bout alimentée par l’intelligence artificielle qui relie les entreprises de grande consommation aux boutiques informelles en Afrique, par l’intermédiaire de collaborateurs indépendants, pour un suivi en temps réel des problèmes de distribution et des ruptures de stock. L’objectif est d’améliorer la disponibilité des produits et leur réapprovisionnement en rayon.
Plus d’infos sur https://www.f6s.com/winshot

Orange Fab Tunisie, que des avantages pour les start-up

Rappelons que ce programme est destiné aux start-up innovantes ayant une activité de plus de 3 ans et qui répondent aux besoins de Business Units d’Orange. L’objectif premier d’Orange Fab Tunisie est de créer des partenariats commerciaux entre les start-up et les Business Units d’Orange ou/et ses partenaires locaux et internationaux.

Grâce au groupe Orange et ses partenaires, les start-up sélectionnées bénéficieront d’un accès au marché international et à 3 à 6 mois d’accompagnement sur-mesure. Parmi les avantages que présente le programme d’accélération d’Orange Fab Tunisie, on peut citer :

_ Une présence internationale sur 17 territoires à travers le monde

_ Un programme de mentorat personnalisé pour répondre aux besoins spécifiques de chacune des start-up sélectionnées

_ L’accès à des événements nationaux & internationaux

_ Le Démo Day : rencontres stratégiques (investisseurs, grands groupes, réseau Orange Fabs international… ).

Pour plus d’infos, retrouvez-nous sur :

Notre site web
Facebook 
Twitter 
Instagram

par -

A l’occasion de son 7ème anniversaire, Alpha Hyundai Motor distributeur officiel de la firme automobile sud-coréenne Hyundai en Tunisie pour les véhicules particuliers, propose 7 ans de garantie pour ses nouveaux clients sur l’ensemble de la gamme commercialisée en Tunisie jusqu’à la fin de l’année en cours. Pour la première fois en Tunisie et pour tout achat d’un nouveau véhicule Hyundai du 16/11/2019 au 31/12/2019, Alpha Hyundai Motor offre une garantie de 7 ans (84 mois) ou 120 000 km ; premier terme atteint à compter de la date d’immatriculation.

Cette annonce est valable pour l’ensemble de la gamme commercialisée dans le showroom principal de la société (Ain Zaghouan) ainsi que les agents agréés sur l’ensemble du territoire national.

Cette décision démontre la conformité des modèles Hyundai à l’ensemble des normes internationales de sécurité et de fiabilité. En effet, Alpha Hyundai Motor s’engage, à travers cette décision, à renforcer les prestations du service après-vente Hyundai par des technologies et des appareils sophistiqués sous le contrôle des techniciens formés dans les centres agréés Hyundai. Dans le but de maintenir une qualité de travail irréprochable afin de répondre exactement aux besoins des clients, de plus en plus exigeants, en mettant à leur disposition des pièces de rechange d’origine et un accompagnement de professionnels.

La maintenance régulière auprès des services agréés est un prérequis pour la garantie. A l’exception des pièces d’usure, la garantie couvre la remise en état et/ou le remplacement à titre gratuit de toute pièce/composante reconnue défectueuse par le constructeur ou par son représentant.

Dans le cadre de son programme de développement, Alpha Hyundai Motor prolonge la durée de la garantie sur une période prédéfinie et compte l’appliquer prochainement en tant que garantie constructeur permanente ce qui représente un autre argument de distinction par rapport à la concurrence.

Hyundai, acteur incontournable du secteur automobile en Tunisie La société Alpha Hyundai Motor fête en toute fierté son 7ème anniversaire et multiplie les réalisations malgré la conjoncture économique que connait la Tunisie depuis 2012. Le concessionnaire est fier également de la confiance et de la fidélité de ses clients, ce qui a permis de livrer près de 20 000 véhicules tous segments confondus en 7 ans d’implantation en Tunisie. Pour le réseau, Alpha Hyundai Motor est actuellement présent dans 7 gouvernorats avec la récente ouverture de la dernière agence Modern Auto à Monastir.

Pour les perspectives, la marque, futuriste par excellence sur le plan international, poursuivra son parcours exceptionnel en Tunisie et développera ses activités et services en étroite collaboration avec le constructeur. Consciente des nouveaux challenges du secteur, Alpha Hyundai Motor s’apprête à introduire de nouveaux produits et services en 2020. Le déploiement du réseau va certainement consolider et accompagner ce développement en appuyant sur la proximité pour l’ensemble des clients sur le territoire tunisien.

par -

Fidèle à son ambition d’être la banque relationnelle choisie pour la qualité de ses services bancaires et l’engagement de ses équipes, l’Union Internationale de Banques (UIB) a obtenu le prix « Elu Service Client de l’Année 2020 ».

Lors d’une cérémonie organisée le jeudi 24 octobre 2019, le Directeur Général de l’UIB, Monsieur Mondher Ghazali s’est vu remettre le trophée en présence de Monsieur Kamel Néji, Président du Conseil d’Administration et des collaborateurs de l’UIB.

Ce trophée consacre, de nouveau, la culture de proximité de l’UIB et le haut niveau de service délivré à ses clients. L’Election du Service Client de l’Année, qui évalue et récompense – depuis 2007 – la qualité du service client des entreprises en France, s’est étendue au cours de l’année 2019 à la Tunisie dans le but de favoriser les meilleurs standards de qualité en matière de relation client.

par -

Ces états financiers font ressortir des capitaux propres négatifs de 37.863.454DT, y compris la perte de l’exercice qui s’élève à 75.986.092DT. C’est la société Carthage Cement. Ces revenus ont presque doublé, passant de 172,929 MDT à fin 2017, à 238,225 MDT à la fin 2018. L’entreprise travaille donc et bien. Mais cette bonne santé productive, reste accablée par les charges d’exploitation, qui passaient de 199,570 MDT à 262,884 MDT d’un exercice (2017) à un autre (2018). Des chiffres qui indiquent que l’entreprise que l’Etat et El Karama n’arrivent toujours pas à vendre, était déjà déficitaire, dès l’exploitation, quoique ce déficit a baissé de quelque 4 MDT. Plus encore accablée par les charges financières (65 MDT l’année dernière après les 49 MDT de 2017), les pertes de Carthage Cement augmentent de 7 MDT d’un bilan (2017) à l’autre (2018).

  • Des contrôles fiscaux et des redressements à ne plus en finir

Il faut rappeler que l’entreprise qui devait être un joyau de l’industrie cimentière en Tunisie, ferait presque l’objet d’une cabale. Dès 2011, c’est le Fisc qui lui tombe dessus. En effet, «un contrôle fiscal couvrant la période allant du 22 octobre 2008 au 31 décembre 2010 ayant donné lieu principalement à une taxation de 16.368.135 DT dont 3.026.071 DT de pénalités et 4.094.561 DT d’excédent d’impôt sur les sociétés».

Suite à un arrangement partiel conclu avec l’administration fiscale en juillet 2012, la société signe une reconnaissance de dette d’un montant de 6.483.309 DT dont 1.381.793 DT de pénalités. Mais le Fisc n’en avait pas encore fini avec cette entreprise, en partie confisquée chez Belhassen Trabelsi qui n’en était pas l’unique propriétaire. Dès Août 2012 Carthage Cement reçoit un arrêté de taxation d’office ayant pour effet de «réclamer à la société un complément d’impôts et taxes de 7.228.764 DT dont 780.420 DT de pénalités et 3.960.618 DT d’excédent d’impôt sur les sociétés». La société aura eu beau contester cette taxation et porter l’affaire devant le tribunal de première instance. L’affaire est jugée en première instance et en appel en faveur de l’administration fiscale. La société a porté l’affaire devant la cour de cassation et n’a pas constaté l’impact de ces jugements dans ses livres.

La cabale fiscale ne s’arrête pour autant pas. «Un contrôle fiscal couvrant la période allant du 1er janvier 2011 au 31 décembre 2012 ayant donné lieu à une taxation de 3.152.700 DT dont 334.916 DT de pénalités». Et de nouveau, la société fait arrangement partiel en décembre 2017. La société n’en reçoit pas moins une nouvelle notification de taxation pour un montant résiduel de 619.552 DT qu’elle a contesté devant les tribunaux. Le fisc n’a pourtant pas dit son dernier mot et passe désormais au détail.

Un nouveau contrôle fiscal, couvrant les impôts et taxes, cette fois de la société «Les Grandes Carrières du Nord» (scindée en octobre 2008 en deux sociétés, Carthage Cement SA et Les Grandes Carrières du Nord Trade) couvrant la période allant du 1er janvier au 31 décembre 2008. Carthage Cement, avait déjà, dès octobre 2010, reçu un avis de redressement réclamant un complément d’impôts et taxes de 916.323 DT, dont 299.478 DT de pénalités. La société a formulé son opposition quant aux résultats de la vérification. En juillet 2013, la même Carthage Cement recevait un arrêté de taxation d’office réclamant à la société un complément d’impôts de 647.711 DT dont 227.418 DT de pénalités. L’entreprise porte l’affaire devant le tribunal de première instance, et l’affaire est de nouveau jugée en première instance en faveur de l’administration fiscale. Il est à noter que dans une correspondance entre l’administration fiscale et la cour d’appel du 28 décembre 2016, le montant de la taxation a été ramené à 171.998 DT dont 77.486 DT de pénalités.

Et de nouveau l’Etat, pourtant propriétaire (L’Etat a 41,6 % du capital de CC, dont 35 pc indirectement à travers les sociétés holding) et qui n’arrive pas à vendre ses parts à cause de la situation financière de l’entreprise s’acharne contre Carthage Cement. Un contrôle social couvrant les exercices de 2015 à 2017 dont les résultats ont été notifiés à la société au cours du mois de juin 2018 et faisant état d’un redressement de 2.892.327 DT. La Société a formulé son opposition quant aux résultats de ce contrôle. Mais gageons que la CNSS gagnera malgré tout

  • Les CC parlent d’incertitude significative sur la continuité d’exploitation … à moins que !

Dans leur dernier rapport, les commissaires aux comptes, attirent l’attention sur «des difficultés de trésorerie et d’exploitation rencontrées par la société. Ainsi, la société n’a pas pu honorer tous ses engagements envers les institutions financières et les autres tiers, notamment l’administration fiscale et la sécurité sociale ». Les mêmes commissaires aux comptes, affirment que «les fonds propres de la société au 31 décembre 2018 sont devenus négatifs, et ce en raison des pertes cumulées ayant atteint – 320.686.427 DT au 31 décembre 2018».

Cette incertitude, pourrait être levée, si le plan de sauvetage, mis au point en octobre dernier, était vite mis en place. «Le management de la société nous a confirmé l’obtention des accords de principe, auprès de certaines institutions financières, pour le rééchelonnement des dettes bancaires et ce, dans le cadre du plan de restructuration financier de la société», tempèrent les Commissaires aux comptes. Et d’expliquer encore que «le management de la société a établi un business plan pour la période 2019-2023 et sur lequel il estime que la société serait en mesure d’honorer ses engagements. Il est à noter que compte tenu du niveau élevé de son endettement, la capacité de la société à honorer ses engagements reste tributaire de la réalisation des performances prévues au niveau du business plan, ainsi que de la réalisation du plan de restructuration financier proposé». Qui entendre ce cri d’alerte de Carthage Cement ?

par -

Caravel, gestionnaire des hôtels sous l’enseigne Concorde Hotels et fondé par l’homme d’affaire Abdelaziz Essassi à la tête d’UFI Groupe, vient de conclure un partenariat avec le Groupe Barceló qui, créé depuis 88 ans, est la deuxième plus importante entreprise Espagnole du secteur touristique et la 31ème à l’échelle mondiale. Le Groupe Barceló compte actuellement plus de 250 hôtels et plus de 55 000 chambres réparties dans 22 pays avec les enseignes Royal Hideaway, Barceló, Occidental et Allegro.

A travers ce partenariat, Caravel entend consolider son savoir-faire et se faire accompagner par des spécialistes de la gestion hôtelière afin d’optimiser les performances des hôtels qui lui sont confiés en gestion.

Avec l’entrée du Groupe Barceló au capital de Caravel, celle-ci poursuivra la gestion de ses hôtels en Tunisie avec les standards des enseignes de Barceló Hotel Group et sous les enseignes suivantes : Barceló Concorde Les Berges du Lac, Barceló Concorde Green Park Palace, Occidental Paris, Occidental Marco Polo, et Occidental Sfax Centre. Un nouvel hôtel viendra s’ajouter à ce portefeuille d’hôtels en gestion à savoir l’Occidental Marhaba.

Le but de ce partenariat est d’incorporer plusieurs hôtels dans les différentes destinations du pays dans les prochaines années. En effet, d’autres projets sont en cours d’étude pour faire des hôtels portant ces enseignes des lieux respectant l’environnement et encourageant le développement durable que ce soit en Tunisie qui serait une destination de choix au meilleur standard international que dans tout autres pays où les partenaires entendraient développer leur activité.

Au terme de cet accord, les deux hôtels 5 étoiles de l’enseigne Concorde, deviendront «Barceló Concorde». Les autres hôtels, en gestion par Caravel, seront sous enseigne Occidental.»

par -

M. Bassem LOUKIL, Président Directeur Général d’Aures Auto, importateur officiel de CITROËN en Tunisie, adresse un nouveau message de soutien au Champion et Record Man du monde, Walid Ktila, parrainé par Citroën Tunisie, qui vient de décrocher 3 médailles aux Championnats du Monde de Para Athlétisme en Course de Chaise, de la catégorie T34.

La Compétition : Un vrai défi pour Walid 

Prenant part du 7 au 15 Novembre aux courses sur chaises en catégorie T34, l’athlète tunisien Walid Ktila réussit tout d’abord son entrée sur 400 mètres. Après une demi-finale maîtrisée, il s’impose le lendemain en finale, reléguant son premier adversaire direct, l’émirati Al Hammadi à une seconde près.

Ainsi, il remporte sa première médaille d’OR.

Le lendemain, une journée marathon commence. Walid passe par les qualifications sur le 100 mètres en matinée et court la finale en début de soirée.  Malgré un problème mécanique au niveau de sa chaise de course, le champion finit par s’offrir une deuxième médaille d’OR à l’épreuve reine de la compétition, avec un chrono de 14 secondes 99.

A ces deux sacres historiques sur 100 et 400 mètres, le héros tunisien ajoutera une très belle médaille d’argent lors de la finale du 800 mètres offrant par la même occasion à la Tunisie une place qualificative sur ces trois épreuves aux Jeux Paralympiques de Tokyo 2020.

« C’est un grand moment pour moi, une grande joie de partager ces médailles avec toute la Tunisie. Le niveau est très élevé en cette édition. Tous mes adversaires ont beaucoup progressé. Je pense à ma mère en premier. Je remercie mon équipe technique, tous ceux qui m’ont soutenu. Je pense également à mon partenaire Citroën Tunisie, qui m’accompagne depuis 2 ans et qui continue de croire en moi. », S’est exprimé Walid Ktila à l’issue de la compétition.

A propos du soutien de Citroën Tunisie :

Dans le cadre de sa démarche RSE et croyant au rôle du sport dans le développement des compétences des jeunes, Citroën Tunisie accompagne Walid Ktila depuis Janvier 2018 en vue de sa préparation aux Jeux Paralympiques.

A côté de lui, Citroën Tunisie soutient aussi quatre autres athlètes : les médaillées Olympiques Ines Boubakri et Marwa Amri, et les Champions d’Afrique Nihel Cheikhrouhou et Kerem Ben Hnia.

Ce projet lancé depuis début 2015 a apporté un soutien financier et technique à neuf athlètes tunisiens. Citroën Tunisie est fière d’avoir participé à des exploits sportifs mondiaux à l’image de la Succès Story d’Ines Boubakri qui réalise son rêve en 2016 en remportant la médaille de Bronze aux Jeux Olympiques et la médaille de Bronze pour la 2ème fois aux Championnats du Monde en 2018.

Vous pouvez suivre toute l’actualité des Champions Citroën sur www.championscitroen.tn ou sur la page Facebook Champion Citroën.

A propos de Walid Ktila

Walid Ktila perd très jeune l’usage de ses jambes. A 17 ans, il fait la connaissance d’un entraineur à Mannouba qui lui fait découvrir la course sur chaises. Une véritable légende du sport tunisien est née. Il est 16 fois médaillés mondial dont 14 médailles d’OR et 4 fois médaillés Olympique dont 3 médailles d’OR. Walid Ktila détient aussi 2 records du monde sur 400 et 800 mètres enregistrés lors du Meeting International de Sharjah en 2018. La même année, il est choisi par la Fédération Internationale de Para- Athlétisme, comme l’un des Meilleurs Athlètes Paralympiques de l’histoire.

par -

Le supermarché en ligne Founa.com, diversifie son offre de services en lançant la première offre de drive en Tunisie, adossée au premier réseau de grande distribution MG. Ce nouveau service de proximité développé par founa.com, accessible à tous, permet à la clientèle de s’affranchir de la contrainte des courses et de la perte de temps inhérente à ce que beaucoup ressentent comme une corvée, tout en économisant les frais de livraison.

Le service Founa.com Drive offre une interface web directement sur le site Founa.com ; le client peut passer commande de ses produits du quotidien achetés ordinairement en supermarché ou commerce de proximité. En fin de commande, le client choisit le créneau horaire de retrait de ses courses 7j/7 au point drive du supermarché maxi MG de La Marsa.

A l’heure dite, celles-ci seront déposées directement dans son coffre par un livreur Founa.com en 5 minutes maximum.

100% gratuit, sans minimum de commande, ce nouveau canal proposé pour la 1ère fois en Tunisie, propose 15 000 références de produits de la vie quotidienne au prix mg, l’ensemble des promotions de la marque, ainsi que toutes les offres produits et services des partenaires de Founa.com déjà disponibles en ligne : épicerie fine, produits frais, produits de décoration, animalerie, Service Pressing, pâtisseries …

Ce nouveau canal s’appuie sur le double savoir-faire historique des deux partenaires, Founa.com et MG.Lancé en 2013, Founa.com est le 1er supermarché en ligne en Tunisie. Start up innovante, porteuse d’un modèle disruptif de consommation alliant qualité des produits et souci du service rigoureux, l’entreprise s’appuie sur des valeurs telles que l’amour du produit sain et la quête de l’excellence dans sa relation au consommateur.

Rejoint en 2018 par MG, Founa.com décroche, par ce rapprochement, l’opportunité d’offrir à sa clientèle des prix concurrentiel sur un catalogue élargi de références. Aujourd’hui, l’entreprise compte plus de 10 000 clients livrés à domicile sur les zones Tunis, Nabeul, Hammamet Sousse et Monastir.

Fort de plus d’un siècle d’histoire depuis sa création en 1883, le réseau MG s’est engagé dans un vaste programme de modernisation et d’innovation dès 2009, encouragé par le rapprochement avec le Groupe français Auchan en 2012.

Aujourd’hui doté de 80 supermarchés après une série d’ouvertures prévues par son programme d’expansion, MG fournit aux consommateurs tunisiens une offre étendue à des prix concurrentiels. MG emploie près de 4000 collaborateurs sur tout le territoire avec un programme de formation continue des plus performants pour la montée en compétences de ses ressources.

D’autres point Drive sont déjà en projets pour couvrir une zone de chalandise élargie et faciliter toujours plus la vie de tous les Tunisiens.

par -

Six équipes étaient en lice le 20 novembre à l’Hôtel Laico, pour le Démo Day de la 2ème édition du Challenge Innovact by UBCI.

Les équipes ont exposé leurs solutions bancaires innovantes devant un jury d’experts de Elyes Ouardi SG UBCI, Amine Chouieb CEO Cellcom, Amina Zeghal CEO Université Paris Dauphine, Rachid Abidi CEO Lab’ESS.

 Attentifs aux exposés des équipes mêlant étudiants et collaborateurs de la banque, les membres du jury ont finalement désigné les troix gagnants pour la pertinence de leurs travaux en termes d’innovation.

 Le 1er Prix a été décerné à l’équipe de Mehdi Kammoun et les étudiants Ahmed Teyeb, Faycel Marsit et Kmar Laaridhi pour leur application « API des comptes rendus de visites Client ».

Le 2ème Prix revient à l’équipe de Abir Ben Achour et les étudiants Manel Saket, Ameni Kraiem et Dorra Touati , pour leur projet « Espaces de repos UBCI ».

Enfin, le 3ème prix est attribué à Atef Hadj Taieb accompagné des étudiants Skander Baccouch, Yaya Sopegue Soro et Abdelhamid Boukhari pour leur concept de « Monitoring Data Center ».

A noter que la deuxième édition du Challenge INNOVACT by UBCI conforte ainsi l’engagement de la banque en matière d’innovation bancaire et consacre la volonté de cette dernière d’intégrer étudiants et jeunes diplômés à une expérience collective de réflexion désormais annuelle.

par -

La Fondation Arts & Culture by UIB était le mécène principal de la 3ème édition des Dunes Electroniques qui s’est déroulée les 16 et 17 novembre 2019 à Ong Jmal en plein désert. 30 heures de musique électronique non-stop, 30 heures d’évasion et de pur bonheur pour un public qui s’est déplacé en grand nombre pour écouter et danser sous les étoiles et aux rythmes des sets de DJs internationaux et de talentueux artistes tunisiens du monde du DJing et du nightlife, avec des mix de musiques africaines, berbères et autres mélodies du patrimoine local.

Les « Dunistes » étaient éblouis par le site et ses étendues de sable ainsi que par le décor de la saga Star-Wars tournée sur les lieux. Ils étaient admiratifs de l’esprit festif et de partage et subjugués par les vibrations sonores de cette formidable musique électronique qui les a projetés au-delà des frontières. Pour ceux qui ont déjà vécu cette troisième édition, couronnée de succès, les prochains rendez-vous programmés, toujours dans le cadre d’une collaboration et de mécénat avec la Fondation Arts & Culture by UIB, seront des moments d’enchantement et de pur plaisir.

Cette 3ème édition, qui a gagné en fiabilité et en notoriété, a porté l’empreinte d’une parfaite organisation, avec notamment différentes œuvres d’art illuminant le site et le déploiement d’un dispositif complet de monétique englobant l’émission d’une carte bancaire Collector estampillée « Dunes Electroniques » et le déploiement en plein désert d’automates bancaires mobiles.

par -

Les infractions liées à l’usage des voitures administratives ont enregistré une baisse significative en 2019 ( période de 10 mois ) atteignant 3,47% contre 3,75% en 2018 et 4,8% en 2017 grâce au renforcement des patrouilles de contrôle.

Ce résultat a été aussi favorisé par l’application d’amendes aux contrevenants en vertu du décret gouvernemental n 647 du 26 Mai 2017 concernant le contrôle de l’utilisation des voitures administratives.A noter aussi que le programme d’intervention du ministère des domaines de l’Etat et des affaires foncières a été axé  sur une nouvelle approche qui consiste à procéder au contrôle de la gestion du parc auto dans les différents services de l’Etat, des établissements et des entreprises publiques et ce dans le cadre de la bonne gouvernance de la gestion des véhicules administratifs.

Par ailleurs, le ministère des domaines de l’Etat et des affaires foncières continue de mener en parallèle des actions de sensibilisation dans les médias et à travers les réseaux sociaux dans le but de faire respecter la règlementation en vigueur par les utilisateurs des voitures administratives.

par -

La Banque africaine de développement (www.AfDB.org) a lancé, le jeudi 31 octobre à Tunis, le programme « Investia Enterprise » afin de renforcer la dynamique d’inclusion financière en faveur des petites et moyennes entreprises (PME) tunisiennes.

Cette opération est le fruit d’un partenariat entre le Royaume-Uni et le ministère des Finances tunisien, mobilisant, autour de la Bourse des valeurs mobilières de Tunis, l’ensemble des acteurs de l’écosystème financier du pays. L’objectif de ce programme pilote est de faciliter l’accès aux financements non bancaires à plus de 120 PME.

Cette opération sera mise en œuvre en deux phases : après une présélection, « Investia Enterprise » accompagnera les opérateurs sélectionnés dans l’élaboration de leur plan d’affaires en vue de lever des fonds auprès des marchés de capitaux.

« Je suis convaincu qu’il faut poursuivre le soutien à la Bourse des valeurs mobilières de Tunis afin qu’elle soit en mesure d’offrir davantage de solutions de financement innovantes à la grande diversité des opérateurs économiques tunisiens », a déclaré le chef du gouvernement tunisien, Youssef Chahed.

« À travers « Investia Entreprise », nous renouvelons notre engagement à soutenir le développement des PME. Aux côtés du gouvernement tunisien, nous sommes déterminés à lever toutes les contraintes qui affectent le potentiel de développement et de croissance du secteur privé du pays », a confirmé Mohamed El Azizi, directeur général de la Banque africaine de développement pour la région Afrique du Nord.

« Ce lancement célèbre la réussite d’une coopération tripartite au bénéfice du secteur privé tunisien. Nous sommes fiers de notre partenariat avec la Banque africaine de développement dans un domaine si stratégique pour le développement du pays », s’est réjouie l’ambassadrice de Grande-Bretagne en Tunisie, Louise De Sousa.

En facilitant l’accès au financement des PME, qui constituent, à elles seules, 97% du tissu économique tunisien, la Banque favorise une nouvelle dynamique créatrice d’emplois pour les jeunes et les femmes dans le pays.

L’institution consolide ainsi son appui à la Tunisie dans ce domaine avec le lancement, en 2019, de trois nouvelles opérations améliorant les conditions de financement des opérateurs économiques pour un montant total de 270 millions d’euros.

Le partenariat entre la Banque africaine de développement et la Tunisie couvre, depuis près d’un demi-siècle, les secteurs de l’énergie, de l’eau, des transports, de l’agriculture, du développement social et des technologies de l’information et de la communication.

par -

«En août 2019, la contribution des concours à l’économie s’est nettement affaiblie (+5,6pp après +6,6pp). Quant aux ressources monétaires, elles se sont inscrites en hausse à la même date. Cette évolution porte la marque d’une reprise des dépôts à vue chez les banques et les dépôts à terme». C’est ce qu’assure la dernière note de conjoncture pour le mois d’octobre de la BCT (Banque Centrale de Tunisie). Une affirmation, qui confirme que les banques recourent de moins en moins à la BCT pour acheter de l’argent et que la crise de liquidité dans le pays s’estompe.

La BCT ne le cache pas qui note une «baisse sensible des besoins des banques en liquidité en septembre 2019 occasionnée, d’une part, par un retour important des billets de banques, et d’autre part, par la hausse des opérations de vente de devises par les banques à la BCT ». La même source note une «relative détente du TMM, au mois de septembre 2019, en s’établissant à 7,82%, traduisant l’amélioration graduelle de la liquidité bancaire».

La BCT confirme en effet que «les besoins moyens des banques en liquidité ont sensiblement baissé, en septembre 2019, par rapport au mois précédent (-1.567 MDT) pour s’établir à 12.848 MDT ». Elle explique que «cette atténuation a été favorisée par les effets expansifs engendrés par le retour marquant des billets de banques aux caisses des banques (de 620 MDT) et la hausse des opérations de vente de devises par les banques à la BCT (achats nets de 295 MDT en septembre)».

Dans le détail, «le volume d’interventions de la Banque centrale sur le marché monétaire a diminué, en septembre 2019, pour atteindre 11.581 MDT après 11.662 MDT en août 2019, tiré par la baisse continue des opérations de swap de change (pour des fins de politique monétaire), qui se sont établies à 863 MDT en septembre 2019 après 943 MDT en août dernier et 2.855 MDT un an auparavant. Egalement, le recours des banques à la facilité permanente de prêt à 24H a sensiblement diminué pour s’établir à 1.413 MDT contre 2.798 MDT un mois auparavant».

Pour le taux d’intérêt, la BCT indique que «le taux moyen pondéré (TMP) des opérations principales de refinancement s’est maintenu, en septembre 2019 à 7,75% et ce, pour le cinquième mois consécutif. Par ailleurs, le TMM a légèrement diminué pour s’établir à 7,82% en septembre 2019, traduisant l’amélioration graduelle de la liquidité bancaire».

  • Elles ont plus d’argent, mais en donnent moins

Ceci étant, «le rythme de progression des crédits à l’économie a poursuivi son ralentissement, en août 2019, pour atteindre 4,9% en glissement annuel (GA), contre 5,7% en juillet et 10,9% en août 2018. Cette tendance baissière a été perceptible au niveau des crédits aux professionnels (7,3% en août 2019, en G.A contre 8,3% en juillet et 13,4% en août 2018). Quant à l’évolution des crédits aux particuliers, elle s’est relativement stabilisée à des niveaux historiquement bas de 1,8%».

«En somme, la politique monétaire restrictive poursuivie par la Banque centrale de Tunisie, depuis 2017 (avec les 5 hausses du taux directeur pour un total de 350 points de base), et qui vise à juguler l’inflation, par son action sur la demande, a induit des effets très perceptibles sur la consommation et sur l’inflation». C’est ce qui a été constaté par le conseil d’administration de la BCT.

Les banques ne nient pas que leurs liquidités se sont améliorées, et qu’elles ne font plus appel au refinancement de la BCT, autant que les deux dernières années. Elles mettent par contre en exergue leur souci d’éviter les crédits à risques, dans une conjoncture où les entreprises sont en crise de liquidités, notamment pour celles qui attendent le paiement des marchés publics. Souci aussi de se mettre aux normes de la BCT en termes, notamment, de ratios de crédits accrochés et des provisions. Pour les crédits aux privés, les banques expliquent la baisse des crédits par la hausse des taux d’intérêt, un facteur inhibiteur en lui-même, et répulsif pour les particuliers en mal de crédit.

par -

Centre des Jeunes Dirigeants (CJD) et Konrad Adenauer Stiftung (KAS) ont présenté, à Tunis, l’Edition 2019 « Réforme de l’Administration – Enquête auprès des PME ».L’enquête avait été conduite auprès de500 responsables et chefs de petites et moyennes entreprises tunisiennes (ne dépassant pas 200 employés) du 17 octobre au 06 novembre 2019. A noter que cette enquête ne s’appuyait pas sur un ressenti, mais bien sur des expériences concrètes de collaboration que ces PME ont connues avec des administrations publiques durant les douze derniers mois précédant le sondage.

One to One réalise pour la troisième année consécutive l’enquête de satisfaction auprès d’un échantillon de 500 PME tunisiennes.  L’objectif de cette enquête est d’évaluer la qualité du service fourni par les administrations publiques aux PME. L’évaluation se fait en mesurant la satisfaction globale et également par critère.

«Ceci est la quatrième édition de cette enquête menée dans le cadre de la réforme de l’administration tunisienne. Nous avons maintenant suffisamment de recul pour apprécier les efforts que mettent en exergue certaines administrations publiques tunisiennes pour répondre aux attentes des PME tunisiennes, mais nous constatons qu’elles ont encore du mal a assurer un niveau de satisfaction élevé. Même le registre national des entreprises (RNE), qui fait ses débuts, démarre avec un score très mitigé. Nous constatons aussi que les incitations à la corruption, qui avaient baissé l’année dernière, semblent reprendre une tendance haussière, ce qui n’est pas pour nous rassurer en tant qu’entrepreneurs. Je reste néanmoins convaincu que l’administration tunisienne dispose des ressources et compétences nécessaires à même de servir le citoyen et l’entreprise tunisienne et d’agir en tant que partenaire. Des plans concrets de formation, d’accompagnement et de conduite du changement sont donc à prévoir » déclarait Moez El Ghali, Président du CJD.

Cinq critères de satisfaction avaient été retenus dans le cadre de cette enquête :

  • La rapidité du service
  • La clarté des procédures
  • La digitalisation
  • La qualité de l’accueil
  • L’efficacité

Les questionnaires ont été remplis par téléphone avec des dirigeants au sein des PME. Des quotas par activité, gouvernorat et effectif ont été établis selon les données les plus récentes du Répertoire National des Entreprises (RNE).

L’outil de mesure contient une quinzaine de questions qui portent sur la satisfaction, l’exposition des PME à la corruption et les attentes vis-à-vis des administrations publiques.

  • And the winners are…

D’abord le BNEC (Bureau National de l’Emploi des Cadres). Ensuite l’INNORPI (Institut National de la Normalisation et de la Propriété Industrielle). L’APII(Agence de Promotion de l’Investissement et de l’Innovation) occupe la 3ème place, suivie par la Banque Centrale, et le dernier de la classe reste le CEPEX(Centre de Promotion des Exportations).

Le BNEC rafle ainsi la première position avec une évolution confirmée d’une vague à une autre, soit une évolution de 11% depuis 2017. Rappelons que le BNEC était quasiment ex aequo avec les Recettes des Finances, en première position l’année dernière.

L’INNORPI enregistre cette année une amélioration et se rapproche ainsi de sa position initiale de 2017.  Rappelons qu’elle avait considérablement reculé l’année dernière suite à un changement des procédures, lié au guichet unique.

L’APII, la Banque Centrale et le CEPEX se positionnent à la troisième place avec des scores très proches.

Nous remercions infiniment le Centre des Jeunes Dirigeants et la Konrad Adenauer Stifftungde la confiance accordée pour mener cette enquête. Cette quatrième édition a montré qu’il y a une légère amélioration dans la perception de l’administration publique. Cependant, une grande majorité (71%) continue à percevoir l’administration publique comme un obstacle sévère, majeur ou modéré. En 2017, ce taux était de 79%. Les résultats montrent aussi qu’aucune administration n’a atteint un score de 70/100. Cependant, le BNEC se distingue par rapport aux autres administrations avec un score de 67/100.  Il est aussi à noter que les incitations à la corruption par les administrations publiques lors des opérations de contrôle, lors de la participation aux marchés publics, pour l’accès aux services ou pour les opérations d’import/export ont augmenté selon les dirigeants des PME pour s’approcher des niveaux de 2017, après avoir considérablement baissé en 2018. En effet, 28,8% ont été sollicités dans, au moins, l’une des opérations citées ci-dessus contre 20,9% en 2018. Quant aux actions prioritaires à entreprendre par les administrations publiques pour améliorer la relation avec les PME, les résultats montrent la priorité pour la digitalisation (41%), l’amélioration de la qualité de service (23%) et la transparence des procédures (18%)», concluait Youssef MEDDEB, Directeur Général de One to One.

par -

Tunisie Valeurs, entreprise cotée en bourse à Tunis, a engagé des discussions  avec des institutionnels, en vue d’un rapprochement stratégique. «La décision d’ouverture du capital est motivée par le souhait des actionnaires de Tunisie Valeurs de s’adosser à un partenaire industriel, lui permettant de développer des synergies métiers en vue d’accélérer sa croissance ». C’est ce qu’annonce un communiqué de l’entreprise.

Selon le même communiqué, «le processus de négociation avec les différentes parties devrait aboutir à un choix au cours du premier trimestre de l’année 2020. Il est à préciser que la concrétisation de la transaction restera tributaire des résultats des diligences financières et juridiques et de l’obtention des autorisations administratives en vigueur. La société Tunisie Valeurs s’engage à tenir le public informé, en temps voulu, de l’état d’avancement du processus ».

par -

L’Assemblée Générale Extraordinaire de la société Land’Or, a décidé e 5 novembre courant, d’augmenter le capital par apport en numéraire d’un montant de 1.818.182 dinars. Ceci aura pour effet de porter le capital de la Société de 9.408.194 dinars à 11.226.376 dinars. Cette augmentation se fera par la création et l’émission de 1.818.182 actions nouvelles de numéraire d’un montant nominal d’un dinar chacune. Ces actions nouvelles seraient émises au prix unitaire de 8,250 dinars, soit avec une prime d’émission de 7,250 dinars par action. Elles seraient libérées en totalité à la souscription. Les actions nouvelles seraient créées avec jouissance du 1 janvier 2019, quelle que soit la date de réalisation de l’augmentation de capital. Pour le surplus, elles seraient, dès leur création, complètement assimilées aux actions anciennes et soumises à toutes les dispositions des statuts et aux décisions des Assemblées Générales.

Cette augmentation de capital, est en fait la seconde faite par Land’Or, dans le double objectif. D’abord réduire la dette court-terme, pour un montant de 25 MDT. Ensuite, faire face à l’investissement qui devrait se faire au Maroc et aussi en Tunisie. Au Maroc, le groupe de Hatem Dengezli compte mettre sur pied une nouvelle usine dont la production atteindra 10.000 tonnes en vitesse de croisière et sera destinée au marché local marocain et à l’export vers l’Afrique subsaharienne. Cette nouvelle usine au Maroc, devrait mobiliser un investissement de 40 MDT. Vingt autres millions DT, seront consacrés pour un investissement en Tunisie, qui consistera surtout en l’automatisation de certaines lignes de production.

Les deux augmentations ont finalement pu mobiliser un montant total clôturé à 52,5 MDT. Elle seront complétées par un crédit moyen terme de 25 MDT. Le tout, devrait permettre à l’entreprise, de pouvoir aisément faire face à des besoins de financement, initialement estimés à 80 MDT

FOCUS 🔍

Le supermarché en ligne Founa.com, diversifie son offre de services en lançant la première offre de drive en Tunisie, adossée au premier réseau de...

Le meilleur des RS

«Une simple, très simple question ». Ainsi commençait l’ancien journaliste Slaheddine Dridi ce Post où il soulève pourtant de grosses questions. Celles relatives de la...

INTERVIEW

Taoufik Rajhi, le «Monsieur grandes réformes» du gouvernement de Youssef Chahed, est aussi l’un des principaux négociateurs de la Tunisie avec le FMI, dont...

AFRIQUE

Le commandant de l'armée nationale libyenne autoproclamée Khalifa Hafter a déclaré jeudi que ses troupes lanceront une nouvelle bataille " décisive " pour prendre la capitale...

Reseaux Sociaux

SPORT