AccueilActualités - Tunisie : Actualités en temps réelJuppé aux étudiants Tunisiens:"Ayez confiance en la Tunisie, ayez confiance en vous,...

Juppé aux étudiants Tunisiens: »Ayez confiance en la Tunisie, ayez confiance en vous, réussissez »

Alain Juppé, ex-premier ministre  français et candidat aux primaires de la droite pour la présidentielle de 2017 a réussi à séduire, lundi, à Tunis, un auditoire d’étudiants à l’Institut des Hautes études commerciales de Carthage (IHEC), où il a donné une conférence sur le thème « la Méditerranée: des défis à relever ensemble ».
Juppé, qui a entamé dimanche une visite de deux jours en Tunisie dans le cadre de sa campagne au Maghreb et à l’internationale, a tenu a rappeler que l’avenir des démocraties naissantes dépendra d’une bonne gouvernance et de l’effort des autorités à associer les citoyens aux choix futurs de leurs pays.
« Ayez confiance en vous, ayez confiance en la Tunisie, réussissez », a-t-il lancé à des jeunes venus très nombreux assister à cette rencontre, ajoutant que les investisseurs ont besoin de stabilité et trouveront dans la bonne gouvernance « une assurance pour investir ». Au début de son discours, Juppé a rappelé que la Tunisie et la France sont étroitement liées et font face aux mêmes défis, dont celui du terrorisme, relevant qu’outre les liens bilatéraux, il faut agir dans le cadre de la Méditerranée « qui devra être toujours une terre de paix, d’ouverture et de coopération malgré les crises et les menaces ».
« Il faut voir loin…Ensemble et seulement ensemble nous surmonterons les crises, nous ne pourrons nous en sortir que par les réconciliations », a-t-il déclaré, avant d’ajouter « je suis un ardent partisan des liens actifs entre les deux rives et je suis optimiste pour la Méditerranée ».
Juppé a souligné que malgré les difficultés, la Tunisie pourrait aller de l’avant et surmonter les crises économiques, estimant que la démocratie en Tunisie est aujourd’hui assez solide pour résister aux difficultés. Plus de 600 000 Tunisiens vivent en France et 15 000 étudiants y étudient, a-t-il rappelé, indiquant que ces communautés forment le trait d’union entre les deux pays. A l’IHEC, Juppé a déclaré sa confiance en la Tunisie, « pays résolument tourné vers l’avenir, généreux et accueillant, qui va relever, patiemment les défis auxquels il fait face et réussira à préserver son identité, ses spécificités et son exemplarité malgré les difficultés d’ordre économique et malgré la menace terroriste ».
Interrogé sur l’accord ALECA, Juppé a fait remarquer que cet accord n’est qu’a son premier stade de négociation et qu’il est encore loin d’être conclu. Donc, il ne faut pas, d’après ses dires, le préjuger et dire qu’il est profitable aux entreprises françaises au détriment des entreprises tunisiennes.
Evoquant la situation en Libye, le candidat aux primaires de la droite pour la présidentielle de 2017, a indiqué qu’il comprend bien l’inquiétude des Tunisiens, aujourd’hui, concernant ce « territoire sans Etat qui, s’il continue à se désintégrer tombera dans les mains de DAECH ».
« DAECH, qui se déclare un Etat islamique, n’est ni un Etat, ni Islamique, mais est uniquement constitués de barbares », a-t-il dit. Il faut partager les mêmes objectifs face à cette menace terroriste et faire converger les politiques, car les stratégies parallèles ne profiteront qu’à Daech, a-t-il encore déclaré. Ont assisté à la conférence, l’ambassadeur de France à Tunis, le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche Scientifique, le responsable de la campagne de Juppé à la présidentielle de 2017, des universitaires et des responsables d’entreprises.

TAP

- Publicité-

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

108,654FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
5,006SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -